Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lectures-romans

U4. Stéphane

Publié le par Doc Bird

« U4. Stéphane » de Vincent Villeminot, éditions Syros et Nathan

Résumé : Stéphane vit à Lyon, et attend que son père, éminent spécialiste des virus, revienne à la maison. Mais le chaos va la forcer à rejoindre un R-Point, et les événements vont la pousser à agir, et à fuir avec Yannis pour rallier Paris. Elle va se retrouver poursuivie par l’armée et qualifiée de terroriste, mais elle garde toujours l’espoir de retrouver son père et de tout lui expliquer…

Mon avis : C’est le dernier tome que j’ai lu et qui donne le point de vue de Stéphane.

Cette dernière me paraissait plutôt froide, insensible, et instable, en lisant les autres tomes de la série. Ici, j’ai découvert une jeune fille seule, qui attend son père, croyant en ses promesses, et qui va devoir affronter la dure réalité, et réagir comme elle le peut.

Elle prend un visage beaucoup plus humain, ses réactions deviennent compréhensibles, et on découvre sa sensibilité à fleur de peau.

Comme les autres héros de la série, elle va devoir affronter ses démons et la situation de chaos. Et à la fin, on n’en sait hélas pas plus sur la possible remontée dans le passé le 24 décembre à la Tour de l’Horloge. On apprend juste ce qui s’est passé quand elle se retrouve confrontée à son père.

J’attends avec impatience de pouvoir lire « Contagion », qui me permettra peut-être d’en savoir plus, car ces 4 tomes me laissent sur ma faim.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

PhonePlay

Publié le par Doc Bird

« PhonePlay » de Morgane Bicail, éditions Michel Lafon

Résumé : Alyssa, seize ans, trouve ennuyante sa vie au lycée. Aussi, lorsqu’elle reçoit un SMS d’un garçon inconnu qui lui propose un jeu pour qu’elle devine qui il est, elle se lance sans hésiter. Commencent alors des échanges avec l’inconnu, qui apportent de la nouveauté à sa vie. Mais jusqu’où acceptera-t-elle d’aller ?

Mon avis : Autant le dire tout de suite, ce roman ne m’a pas du tout emballée.

Les critiques que j’avais lues ici ou là en faisaient l’éloge, mettant en avant le fait que l’auteur, une jeune fille de 14 ans, ait écrit son roman via la plateforme Wattpad, ait eu beaucoup de succès sur le réseau, et qu’un éditeur lui a ensuite proposé de la publier.

Certes, ce roman est une performance vu le jeune âge de l’auteur, le thème doit sûrement intéresser les jeunes filles, avec cette histoire de prince charmant inconnu et de rivalité.

Mais le charme n’a pas pris en ce qui me concerne, j’ai même eu du mal à finir l’histoire, ce qui ne m’arrive pas souvent.

 J’ai trouvé le ton beaucoup trop racoleur, la jeune fille un peu trop naïve, surtout quand l’inconnu l’appelle « chérie » dès le début et fait certaines allusions gênantes. Par ailleurs, les échanges de SMS à longueur de chapitres ont fini par me lasser, tout comme l’impression que l’héroïne, Alyssa, s’ennuie dans sa vie de rêve et est prête à tout pour y mettre un peu de piquant. Son faux air de petite fille modèle et son attitude ne m’ont pas convaincue.

En résumé, un roman pour adolescentes écrit par une adolescente que je n’achèterai pas pour le CDI. 

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

U4. Jules

Publié le par Doc Bird

« U4. Jules » de Carole Trébor, éditions Syros et Nathan

Résumé : Jules vit à Paris, seul avec son chat. Il n’a aucune nouvelle de ses parents qui étaient en déplacement à l’étranger, voit tous les gens mourir autour de lui. Son frère revient, mais la drogue le rend dur et le fait partir. C’est à ce moment-là qu’il croise le chemin d’Alicia, petite fille perdue mais survivante, à laquelle il s’attache, et grâce à laquelle il décide de rester en vie. Il pense que le 24 décembre, il pourrait retrouver d’autres experts du jeu WOT à Paris, pour remonter le temps et inverser le cours des événements.

Mon avis : Dès le début de « Jules », on est happé par la désolation qui règne à Paris, et les cadavres qui peuplent les rues et les couloirs des immeubles. Rien n’est épargné au lecteur qui découvre avec les yeux de Jules le désastre du virus qui tue presque tous les humains.

Jules va devoir se débrouiller seul, puis sa rencontre avec Alicia va l’aider à remonter la pente, en prenant soin d’elle et en la protégeant.

Il va retrouver d’anciens amis du lycée, avec qui il va vivre, en attendant de pourvoir agir le 24 décembre.

Il est intéressant de voir son point de vue sur les autres personnages qu’il croise, ainsi que sa vision des rencontres avec Koridwen, Yannis et Stéphane. Son point de vue enrichit l’intrigue et permet de mieux comprendre certaines motivations.

Dans ce tome, on voit surtout la vie en groupe pour survivre dans Paris face aux autres groupes, et la résistance aux militaires.

Jules va beaucoup souffrir psychologiquement, mais aussi dans sa chair. Mais il garde chevillé au corps l’espoir de s’en sortir, notamment grâce à Alicia. La fin permet d’entrevoir ce qui est arrivé le 24 décembre, mais il reste plein de zones d’ombres encore, entretenant le mystère.

Un tome dur, montrant l’évolution des adolescents dans un monde où tous les repères ont disparu, et où règnent la violence et le chaos.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Captive

Publié le par Doc Bird

 « Captive » de Fabien Clavel, éditions Rageot, collection Rageot Thriller

Résumé : Lana part en vacances avec son père, qu’elle n’a pas revu depuis deux ans. Mais dès le trajet du départ, cela semble mal parti, et lorsque Lana découvre que son père a décidé d’aller dans un camp nature, elle commence à regretter d’être là. D’autant plus que son père va brusquement disparaître, et que l’ambiance dans le camp est très bizarre. Ne chercherait-on pas à les enfermer ?

Mon avis : Lana, héroïne de « Décollage immédiat » et « Nuit blanche au lycée », revient dans ce troisième opus angoissant à souhait, au cœur des pratiques des sectes pour manipuler les gens déjà fragiles.

Lana va se retrouver dans un camp spécial, où le retour à la nature est prôné et où les enfants seraient spéciaux. Dès son arrivée, Lana sent que tout n’est pas aussi net et idyllique qu’on pourrait le croire : son père s’en va brutalement, la laissant seule, et Lana sent que son jugement et ses pensées vascillent souvent, qu’elle flotte, acceptant plus ou moins les idées proférées par le chef, Tête d’or. Mais Lana est encore forte, et va se battre pour lutter contre le brouillard qui envahit son cerveau, comprenant que ce camp cache une secte, et qu’elle doit absolument s’enfuir de là.

Beaucoup de suspense, d’angoisse, de panique, et de cauchemars dans ce troisième volume réussi des aventures de Lana. Ce roman se lit d’une seule traite, l’angoisse montant de page à page, et il est impossible de s’arrêter, car on souhaite savoir si Lana va s’en sortir…. A lire !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Le complexe du papillon

Publié le par Doc Bird

«Le complexe du papillon» d’Annelise Heurtier, éditions Casterman

Résumé : Mathilde fait sa rentrée en 3° le cœur lourd, car elle se remet difficilement du choc de la mort de sa grand-mère. Et ce n’est pas avec ses parents, qui taisent les sujets personnels, qu’elle peut en parler. Ce jour de rentrée est marqué par l’arrivée d’une jeune fille qu’elle pense être nouvelle, mais qui a beaucoup changé pendant les vacances : elle est devenue un vrai mannequin ! Mathilde décide alors de reprendre sa vie en main, de suivre un régime pour de chenille, devenir papillon !

Mon avis : Ce roman aborde avec beaucoup de pudeur et de délicatesse l’anorexie mentale, dans laquelle chaque jeune fille peut basculer, en fonction des événements et des circonstances.

L’auteur montre très bien comment un défi qu’on se lance à soi-même pour maigrir peut rapidement se transformer en anorexie : une fragilité psychologique, des questionnements à l’adolescence au moment où on quitte l’enfance, mais qu’on n’est pas encore adulte, des parents parfois absents, des modèles de jeunes filles sur le net qui sont montrées en exemples, un regard négatif sur soi. Et l’engrenage infernal se met progressivement en route…

Mathilde va ruser pour que sa famille ne s’en aperçoive pas, va jusqu’à se montrer dure et se couper de sa meilleure amie pour continuer dans son projet fou de maigrir. Elle pense maîtriser sa vie, mais se retrouve avec l’obsession des calories en tête, et ne va pas mieux par rapport à la douleur d’avoir perdu sa grand-mère.

On voit ainsi comment tout peut basculer, et comment les jeunes filles peuvent se mettre en danger.

La plume d’Annelise Heurtier permet de mettre des mots sur le ressenti de Mathilde, l’expérience de cette dernière est touchante, et laisse une note d’espoir pour s’en sortir.

Un roman émouvant sur la difficulté de faire son deuil, l’anorexie, la communication au sein de la famille, et l’amitié.

Quelques extraits :

  • - « Mais si jamais je réussis un jour à chasser Ama de mon esprit, comment être sûre de ne pas l’oublier ? Comment faire pour la garder avec moi sans avoir mal ? »  
  •  
  • - « Est-ce que la personnalité de quelqu’un change avec son apparence, ou seulement le regard que les autres lui portent ? »
  •  
  • - « Lui dire que tout au fond de moi, j’ai peur, parce que trop de choses ne se maîtrisent pas. »
  •  
  • - « L’évitement a souvent fait partie de ses stratégies de prédilection. Comme si, en taisant les émotions ou les sujets problématiques, on niait leur existence. »
  •  
  • - « Finalement, suivre un comportement grégaire n’est pas si désagréable, contrairement à ce que j’imaginais. Parfois, il est rassurant de ne pas être seule sur le sentier. »
  •  
  • - « Ama disait que l’amitié est comme un jardin. Elle se cultive, elle a besoin d’attention. »
  •  
  • - « Pourquoi est-ce que je me sens si triste, alors que les choses prennent enfin la forme de mes désirs ? »

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Des frères en finale

Publié le par Doc Bird

« Des frères en finale » de Fabrice Colin, éditions Rageot, collection Pop Rageot

Résumé : Ilian vit dans une famille plutôt passionnée par le foot : entre son père jardinier au Stade de France, son frère aîné Taleb qui se voit bientôt joueur de foot professionnel, et lui-même qui calcule les probabilités de score et de réussite des matchs ! Mais tout change à quelques semaines de l’Euro de foot : son grand frère a un accident et ne peut plus jouer. Depuis, il sombre dans la morosité et commence à faire des bêtises. Alors Ilian a une idée géniale. Pourra-t-il la réaliser ?

Mon avis : La collection Pop chez Rageot est pleine de pep’s !

On rencontre dans cette histoire Ilian, qui est le petit génie mathématique de la famille, même s’il n’est encore qu’en sixième. Il est passionné de foot, mais moins que son frère qui se voit en haut de l’affiche.

Mais ses rêves tombent à l’eau avec une grosse blessure à la cheville. Finie la future carrière de professionnel ! Et l’ambiance à la maison s’en ressent rapidement : son frère devient maussade et agressif, commence à faire des bêtises. Ilian se demande comment faire pour redonner espoir à son frère.

Et là, il a une idée fulgurante, mais risquée. Alors il fait appel à tous les amis de son frère pour la réaliser. Quitte à en payer le prix pourvu que son frère retrouve espoir !

Un roman sur le foot qui met en avant la solidarité, l’amitié, qui montre la fragilité d’une carrière professionnelle et l’importance de réfléchir à d’autres solutions d’avenir. Intéressant !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Mystérieux voisins 

Publié le par Doc Bird

« Mystérieux voisins » d’Hervé Mestron, éditions Oskar, collection Polar

Résumé : Bertil passe ses vacances chez sa grand-mère, qui a changé depuis son AVC et a des pertes de mémoire parfois très importantes. Pour lui changer les idées, il décide d’aménager la friche à côté de chez elle en beau jardin. Mais en creusant, il fait une macabre découverte : un crâne de bébé entre les pattes du squelette d’un chien. Que faire ? Le dire à sa grand-mère, au risque de la voir aller encore plus mal ? Prévenir la police ? Ou mener l’enquête de son côté ?

Mon avis : Un roman sur le thème de la mémoire et du passé, ainsi que sur les relations familiales.

Bertil est déboussolé depuis l’accident cérébral de sa grand-mère, et il trouve moins amusant de passer ses vacances chez elle à cause de ses pertes de mémoire. Pour s’occuper et redonner un peu d’entrain à sa grand-mère, il creuse le jardin pour ensuite mettre de jolies plantations, mais il va découvrir un crâne de bébé, et ne pas savoir que faire.

Tout en voulant épargner sa grand-mère, il n’arrête pas de cauchemarder à ce sujet, et décide alors de mener l’enquête. Qui habitait auparavant sur ce terrain ? Qui peut être l’enfant dont le crâne est enterré ? Pourquoi la famille qui résidait à cet endroit a disparu brusquement sans laisser de trace ?

La mise en parallèle de son enquête et de l’évolution de sa grand-mère qui commence à aller mieux, va permettre de faire remonter des souvenirs.

La découverte du crâne donne des tons de roman policier à l’histoire, mais sert surtout de toile de fond pour parler de la famille et des secrets.

Un beau roman qui nous emmène sur le chemin de la musique, de la tristesse, de la douleur, mais aussi sur le pardon et la force des liens familiaux.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Cherub, 15. Black friday

Publié le par Doc Bird

 

« Cherub, 15. Black friday » de Robert Muchamore, éditions Casterman

Résumé : Ryan poursuit sa mission afin de démanteler le clan Aramov. Il part avec Kazakov à bord d’un avion contenant des explosifs destinés un groupe terroriste souhaitant faire exploser des bombes sur le sol américain. La saisie des explosifs permettrait de démanteler une cellule terroriste. Mais cette opération est très risquée et l’imprévu bouleverser tous les plans…

Mon avis : Ce tome 15 a des résonances fortes par rapport à la situation mondiale actuelle.

CHERUB participe à une opération à haut risque pour démanteler une cellule terroriste, mais tout ne se passe pas comme prévu, et Ryan va devoir faire preuve de sang-froid et utiliser ses réflexes pour rester en vie.

Sa mission va aussi le ramener au « Kremlin », cœur du réseau du clan Aramov, et il va être content de retrouver Natalka, dont il va tomber amoureux, ce qui va être très douloureux pour lui, car il sait qu’à un moment il devra la quitter car sa mission prendra fin. On retrouve aussi James Adams, premier héros de CHERUB, qui a bien grandi et devient formateur pour un temps dans CHERUB, et qui croisera le chemin de Ryan…

Beaucoup de rebondissements et d’adrénaline dans ce tome, qui clôture la mission Aramov. Les scènes sont très réalistes, entrecoupées de moments un peu plus humoristiques et potaches, permettant de faire retomber la tension.

Une série qui fonctionne toujours aussi bien.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Journal d’un noob (mega guerrier), Tome 3 

Publié le par Doc Bird

« Journal d’un noob (mega guerrier), Tome 3 », de Cube Kid, illustrations de Saboten, 404 éditions

Résumé : Après l’attaque des monstres, l’entraînement de Minus et des autres jeunes devient de plus intensif. Entre les cours et les exercices physiques, ils n’ont plus vraiment de temps pour s’amuser. Et la prochaine attaque pourrait arriver bien plus vite qu’on ne pourrait le penser…

Mon avis : Ce tome 3 fait preuve de beaucoup d’autodérision dans les explications des cours et des entraînements, permettant de rajouter des touches de légèreté et d’humour alors que la situation s’aggrave.

Par ailleurs, comme déjà dans les deux autres tomes, le décalage entre les coutumes ou le vocabulaire sur Terre et dans Minecraftia permet également de créer des moments de détente.

Le mal en personne va arriver au village et la prochaine bataille pourrait bien être la dernière.

La leçon de ce tome 3 pourrait être que la force ne fait pas tout, mais qu’il faut aussi savoir preuve de ruse, de réflexion et d’ingéniosité pour réussir, tout en étant aidé par les autres.

Ce qui est dommage dans ce tome 3, c’est que le récit de la bataille se termine sans que la fin soit réellement expliquée. Mais rien n’est terminé tant que le chef des forces du mal n’aura pas été vaincu définitivement

Un tome 3 sympathique, qui se laisse lire.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Les grandes jambes

Publié le par Doc Bird

« Les grandes jambes » de Sophie Adriansen, éditions Slalom

Résumé : Marion grandit trop vite, et ses pantalons sont bien vite trop courts pour ses grandes jambes ! C’est la catastrophe ! Comment parvenir à attirer l’attention du beau Grégory en ayant les chaussettes visibles ? Mais un voyage à Amsterdam pourrait bien lui faire changer de regard sur la vie, et à prendre de la distance par rapport à ses petits soucis…

Mon avis : Gros coup de cœur pour la découverte de ce titre, chez un éditeur que je ne connaissais pas auparavant.

Le texte est écrit avec délicatesse et douceur, l’auteur réussissant à se mettre dans la peau d’une adolescente avec justesse. Peut-être d’ailleurs parce qu’elle a mis un peu, voire beaucoup, d’elle et de son vécu.

Marion est une jeune fille plutôt timide et complexée qui déteste grandir aussi vite des jambes, car elle ne trouve pas de pantalon qui lui aille, et elle grandit toujours. Elle ressent le regard des autres sur elle, et pense à leur jugement critique sur elle. Heureusement elle peut compter sur Charlotte, sa meilleure amie, pour la rebooster et lui donner le sourire.

Car la vie de collégienne mal dans sa peau n’est pas facile tous les jours, surtout quand on est amoureuse du beau Grégory à qui Marion n’ose pas adresser la parole.

Lorsque leurs professeurs annoncent que leur classe va partir trois jours sur les traces des peintres flamands à Amsterdam, Marion se réjouit. Et quand elle étudie le tableau « Ronde de nuit » de Rembrandt, elle est prise de passion pour ce chef d’œuvre en l’étudiant et en faisant des recherches.

Le voyage aux Pays-Bas pourrait bien la faire mûrir et grandir dans sa tête, et apprendre à s’élever plus haut que la longueur de ses pantalons.

Une belle histoire, desservie par une écriture fine, qui permet de se plonger dans une histoire d’amour à la fois entre une jeune fille et un garçon, mais aussi envers un tableau de Rembrandt.

Le récit du voyage à Amsterdam rend bien la vie des lieux, avec un moment d’émotion important lors de la visite du musée d’Anne Franck, puis lors de la rencontre avec le tableau « Ronde de nuit ».

Ce roman allie les qualités d’un récit autour des complexes à l’adolescence, de l’amour, des questions autour des projets de vie, à la rencontre artistique qui vous fait vous sentir faire partie intégrante de l’œuvre.

Une belle histoire à lire !

Partager cet article
Repost0