Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coups de coeur

Mes coups de coeur de l'année 2022

Publié le par Doc Bird

Une année riche en lectures se termine.

Je ne résiste pas à vous présenter mes coups de coeur de l'année 2022 : des romans, des BD, des documentaires, des albums...

Et je vous dis à bientôt en 2023 pour de nouveaux partages de lecture ! 

Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022
Mes coups de coeur de l'année 2022

Publié dans Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

 La Faucheuse, Livre III. Le Glas

Publié le par Doc Bird

« La Faucheuse, Livre III. Le Glas » de Neal Shusterman, éditions Robert Laffont, collection R

Résumé : L’île d’Endura a coulé, avec tous ses hauts dignitaires, et Maître Goddard a maintenant toute latitude pour prendre le pouvoir. Tout semble perdu, le seul espoir restant étant celui qu’on surnomme Le Glas, le seul et unique humain à qui le Thunderhead accepte de parler, après avoir déclaré tout le monde malpropre…

Mon avis : Quelle joie quand j’ai enfin pu tenir entre mes mains ce tome 3 qui termine la série avec panache !

Après la destruction d’Endura, le Thunderhead a coupé tout contact avec les hommes, qui’il a déclaré malpropres pour avoir laissé faire cette catastrophe. Seul Greyston est encore en contact avec lui. Il devient alors une sorte de messie pour les Tonistes, qui en font une figure emblématique, Le Glas, pour qui les foules se déplacent pour pouvoir entendre le Thunderhead.

Maître Goddard devient tout-puissant, et continue sa progression folle vers la domination du monde entier.

Rowan et Citra vont être retrouvés par un Faucheur sud-américain, et vont vite être au cœur d’enjeux de pouvoirs.

Et le Thunderhead mène discrètement un immense projet, dont on ne comprendra les tenants et les aboutissements que dans les dernières pages.

Maître Faraday et Munira, quant à eux, ont trouvé l’endroit secret des pères fondateurs, mais ne progressent pas dans leur enquête sur le secret qui y est caché.

Ce tome 3 m’a tenu en haleine tout du long des chapitres, l’auteur distillant des indices à travers des « itérations » et des analyses postérieures du « testament du Glas », dont on ne comprend les liens avec le récit qu’à la fin, quand tous les éléments s’emboîtent impeccablement.

Le récit montre les ravages de l’envie de pouvoir sur les hommes, qu’ils soient Faucheurs, Tonistes ou simples humains. Les rebondissements tiennent en haleine, les mystères sont nombreux, et le roman poursuit les réflexions sur l’humanité, la vie, le pouvoir, les défauts comme les aspects positifs des hommes.

On y reconnaît à certains moments notre monde, même si le roman est une science-fiction, et cela permet ainsi de réfléchir à qui nous sommes, les conséquences de nos actes, comment vivre ensemble, et ce qui fait la saveur de la vie.

Une trilogie réussie à lire ! D'ailleurs "La Faucheuse" a obtenu le Grand Prix de l'Imaginaire, catégorie Meilleur roman jeunesse étranger, en 2020.

Partager cet article
Repost0

Deux fleurs en hiver 

Publié le par Doc Bird

« Deux fleurs en hiver » de Delphine Pessin, éditions Didier jeunesse

Résumé : Capucine va effectuer son stage dans un EHPAD, et elle espère sincèrement que cela va lui plaire, car elle n’avait pas trop aimé son précédent stage auprès des enfants. Violette est une vieille dame qui entre en EHPAD, et croit être arrivée à la fin de sa vie. Toutes deux vont se rencontrer et vont apprendre l’une de l’autre, faisant bouger les lignes !

Mon avis : Ce roman est un gros coup de cœur qui a réussi à m’émouvoir parfois jusqu’aux larmes, et en même temps à me remplir d’optimisme et d’espoir.

C’est l’histoire d’une rencontre improbable entre une jeune fille et une dame âgée, chacune étant au bout opposé de la vie.

Capucine vient en faire son stage dans un Ehpad, et va s’attacher à ses patients, surtout Violette, qui vient d’arriver, et à qui elle veut redonner le sourire. Et pourtant Capucine n’a pas non plus été épargnée par la vie, avec la mort de sa mère dans un accident de voiture, et son besoin de se cacher derrière des perruques de toutes les couleurs.

Violette entre en Ehpad, et pense que c’est la dernière étape avant la mort. Elle y est allée pour rassurer son fils qui s’inquiétait de ses chutes, mais elle refuse intérieurement de vivre ici. Elle reste cloîtrée dans sa chambre, mange à peine, et refuse de se rendre dans la salle commune pour rencontrer les autres pensionnaires. Mais la ténacité de Capucine va faire changer les choses, et Violette va comprendre que la vie vaut toujours la peine d’être vécue, et qui’il faut vivre intensément chaque moment de la vie.

Capucine et Violette vont dépasser la simple relation de soignant et patient, et vont développer une belle amité, permettantaussi de faire bouger les choses dans l’Ehpad. Car tout ne va pas bien et Capucine se rend compte que ce métier est difficile, et que le manque de personnel empêche de s’occuper vraiment avec douceur et bienveillance, et en prenant le temps, des différents pensionnaires.

Un superbe roman qui montre les difficultés de travail dans les Ehpad, mais montre aussi que les relations entre les différentes générations permettent à chacun d’ouvrir son cœur, et de panser ses plaies. A lire !

Quelques extraits :

l n’y a rien de dégradant à dire qu’ils sont vieux, c’est un fait, voilà tout. C’est même plutôt beau, quand on y pense, d’avoir déroulé le fil d’une vie et de se tenir tout au bout.
Quand on est vieux, on a vécu, aimé, chialé. On a été courageux, lâche, idiot et amoureux. On s’est trompé, on a choisi, qu’est-ce qu’il y a de mal à le dire franchement ? 

Réfléchir sur la mort, c’est déjà l’apprivoiser. Je comprends qu’elle n’est pas un animal indomptable. C’est de rester dans l’ombre qui la rendait effrayante.

Mais la peur n’a jamais empêché les choses d’arriver. Ça les rend juste plus difficiles.

Tu sais, Capucine, on a tous nos fissures. Soit tu les caches en essayant très fort de croire qu’elles n’existent pas. Soit tu les acceptes et tu les répares.

Partager cet article
Repost0

 Entre Neige et Loup

Publié le par Doc Bird

« Entre Neige et Loup », scénario d’Agnès Domergue, dessin et couleur d’Hélène Canac, éditions Jungle

Résumé : Lila est une petite fille qui vit sur une île avec son père. Elle reste toujours à la maison dans sa chambre transformée en jardin japonais, avec son chat et ses deux grenouilles. Mais un jour, Lila va oser sortir dans la neige qu’on dit dangereuse. La voici partie en quête de son destin et de son histoire…

Mon avis : Cette BD est une véritable pépite qui est un coup de cœur pour moi. L’histoire comme les illustrations sont tout simplement magnifiques !

Lila vit sur une île mystérieuse où il neige tout le temps, et a peur de la neige qu’on dit dangereuse. Alors son père lui a confectionné un jardin japonais où elle peut vivre en toute zénitude, en compagnie de ses amis animaux. Mais un jour où son père n’est pas rentré de la pêche, elle part à sa recherche dans la neige et va partir à la découverte de son histoire familiale, dans un univers onirique et merveilleux, où elle croisera un loup blanc, des jizô et des démons…

Une superbe BD empreinte d’une grande poésie, où une petite fille part à l’aventure, croise des personnages merveilleux, en quête de son passé, et pleine de promesse pour l’avenir.

Un vrai coup de cœur à lire !

Publié dans Coups de coeur, Lectures-BD

Partager cet article
Repost0

Ces jeunes qui changent le monde

Publié le par Doc Bird

« Ces jeunes qui changent le monde » de Julieta Cánepa et Pierre Ducrozet, éditions De la Martinière Jeunesse

Voici un documentaire coup de cœur, qui met en avant des jeunes qui ont décidé d’agir et de s’engager pour changer le monde dans différents domaines : climat, biodiversité, paix, droit à l'éducation, reconnaissance des LGBT, lutte contre la pollution plastique, la déforestation, l’oppression, la corruption.

Chaque chapitre fait le portrait de jeunes, présente leurs actions, le domaine qu’ils défendent, et les premiers résultats obtenus.

On y retrouve des figures emblématiques bien connues du grand public, comme Greta Thunberg ou Malala Yousafzai, mais aussi d’autres dont l’action est essentielle et commence à faire bouger les mentalités.

Sur tous les continents, l’engagement de ces jeunes est une belle bouffée d’optimisme, et montre aux ados que l’engagement pour les valeurs auxquelles on croit est possible, et peut être suivi d’effets.

Un livre indispensable !

Partager cet article
Repost0

Le Cid en 4EB

Publié le par Doc Bird

« Le Cid en 4EB », scénario et dessins de Véropée, couleurs de Philippe Marlu, éditions La Boîte à Bulles

Résumé : En cours de français, les 4EB vont étudier « Le Cid » de Corneille, qui paraît bien éloigné d’eux. Cours après cours, ils vont apprendre à connaître la pièce, à découvrir le langage utilisé, et à faire le lien avec leur quotidien.

Mon avis : Coup de cœur pour cette BD originale, réalisée par une professeure de français, qui s’est inspirée de son quotidien en classe.

Comment étudier « Le Cid » en classe de 4ème, alors que cette pièce de théâtre paraît si éloignée de la vie des jeunes actuels, et que le langage peut être un frein ? Eh bien, c’est ce que nous allons voir dans cette BD.

Rien n’est gagné au début, mais progressivement, les ados vont s’approprier la pièce de théâtre et son texte, émettre des hypothèses, des avis, faire le lien avec leur propre vie…

J’ai adoré le graphisme des dessins, les réparties et répliques des élèves qui sentent le vécu, et la façon dont les jeunes s’emparent finalement de l’œuvre.

Une BD que je conseille à mes élèves, qui se retrouveront sûrement à certains moments !

Publié dans Lectures-BD, Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

 La quête d’Ewilan, T.7. L’île du destin

Publié le par Doc Bird

« La quête d’Ewilan, T.7. L’île du destin », d’après l’œuvre originale de Pierre Bottero, adaptation de Lilian, dessin de Laurence Baldetti, couleurs de Nicolas Vial, éditions Glénat

Résumé : Ewilan et ses compagnons prennent une route chargée de dangers pour trouver l’île du Destin et délivrer les parents d’Ewilan.

Mon avis : Ce tome 7 clôture la quête d’Ewilan de façon magnifique.

La route pour trouver l’île du destin est semée de nombreux dangers, surtout qu’Elea Ril’Morienval est là, cherchant par tous les moyens à éliminer Ewilan et ses amis. Tous savent que cette dernière étape est compliquée, et qu’ils pourraient y laisser la vie, mais leur courage et leur amitié est plus forte que tout.

Moi qui avait adoré les romans de Pierre Bottero, j’ai trouvé que cette adaptation BD était très réussie jusqu’au bout, à la hauteur de ce magnifique univers. Le dessin, le graphisme et les couleurs nous emportent vraiment dans un autre monde, et je suivrai avec plaisir la suite des aventures dans le cycle des « mondes d’Ewilan ».

Publié dans Lectures-BD, Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

La Forêt des 29 

Publié le par Doc Bird

« La Forêt des 29 » d’Irène Frain, éditions Michel Lafon

Résumé : En Inde, il y a 5 siècles, les différents puissants veulent construire de magnifiques palais, mais pour cela, ils ont coupé beaucoup d’arbres, beaucoup trop. Et quand la sécheresse arrive, c’est la catastrophe pour tous. Djambo, jeune paysan qui va vivre un périple initiatique, va alors proposer une nouvelle vie à tous ceux qui le veulent, quelle que soit leur origine, avec pour objectif de vivre en respectant la nature et la vie.

Mon avis : Paroles m’avait donné envie de lire ce livre sur Babelio, et j’ai été contente en le trouvant à la médiathèque.

« La Forêt des 29 » est à la fois un roman tiré de la réalité et un roman initiatique qui propose déjà 5 siècles avant notre ère de vivre en harmonie avec la nature, et en harmonie avec tous les êtres vivants. Un discours écologique avant l’heure !

Dans ce livre, on suit les traces de Djambo, jeune paysan rejeté par sa famille, qui va prendre la route, rencontrer différentes personnes, réfléchir, pour enfin se révéler et proposer une nouvelle façon de vivre. Celle-ci inclut 29 principes, largement débattus et testés en communauté, dont nous devrions bien nous inspirer aujourd’hui : respect de la femme, respect de tous les être vivants, protection de la nature, réflexion sur les pensées et sur les actes… Cette philosophie de vie existe toujours, suivie par les Bishnoïs (qui signifient les 29).

J’ai trouvé ce roman initiatique passionnant, l’auteur ayant fait une enquête très minutieuse, entre mythe et réalité sur Djambo. Une belle ode au respect de la nature, à un mode de vie plus frugal, et une belle réflexion philosophique.

Quelques extraits :

 Si vous voulez de l’eau, dit Djambo ce soir-là pour la première fois, commencez par la chercher au fond de vous, soyez à vous-même une source. Et ensuite, rappelez-vous que la nature est un corps, un corps immense, dont nous ne sommes, nous, les humains, qu’une infime partie.

 Et soyons patients, car le seul lieu des hommes, ce n’est ni leur champ ni leur village, ni leur ville, ni même leur pays. C'est le Temps. 

Le Suprême est partout dans la Nature, comme je vous l’ai dit, et par conséquent il est en nous, les hommes. Nous les Vingt-Neuf, quand nous nous levons, chaque matin avant l’aube, nous n’avons qu’une seule interrogation : savoir par quels actes nous illustrerons cette parcelle de divin qui nous a été remise avec la vie. Nous estimons l’homme à ce qu’il fait, non à ce qu’il raconte. Et pour le juger, nous ne nous posons que deux questions. La première : a-t-il dit et respecté la vérité ? La seconde : le feu de la violence, en lui, a-t-il réussi à l’éteindre ? 

Partager cet article
Repost0

Dysfférent

Publié le par Doc Bird

« Dysfférent » de Fanny Vandermeersch, éditions le Muscadier, collection rester vivant

Résumé : Charlemagne se dit qu’il s’il avait eu un prénom un peu plus banal, il aurait évité d’être aussi différent, dyslexique, dysorthographique, dyspraxique… Mais Charlemagne va aussi découvrir que lui aussi peut avoir un talent.

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman frais qui redonne espoir aux jeunes qu’on étiquette comme agités, distraits, en difficulté.

Charlemagne rencontre beaucoup de difficultés à l’école malgré ses efforts. Il a vraiment du mal en français où son professeur l’envoie souvent au tableau, ou en EPS où personne ne veut de lui dans son équipe. C’est d’ailleurs en EPS qu’il va lui arriver une étrange aventure : il va se perdre dans les bois lors d’une course d’orientation, et va entendre une douce mélodie venant d’une maison dans les bois, qui va l’attirer et le remuer profondément.

Et quand la remplaçante du professeur de musique va lui faire écouter de la musique classique, Charlemagne va se retrouver transporté. Il va découvrir le piano et vouloir apprendre à en jouer, même si on pourrait penser qu’il a trop de difficultés pour y arriver.

Un beau roman qui montre que chacun a un talent en lui, qu’il doit découvrir, et que les difficultés n’empêchent de réussir à trouver sa voie dans la vie.

Ce roman est écrit en police Open Dyslexic, facilitant la lecture pour les dyslexiques.

Un extrait 

 Il ne faut pas avoir honte de ce que l’on est. Si on se sent inférieur, les autres le sentent et en profitent. Si on se sent comme eux, ou si au moins on leur fait croire, ils nous laissent tranquille.

Partager cet article
Repost0

Autour de Jupiter 

Publié le par Doc Bird

« Autour de Jupiter » de Gary D. Schmidt, éditions Bayard

Résumé : Les parents de Jack vont devenir famille d’accueil et recevoir Joseph, un garçon de 14 ans qui est allé en maison de redressement, et qui est papa d’un bébé, Jupiter. Jack se sent prêt à tout pour protéger Joseph, même s’il est plus jeune que lui.

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman intense et riche en émotions qui va droit au cœur.

Joseph est un garçon de 14 ans qui n’a pas eu de chance avec la vie, sauf quand il a rencontré Madeleine, est tombé éperdument amoureux d’elle et a vécu des moments heureux avec elle. Tous deux admiraient dans le ciel étoilé la planète Jupiter, et c’est pour cela que Madeleine a donné ce nom à leur fille quand elle est née. Mais Joseph ne peut pas voir sa fille et il en est malade.

On lui dit que c’est impossible, qu’il est trop jeune pour être papa, qu’il doit oublier, qu’il est déjà allé en maison de redressement car les parents de Madeleine avaient porté plainte.

Le narrateur de l’histoire, Jack, a deux ans de moins que Joseph et décide de prendre Joseph sous son aile et de l’aider. Même si la communication est difficile entre lui et Joseph, car celui-ci est taiseux et a souffert de traumatismes, peu à peu on sent leurs liens se resserrer et l’ébauche d’une belle amitié se dessiner. Jack va devenir le témoin de la renaissance progressive de Joseph à la vie, et va tout faire pour l’aider, y compris envers et contre certains adultes et élèves qui condamnent Joseph d’avance.

Ce récit est tout simplement magnifique, dans un univers agricole, où la traite des vaches et l’amour d’une famille va permettre de renouer avec la vie et l’espoir, même si le destin semble se moquer des hommes et de ce qu’ils souhaitent.

Une histoire forte, belle et triste à la fois, qui m’a laissé les larmes aux yeux à la fin. A lire !

Un extrait : 

C’est comme ça, quelquefois. Vous savez qu’il va se passer quelque chose de bien et, même si ce n’est pas tout de suite, rien que de savoir que ça va arriver, vous avez envie de hennir et de vous ébrouer. Enfin, façon de parler.

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>