Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lectures-romans

Disparition inquiétante

Publié le par Doc Bird

 Disparition inquiétante

« Disparition inquiétante » de Pascale Perrier, éditions Oskar jeunesse.

Résumé : Juliette est heureuse, elle a posté des photos sur Internet, et un homme l’a contacté, et lui dit qu’elle va signer un contrat de mannequin ! Elle décide de fêter cela avec ses amis… Mais elle ne rentre pas, et son frère Gabriel commence à s’inquiéter. Ses amis sont retrouvés, en coma éthylique, mais Juliette a disparu. Où est-elle ?

Mon avis : Un polar envoûtant et original raconté du point de vue de Juliette, et de son frère Gabriel.

Juliette fête avec ses amis son contrat de futur mannequin, quand elle croise l’homme qui va l’engager. Ce dernier invite alors tout le groupe sur le bateau. Le lendemain, Juliette se réveille, seule, les cheveux coupés au carré et avec l’obligation de travailler l’accent américain et de dessiner, les gens autour d’elle l’appelant Miss Carrie.

De son côté, Gabriel enquête et pense que la police ne suit pas les bonnes pistes, il estime que sa sœur est sur un bateau qui est parti du port le jour où Juliette a disparu.

Un roman policier qui parle d’usurpation d’identité, dont l’angoisse monte progressivement, et qui montre qu’être trop dévoilé sur Internet présente des risques, qu’on peut être en danger même en groupe, et que des personnes malfaisantes tentent tout pour approcher leurs futures victimes.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

L’éveil des Macchabs, Tome 1

Publié le par Doc Bird

L’éveil des Macchabs, Tome 1

« L’éveil des Macchabs, Tome 1 », de Ty Drago, éditions Bayard jeunesse.

Résumé : Will mène une vie normale d’adolescent jusqu’au jour où il découvre que son vieux voisin est en fait une sorte de zombie répugnant. Et les ennuis ne font que commencer, car il découvre que le principal du collège, sa prof de maths se sont aussi transformés en zombies en putréfaction, qu’il est le seul à les voir et que eux aussi ont compris qu’il les voyait. Il ne lui reste plus qu’à fuir, aidé par une fille de sa classe, Helen, qui est pleine de ressources, et l’emmène dans un endroit où ne vivent que des enfants comme lui, capables de voir les Macchabs, ces êtres qui prennent possession de corps morts pour pouvoir envahir et dominer le monde !

Mon avis : Le lecteur va avoir des poussées d’adrénaline en lisant ce roman d’horreur. Dès les premières pages, le héros voit réellement ce qui se cache derrière un masque humain, les Macchabs.

A peine le temps de réaliser ce qu’il voit, qu’il doit fuir du collège, aidé par une camarade, Helen, qui en sait bien plus que lui sur ces étranges créatures. Et ce n’est pas la fin de des surprises : Will découvre que seuls certains enfants ont cette capacité de voir les Macchabs, qu’ils vivent dans un refuge dans le but de lutter contre ces êtres, et que seul son père, mort depuis quelques années, pouvait les voir aussi et était à l’origine du regroupement des jeunes dans cette cachette.

Will va donc vivre une initiation, tout étant l’objet d’espoirs en raison de son père. Will va se découvrir combatif, une âme de leader, et va oser dépasser ses limites pour sauver ses nouveaux amis.

Entre découverte d’un nouvel univers, crainte vis-à-vis des envahisseurs que rien ne semble pouvoir tuer, amitié, amour, découverte de secrets, courses-poursuites et batailles, le lecteur n’a pas le temps de souffler. L’histoire se poursuit dans le tome 2, « La reine des Macchabs ».

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Le livre dont vous êtes ENCORE la victime

Publié le par Doc Bird

Le livre dont vous êtes ENCORE la victime

« Le livre dont vous êtes ENCORE la victime » d’Arthur Ténor, éditions Pocket jeunesse.

Résumé : Valentin est de style plutôt gothique, solitaire et mourant souvent d’ennui. Il entend parler d’une librairie, la librairie du Styx, qui vient d’ouvrir et par curiosité, il décide de s’y rendre. Il va y découvrir un livre, « Le livre dont vous êtes le héros », qu’il ne peut pas ouvrir et qu’il décide alors d’acheter malgré son prix onéreux. Pas de chance, ce livre est vierge de mots, et Valentin est furieux contre lui. Mais des lignes vont apparaître, lui demandant de sceller un pacte pour vivre les aventures de ses rêves. Il va ainsi se transformer en Darken, vampire justicier du monde de la nuit. Au bout d’un moment, ce double va être gênant, mais comment s’en débarrasser ?

Mon avis : Un roman qui fait frissonner à souhait les fans du genre. Valentin ouvre un livre blanc, et va passer un pacte avec le diable, faisant apparaître un double nocturne, vampire de son état, qui va lui faire vivre des aventures palpitantes, mais qui va vite devenir gênant une fois l’euphorie passée.

Ce roman respecte tous les codes du genre : une étrange attraction pour une sombre librairie, des livres aux titres effrayants, LE livre qui va attirer le lecteur mais qui ne se laisse pas ouvrir facilement, un pacte à signer avec le diable, un double vampirique, l’incrédulité et l’euphorie des premiers instants, les premiers problèmes, les tentatives infructueuses pour se débarrasser du livre et du double, et enfin une fin possible qui n’en n’est pas une, ouverte vers d’autres possibilités sur Internet.

Pas de quoi renouveler le genre du roman d’horreur-frisson, mais un moment sympathique de lecture.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

World trigger, tome 1

Publié le par Doc Bird

 World trigger, tome 1

« World trigger, tome 1 » de Daisuke Ashihara, éditions Kazé, collection Shonen Jump.

Résumé : Un portail s’est ouvert dans la ville de Mikado. Des monstres que les habitants appellent « neighbors » en sortent régulièrement pour tuer. Heureusement, l’invasion est circconscrite à quelques endroits grâce à l’intervention de l’organisation Border. Ses membres utilisent des « triggers », qui leur permettent de se défendre. Osamu Mikumo, élève plutôt discret, fait partie de cette organisation, en tant qu’apprenti. Sa vie va être changée le jour où il va rencontrer un nouvel élève dans sa classe, Yûma Kuga, qui est en fait un habitant du monde de l’autre côté du portail et qui sait très bien utiliser son trigger…

Mon avis : « World Trigger » est un manga d’anticipation qui présente un monde où un portail laissant ouvert un passage à des créatures tueuses aurait pu sonner le glas de la population, sans l’intervention de la brigade spéciale.

Mais le jour où Yûma arrive, Osamu, apprenti dans l’organisation, va découvrir que Yûma est bien plus fort que lui pour les combattre et qu’il connaît ces créatures. Le problème, c’est que Yûma fait partie du peuple de l’autre côté du portail. Il a du mal à s’adapter à la vie au Japon, car ne connaissant pas les usages et traditions, mais il explique que dans son monde, les règles sont différentes et qu’il n’a connu que la guerre. Au premier abord, il pourrait être un ami, mais que penser de ses origines ? Et il possède une arme réservée aux membres de l’organisation Border, un trigger, qu’il sait parfaitement manier. Son passé serait-il lié à celui de l’association ? Qu’est-il venu faire au Japon ?

Ce premier tome d’ouverture de la série pose plein de questions, et fait également réfléchir aux relations entre peuples différents. On se demande comment va évoluer la relation entre Osamu et Yûma, et comment Yûma va passer inaperçu vu la force de ses pouvoirs. Ce début est prometteur et donne envie de lire la suite.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Rock & Rose

Publié le par Doc Bird

Rock & Rose

« Rock & Rose » de Marie-Hélène Poitras, éditions La courte échelle.

Résumé : Juliette et Simone sont amies depuis l’enfance, même si tout semble les opposer : Juliette est blonde, assez expansive, extravertie et rêve de devenir célèbre, alors que Simone est brune, introvertie, joue de la guitare, et rêve d’intégrer un groupe de rock. Toutes deux vont passer le cap de l’adolescence et vont mûrir, parfois dans la douleur, faisant des expériences joyeuses et amères.

Mon avis : Un roman canadien plein de punch qui reflète le monde des jeunes de 16 ans.

Juliette veut devenir célèbre à n’importe quel prix, mais va perdre ses illusions : certaines personnes cherchent à profiter de la naïveté de jeunes filles comme elle pour se faire de l’argent. Elle va comprendre que son envie de rose et de devenir une petite princesse depuis sa tendre enfance cache en fait une blessure profonde, celle de n’avoir pas connu son père et de penser qu’elle n’est pas digne de lui.

Simone, elle, veut intégrer un groupe de rock, mais elle découvre que son groupe prend les filles pour un faire-valoir, alors elle va se révolter pour réaliser son rêve.

Juliette et Simone vont parfois mal se comprendre, se disputer, mais toutes deux se connaissent et sont de véritables amies : elles vont faire de mauvaises expériences, de mauvaises rencontres, mais vont décider de réaliser leur vie et d’en finir avec leurs entraves psychologiques, devenant progressivement des adultes, responsables de leurs choix.

Ce roman est ici publié en version intégrale, mais il a d'abord été publié en plusieurs épisodes.

Une très belle histoire, on arrive très vite à comprendre les mots québecois, et on se laisse emporter par ce roman très rock n’ roll ! Un beau portait de jeunes filles, qui savent profiter de l’instant présent et qui savent désormais que la vie est devant elle !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Une planète dans la tête

Publié le par Doc Bird

Une planète dans la tête

« Une planète dans la tête » de Sally Gardner, éditons Gallimard jeunesse.

Résumé : Standish vit avec son grand-père dans la Zone 7, celle des rebuts privés de tout et constamment sous surveillance. Heureusement que son grand-père est ingénieux : il réussit à trouver de la nourriture et à élever des poules en cachette. Standish est le souffre-douleur des autres en classe, car il passe pour stupide à cause de sa dyslexie. Mais tout change lorsque Hector arrive dans la maison d’à côté. Ce dernier le défend et tous deux deviennent amis, rêvant d’aller sur la planète Juniper inventée par Standish, construisant une soucoupe volante pour y aller. Mais un jour Hector et ses parents disparaissent, un homme de la une apparaît dans leur jardin, et Standish va se révolter contre son professeur…

Mon avis : Ce roman, qui a obtenu deux prix littéraires britanniques, dépeint un monde cruel et totalitaire où le pouvoir de la peur règne en maître.

Seul Standish va oser se révolter, s’appuyant sur ses rêves et son originalité. D’abord en tenant tête à un professeur battant ses élèves, et en dénonçant l’acte de mort de ce dernier sur un élève. Ensuite, en comprenant que l’atterrissage sur la lune relayée par la télévision comme outil de propagande n’est qu’une farce, et que le bâtiment de l’autre côté du mur cache la réalisation d’un décor en studio pour reproduire cet alunissage. Standish décide alors de prouver au monde entier cette gigantesque supercherie, espérant aussi retrouver Hector.

Un roman poignant, montrant que le totalitarisme repose sur la peur, la dénonciation, le pouvoir des images. Standish, qui pourrait passer pour simple d’esprit, va rêver d’accomplir un acte héroïque pour dénoncer le pouvoir en place, quitte à se sacrifier. Un roman qui fait réfléchir, dans la lignée de « La bonne couleur » de Yaël Hassan.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Complot à Florence : Dans l’observatoire de Galilée

Publié le par Doc Bird

Complot à Florence : Dans l’observatoire de Galilée

« Complot à Florence : Dans l’observatoire de Galilée », de Guy Jimenes, éditions Nathan, collection Un regard sur…

Résumé : A Florence, en juin 1611, un drapier du nom de Piascero, s’est acoquiné avec un inconnu, se faisant surnommer le Vénitien. Ce dernier veut la perte du savant Galilée, et demande à Piascero de trouver quelqu’un pour s’introduire dans la maison de Galilée, où une fête va être donnée pour honorer le Grand-Duc. Ils recrutent alors Fiorina, une jeune fille qui vole dans la rue, lui donnant comme mission de se faire embaucher pour préparer la fête et de déposer des documents compromettants…

Mon avis : La collection « Un regard sur… » a pour ambition de plonger le jeune lecteur dans un épisode fictif de la vie d’un personnage célèbre pour le découvrir.

Ici c’est la jeune Fiorina qui va permettre de comprendre l’importance des découvertes de Galilée via sa lunette astronomique, ainsi que le contexte historique et religieux de l’époque, où le fait de proclamer que la Terre n’est pas au centre de l’univers était condamné comme hérésie et passible de mort.

Le jeune lecteur connaîtra ce qu’a découvert Galilée, tout en s’attachant à l’héroïne Fiorina, qui est en fait un garçon !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

L’homme à la voiture bleue

Publié le par Doc Bird

L’homme à la voiture bleue

« L’homme à la voiture bleue » de Sébastien Gendron, éditions Syros, collection Rat noir.

Résumé : Antoine va chez son père et sa belle-mère un week end sur deux et pendant les vacances, et depuis quelques temps, il ne voit plus Victor, le fils de la compagne de son père. Profitant des vacances de la Toussaint, il demande où se trouve Victor, et découvre qu’il est en prison, mis en examen pour meurtre ! Victor aurait tué un représentant venant dans la résidence, mais Antoine sait qu’il n’en est rien, car il a vu revenir son frère au moment des faits et il n’aurait pas eu le temps de commettre cet acte. Mais Victor est le coupable idéal, car dans cette résidence ultrasécurisée il fait tâche avec son scooter pétaradant… Antoine décide alors de mener l’enquête pour innocenter Victor.

Mon avis : Un roman policier qui montre que les préjugés ont la vie dure et qui se fait le portrait d’une société dévorée par la peur, peur de l’autre, du voisin de palier qu’on ne connaît même pas, mais qui a sûrement de mauvaises intentions.

La situation semble désespérée, mais la ténacité d’Antoine permet de garder espoir. Au fur et à mesure de l’enquête, on comprend que Victor n’est pas coupable, mais alors qui ?

Un roman policier à l’intrigue bien ficelée. Il est cependant étrange que les policiers aient bâclé leur enquête à partir de simples présomptions des voisins, et qu’ils n’aient pas plus regardé les preuves et approfondi leur enquête.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La fille qui dévorait les livres

Publié le par Doc Bird

 La fille qui dévorait les livres

« La fille qui dévorait les livres » de Pierdomenico Baccalario, éditions Bayard jeunesse, collection Estampille.

Résumé : M. Antonino écrit des histoires. Domitilla aime lire des histoires. Tous vont donc se rencontrer par l’intermédiaire de la bibliothécaire. Et Domitilla va non seulement lire l’histoire qu’est en train d’écrire M. Antonino, mais elle va aussi lui donner son avis, quitte à lui demander de changer l’histoire en fonction de ses idées et propositions.

Mon avis : Un roman étonnant qui montre la création d’une histoire de l’intérieur.

Au début, tout comme Domitilla, je trouvais que l’histoire écrite par M. Antonino était un peu brouillonne, mais au fil des chapitres, je me suis surprise à m’attacher aux héros, à la légende du cheval fantastique Bayard qui surgit pour aider le même village depuis des centaines d’années.

On comprend que la rédaction d’une histoire n’est jamais figée, et peut évoluer en fonction des idées des lecteurs avant sa parution. Et M. Antonino nous donne une belle leçon en expliquant que les objets sont sources d’inspiration pour leurs auteurs. A découvrir.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Pelham Lane, Tome 3

Publié le par Doc Bird

Pelham Lane, Tome 3

« Pelham Lane, Tome 3 » de Georgina Bloomberg et Catherine Hapka, éditions Hachette, collection Bloom.

Résumé : Au centre équestre de Pelham Lane, c’est l’effervescence. Tommi entraîne un cheval qu’elle veut vendre, tout en essayant de veiller sur Kate. Kate prend très au sérieux son travail au centre, délaissant parfois son petit ami, fuyant également l’ambiance familiale. Zara rate ses entraînements, occupée à devoir mentir à sa mère, rentrée plus tôt que prévue, et l’ayant confiée à la garde de sa cousine qui a disparu.

Mon avis : Je n’ai pas lu les tomes précédents, mais il assez facile de rentrer dans l’histoire, certains événements étant racontés.

L’univers de cette série fait penser aux romans de Mélissa De La Cruz, les chevaux en moins : jeunes filles riches gâtées, mais ayant comme tout le monde des difficultés dans la vie, une autre jeune fille de classe moyenne obligée de travailler mais qui a un petit ami fortuné, des règlements ce compte, des histoires d’amour.

En bref, une lecture facile qui fait passer le temps, mais dont je ne garderai pas un grand souvenir.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0