Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coups de coeur

 Un cœur gros comme une étoile 

Publié le par Doc Bird

« Un cœur gros comme une étoile » de Sarah Allen, éditions Milan

Résumé : Lorsque la professeur d’histoire demande de faire des exposés sur des personnes présentées dans leur manuel, puis sur des personnes qui n’y sont pas et que le manuel a oublié, Libby sait tout de suite qu’elle va travailler sur Cecilia Payne, qui a découvert de quoi étaient faites les étoiles, et dont un homme s’est approprié ses résultats et le succès. Et ce projet va d’autant plus lui tenir à cœur qu’il pourrait aider sa famille.

Mon avis : Je vous présente Libby, jeune collégienne un peu différente des autres, qui va vous emmener dans son univers et sa vie, et qui j’espère saura toucher votre cœur. 

Libby n’est pas tout à fait comme les autres, car elle est atteinte du syndrome de Turner, une maladie génétique. Concrètement elle a un physique un peu plus épais, une petite taille, est atteinte de surdité, et ne pourra pas avoir d’enfants, car elle a un seul chromosome X, l’autre n’étant pas apparu. Elle rencontre aussi des difficultés d’apprentissage dans certains domaines, comme par exemple jouer du piano, et a aussi des difficultés pour nouer des relations et communiquer avec les autres. Elle est donc souvent seule au collège, se réfugie à la bibliothèque, et est parfois l’objet de moqueries. Mais une nouvelle élève, Talia, arrive dans sa classe, et elles vont toutes deux se lier d’amitié.

Lorsque leur professeur d’histoire leur présente les différents projets de l’année, où il faut présenter des personnes connues, et d’autres méconnues, Libby décide de travailler sur Cecilia Payne, qui est la première à avoir découvert de quoi étaient constituées les étoiles. Elle pense aussi participer à un concours d’écriture de lettre pour présenter ce personnage. Et ce projet lui tient d’autant plus à cœur que sa sœur, Nonny, est enceinte, et que Libby veut plus que tout que le bébé soit en bonne santé, et pas comme elle, et qu’elle voudrait aider financièrement sa sœur qui a des problèmes d’argent.

Pour cela, il faut qu’elle remporte le premier prix ! Elle passe alors une sorte de pacte avec Cecilia Payne pour réussir : en mettant en avant Cecilia Payne et ses découvertes et en gagnant le prix, elle souhaite en échange que tout se passe bien pour Nonny et son bébé. Et Libby ne ménagera pas ses efforts…

J’ai vraiment été enchantée par ce roman qui non seulement met en avant une héroïne différente, atteinte d’un handicap que je ne connaissais pas, et dont l’auteur parle si bien parce qu’elle en est elle-même atteinte, mais aussi pour la découverte des femmes oubliées par l’histoire, et dont les hommes se sont ensuite appropriés les résultats de leur travail.

Libby est une jeune fille très courageuse et très intelligente, mais elle possède aussi des qualités de cœur très importantes comme le courage malgré la peur, la persévérance, l’amour pour sa famille, son dévouement, son envie de progresser…

Je remercie beaucoup Babelio et les éditions Milan pour ce livre reçu lors du dernier Masse critique, et je vous conseille sa lecture riche en émotions.

Quelques extraits : 

Autrement dit, j’ai moi aussi un rôle à jouer dans l’univers – peu importent ma petite taille, mon patrimoine génétique et les cicatrices

La peur ne disparaît pas, dit-elle. Mais on apprend à la maîtriser. A vivre avec, même quand on risque d’échouer. Et ça, pour moi, c’est la meilleure définition du courage. 

Partager cet article
Repost0

Les plieurs de temps, 1. Robin à la dernière seconde

Publié le par Doc Bird

« Les plieurs de temps, 1. Robin à la dernière seconde » de Manon Fargetton, éditions Rageot

Résumé : Robin est en CM2, a pour meilleur ami Charly, et vit une existence sans souci, ou presque. Car Anthony et sa bande de copains se moquent souvent de lui, et il se sent trop réservé et timide pour riposter. Un jour, dans le grenier de son grand-père, lors d’une partie de cache-cache avec ses sœurs, il entre dans une vieille horloge, et découvre qu’elle lui permet d’arrêter le temps.

Mon avis : J’ai décidé de lire ce titre après avoir lu l’avis de Manou, qui m’a donné envie de le lire, et aussi parce que j’aime beaucoup les romans de Manon Fargetton.

Et j’ai été ravie d’avoir lu ce roman, pour lequel j’ai eu un coup de cœur.

D’abord à cause de l’écriture toute en fluidité et légèreté, qui aborde malgré tout des sujets importants : Qu’est-ce que l’amitié ? Qu’est-ce qu’on ferait à la place de Robin si on avait le pouvoir d’arrêter le temps ?  Qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie ? 

Et aussi parce que Robin, le héros de cette histoire, est un jeune garçon qui se découvre avec plaisir un pouvoir, en profite pour se faire plaisir, mais qui va comprendre que ce pouvoir engage des responsabilités, et qu’il peut aussi empêcher de profiter vraiment de la vraie vie.

Une belle histoire qui invite à réfléchir à ce qu’on aurait fait à la place de Robin, et qui permet de réfléchir sur ce qui compte dans la vie, et quelles sont les valeurs qui la guident. Elle permet aussi de voir au-delà des apparences, car Anthony, un garçon au premier abord plutôt désagréable, cache en fait des souffrances.

Je lirai avec plaisir la suite de cette série !

L’avis de Manou : 

Partager cet article
Repost0

Respir’Ado

Publié le par Doc Bird

« Respir’Ado » de Mathilde Bernos er Emilie Top-Labonne, illustrations d’Alicia Flipo, éditions ESF Sciences humaines

J’ai acheté ce livre les yeux fermés, suivant depuis plusieurs années Mathilde Bernos, prof-doc qui organise des ateliers relaxation, via son blog Le Bateau livre. Il est co-écrit avec Emilie Top-Labonne, prof des écoles et prof de yoga.

Organisant moi aussi (enfin, avant le Covid) des ateliers relaxations avec des collègues, j’ai été contente de pouvoir enfin trouver un livre qui propose des pistes de relaxation pour des ados, car autant il y a de titres pour les enfants ou les adultes, autant les ados sont un peu oubliés, alors qu’ils en ont tellement besoin eux aussi !

Le livre propose de travailler à partir de la respiration, et présente à chaque chapitre différentes activités en s’appuyant sur des valeurs importantes : confiance, sagesse, sérénité, douceur, force, paix, concentration, humour, persévérance, joie, énergie, harmonie.

Chaque chapitre est construit de la même façon : une présentation et une mise en contexte de la valeur, un temps libre d’écriture par rapport à la notion avec une citation inspirante, une pratique de respiration, une posture de yoga, une relaxation guidée, une activité à réaliser, un bilan personnel.

Le livre est conçu pour pouvoir être utilisé seul par les ados, après une première approche avec un adulte au début. Il est fait pour que l’ado en fasse un peu son cahier secret, où il va pouvoir écrit ses ressentis, dessiner, réfléchir, bref, s’approprier totalement son carnet.

J’ai bien aimé les valeurs mises en avant, qui suivent le cours du temps et les 12 mois de l’année, le fait qu’on utilise le livre comme on le souhaite, sans forcément lire dans l’ordre. D’ailleurs le sommaire permet de piocher en fonction de ses besoins. Les postures, méditations et exercices sont très intéressants, et donnent envie de pratiquer, ado ou adulte. Enfin, j’ai trouvé intéressant le lien via des QR-codes, vers l’audio des méditations. Et bonus : il y a des contenus complémentaires qu’on peut télécharger en ligne !

Un livre très intéressant, que les ados vont sûrement s’approprier, après une présentation d’un adulte. Je l’ai acheté pour moi, mais je pense aussi l’acheter pour le CDI, et le proposer aux élèves du club relaxation, enfin, quand je pourrai enfin le reprendre ;) 

Pour pouvoir échanger autour de cet ouvrage, un groupe Facebook a été créé.

Un extrait : 

N’oublie que le secret pour te sentir bien réside dans la respiration. 

Le blog du Bateau livre

Le site d'Emilie Top-Labonne

Le groupe Facebook

Partager cet article
Repost0

Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu, 2

Publié le par Doc Bird

« Le bonheur c’est simple comme un bento de Yuzu, 2 » de Umetaro Aoi, éditions Nobi Nobi !

Résumé : La petite Yuzu va avoir la joie d’accueillir une cousine lointaine qui se prénomme Anzu. Cette dernière va rester 6 mois chez la grand-mère de Yuzu, car ses parents doivent partir pour leur travail. Yuzu va alors aider Anzu à retrouver sa joie de vivre.

Mon avis : Ce deuxième et dernier tome est aussi un coup de cœur ! J’ai retrouvé la pétillante Yuzu et ses bentos magiques avec plaisir !

Ici, elle va recevoir une lointaine cousine, Anzu, qui n’est pas heureuse d’être là, car elle se sent abandonnée par ses parents qui sont partis travailler, et parce qu’elle ne connaît pas non plus la campagne. Yuzu va alors utiliser ses talents au bonheur pour réconcilier Anzu avec la vie, et l’ouvrir aux petits bonheurs comme la découverte de champignons dans la nature, ou la fabrication d’un bonhomme de neige.

Yuzu va aussi accueillir un petit chien, dont Cookie va être jaloux, mais cette expérience va permettre de renforcer leur relation.

Et bien sûr, Yuzu continue de confectionner avec amour des bentos et d’aider les gens à renouer avec la vie.

Une belle pépite à lire que je recommande !

Un extrait : 

Les gens ne sont pas faits pour vivre seuls. On a besoin d’amis sur qui compter en cas de problèmes. 

Partager cet article
Repost0

Histoires du soir pour filles rebelles : 100 destins de femmes extraordinaires

Publié le par Doc Bird

« Histoires du soir pour filles rebelles : 100 destins de femmes extraordinaires » d’Elena Favilli et Francesca Cavallo, éditions Les Arènes

Résumé : Voici les histoires de 100 femmes qui ont osé réalisé leurs rêves et/ou lutté pour que les femmes aient les mêmes droits que les hommes : des scientifiques, des danseuses, des pirates, des guerrières, des sportives…

Mon avis : Coup de cœur pour cet ouvrage qui a reçu par ailleurs de nombreux éloges et dont les critiques sont très positives et enthousiastes !

100 récits retracent le destin de femmes qui ont osé être elles-mêmes, et ont voulu changer le monde en un monde meilleur. Grâce à leur ténacité, elles ont pu réaliser leurs objectifs et leurs rêves avec enthousiasme.

Les femmes sélectionnées sont parfois très connues, parfois non, les hommes ayant essayé de faire tomber leur nom dans l’oubli, et cet ouvrage permet de réhabiliter leur mémoire. Ces femmes ont œuvré dans divers domaines : littérature, peinture, sciences, guerre, militantisme, musique, danse, sport…

A chaque double-page, est fait le récit des actions de la femme sélectionnée, avec un portrait dessiné et une citation.

Ce livre est une pépite à mettre entre les mains des filles et des garçons pour favoriser l’égalité, et montrer aux filles que tout est toujours possible et qu’il faut continuer à tout faire pour réaliser ses projets malgré les coups du sort.

A lire et à faire lire absolument !

Partager cet article
Repost0

Nos éclats de miroir

Publié le par Doc Bird

« Nos éclats de miroir » de Florence Hinckel, éditions Nathan

Résumé : Cléo, 14 ans et 11 mois, écrit un journal intime à la manière d’Anne Franck, qu’elle admire beaucoup, et qu’elle considère comme son amie. Anne écrivait à une amie imaginaire, Kitty, et Cléo décide d'écrire directement à Anne. Elle lui fait part de sa vie, de son quotidien, entre sa meilleure amie, Bérénice, qui se montre parfois manipulatrice, sa sœur aînée Mélodie, qui lui paraît plus forte, sa mère, qui parfois semble être dans un autre monde, ou encore Dimitri, son ancien amour d’enfance. A travers les mots, elle va essayer de capter la vie dans son mouvement, comme des éclats de miroir.

Mon avis : Ce roman sous forme de journal intime est tout simplement magnifique, mettant en avant le personnage d’Anne Franck à travers les réflexions de Cléo sur ce qu’elle a pu vivre et comment elle a pu le ressentir, et mettant aussi au cœur de son histoire l’héroïne principale, Cléo, qui utilise son carnet pour y coucher les mots qui vont lui permettre de témoigner de ses ressentis intérieurs et de ses émotions.

Elle ressent une attirance pour Anne, qu’elle considère comme une amie imaginaire qui a vécu avant elle, parfois au point de se demander si elle pourra oser dépasser l’âge où Anne a cessé de vivre. Cette apparente faiblesse n’en est en fait pas une, mais reflète plutôt ses états d’âme et ses réflexions sur le monde qui l’entoure. Cléo est très vive d’esprit et très sensible, et avec lucidité, ne s’arrête pas aux apparences, mais voit bien au-delà, comme si elle passait de l’autre côté du miroir.

La métaphore du miroir va d’ailleurs être le fil conducteur de son journal intime, avec le début de son improbable amitié avec Bérénice, quand elle est apparue dans le miroir de celle-ci, ou sa mère, qui polit des éclats de pierre et de verre pour créer un tableau.

Cléo va utiliser son carnet les quelques mois qui la séparent de l’âge fatidique de la mort d’Anne Franck, elle va y parler de son ressenti par rapport à son amitié un peu bancale avec Bérénice, qui l’utilise comme si elle avait peur de sa propre part d’ombre, jusqu’au jour où Cléo osera se libérer de cette amitié à sens unique ; elle parle de l’absence du père, mort quand elle était petite, des absences de sa mère qui est là parfois sans être vraiment là, de sa sœur Mélodie, qui lui paraît forte et capable de prendre les bonnes décisions, ou de Dimitri, qu’elle croise à la piscine, et pour qui elle ressent des sentiments.

A travers ce journal, le lecteur suit la transformation d’une jeune fille vers l’âge adulte, traversant les faux semblants pour mieux aller de l’avant, et découvrant qu’elle est plus forte qu’elle n’aurait plus le penser.

Un livre à lire, qui donnera peut-être aussi envie de se (re)plonger dans le journal intime d’Anne Franck.

Quelques extraits :

Je ne ressemblerai jamais à rien d’autre qu’à moi-même, qui suis si mouvante.

Ecrire, c’est tricoter avec les laines des pensées : formes, couleurs, fils, sensations, idées abstraites. Les agencer, puis les couvrir d’une couette douillette. Ou au contraire, les trancher avec un sabre.

C’est plus facile de discerner les injustices humaines du passé, puisqu’elles sont déjà condamnées. C’est dans le présent qu’il faut avoir le courage de refuser ce qui arrive.

Partager cet article
Repost0

Timo l’aventurier, 1

Publié le par Doc Bird

« Timo l’aventurier, 1 », dessins de Yohan Sacré, scénario de Jonathan Garnier, éditions Le Lombard

Résumé : Timo est un petit garçon féru d’aventures, et il les vit à travers les livres. Le jour où ses parents lui annoncent qu’il n’y a plus de livres dans leur village, Timo décide de partir à l’aventure, et quitte son village en cachette de ses parents. Que va-t-il rencontrer en chemin ?

Mon avis : J’ai craqué pour cette BD rien qu’en regardant la couverture, et je n’ai pas été déçue de mon choix !

C’est même devenu un véritable coup de cœur, aussi bien pour l’histoire avec un imaginaire fantastique que pour les superbes illustrations toutes en rondeur qui collent vraiment bien.

Timo est un petit garçon qui rêve de vivre de nombreuses aventures, mais qui ne les vit pour le moment qu’à travers les livres. Le jour où ses parents lui annoncent qu’ils n’ont plus trouvé de livres dans le village, Timo décide de passer à l’action et de partir en secret vivre lui-même des aventures. Et dès sa sortie de la forêt, il va croiser une femme vigie qui lui annonce :

Va, découvre et apprends. Mais tu devras assumer l’influence que tes actes auront sur ce monde

Et cette phase va se révéler le fil conducteur de ses aventures, car Timo va faire des choix qui vont avoir des conséquences, auxquelles il ne semble pas penser pour le moment, mais qui vont le rattraper.

Timo va vivre des aventures fortes, faire des rencontres qui vont le marquer, avoir peur, être courageux, et peut-être se faire un ami.

Les planches alternent avec des pages du journal de bord de Timo, qui raconte ses aventures de son point de vue, souvent en décalage avec ce que le lecteur peut avoir compris, ce qui fait sourire à certains moments.

Une BD en deux tomes, qui mêle aventures, mystères et réflexions. N’hésitez pas et foncez la lire pour suivre Timo dans ses aventures !

Publié dans Lectures-BD, Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

Blanche-Neige

Publié le par Doc Bird

« Blanche-Neige » de Gaël Aymon, illustré par Peggy Nille, éditions Nathan

Résumé : Dès la naissance de Blanche-Neige, la reine est jalouse de l’attention du roi son père pour sa fille. Et quand son miroir lui annonce que Blanche-Neige est plus belle qu’elle, tous les moyens seront bons pour éliminer cette rivale.

Mon avis : Coup de cœur pour ce magnifique album, une pépite aux illustrations magnifiquement ciselées, où ressortent les tons noir, or et rouge, fourmillant de détails de décorations.

Dans cette version, Blanche-Neige est toujours aussi belle, mais c’est la mère qui est jalouse de sa propre fille, et qui demande à son mari de lui rapporter le cœur de Blanche-Neige pour guérir. Cette version donne du coup un aspect encore plus sombre à la reine jalouse. Et la morale du conte montre que la générosité et l’amour sont plus importants que tout, et permettent de mener une vie plus heureuse, tandis que la course à la jeunesse et la jalousie empêchent de vivre sa vie, et qu’on finit alors seul, oublié de tous.

Une belle histoire à lire à voix haute pour nos élèves.

Partager cet article
Repost0

Bilan de mes lectures 2020

Publié le par Doc Bird

2020 a été une année compliquée, mais malgré tout riche en lecture. Voici un aperçu des livres coups de coeur lus cette année, et il y en a beaucoup ;) A bientôt pour de nouveaux partages de lecture ! 📚

Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Bilan de mes lectures 2020
Partager cet article
Repost0

CIEL 3.0. L’été de la révolte 

Publié le par Doc Bird

« CIEL 3.0. L’été de la révolte » de Johan Heliot, éditions Le Livre de poche jeunesse

Résumé : Un été caniculaire s’est abattu en Europe. Cela renforce la fatigue des plus fragiles, mais exacerbe aussi l’envie de se révolter. Le Ciel dévoile alors un atout majeur : il va montrer quel destin attend l’humanité après la Nouvelle Ere, pour emporter l’adhésion du plus grand nombre à son projet.

Mon avis : Un tome 3 encore plus intense que les deux précédents, car nous avions quitté la plupart des membres de la famille Keller en mauvaise posture, sur un suspense laissant la porte ouverte à toutes les hypothèses possibles. Et on va en découvrir plus sur le plan du Ciel.

Le vieux Tomi fatigue de plus en plus, car la maladie ne lui laisse aucun répit, sans les soins. Il s’occupe des deux enfants abandonnés par leur mère, ce qui lui donne le courage de continuer, tout en espérant que la révolte grandisse, mais il va hélas découvrir une bien triste nouvelle.

Peter, qu’on pensait mort, va se réveiller dans une salle aseptisée, sans savoir ce qu’il est devenu, et découvrir que le Ciel a des projets pour lui, bien loin de ce qu’il aurait pu imaginer.

Thomas poursuit son ascension, toujours sous les ordres de Camille, et tente de rejoindre la Résistance à Paris, en la faisant profiter de son poste bien placé.

Jenny et Carl ont échoué dans leur tentative de fuite et se retrouvent enfermés dans un camp de recyclage, émettant des hypothèses sur les objectifs du Ciel, et Jenny faisant tout pour cacher sa grossesse interdite.

Sarah a reçu l’appel au secours de Jenny, et veut que les résistants néerlandais qui l’ont capturé lui viennent en aide, tandis que le Ciel utilise toujours son hologramme d’ambassadrice.

L’étau semble se resserrer sur l’humanité dans ce tome 3, avec certains humains qui vont plus loin que ce que demande le Ciel, n’hésitant pas à dénoncer, torturer, tuer, pour avoir un peu plus d’avantages que les autres, tandis que d’autres résistent toujours comme ils peuvent.

Chacun des héros va vivre dans son cœur et dans sa chair des situations difficiles, et la machine à calculer sans âme qu’est le Ciel, va utiliser chacun en fonction de son projet de sauver la terre, et parfois à rebours des convictions de chacun.

Un tome 3 qui fait froid dans le dos, et prend un ton encore plus futuriste et détaché de tout sentiment, faisant place aux sentiments individualistes de l’homme, même si certains luttent encore pour le bien commun.

Une série très intéressante à lire, car elle interpelle sur le destin de l’humanité, sur le sens et les conséquences des actions humaines sur le monde de demain, avec un futur possible radicaliste signant la fin des humains.

Le tome 4 clôturera cette série en répondant, je l’espère, aux différentes interrogations du lecteur, et en mettant un point final à l’humanité ou pas !?

Quelques extraits :

 Rien n’est acquis pour toujours. Surtout pas le confort d’une existence dénuée de véritables soucis.

C’était une des grandes leçons de l’histoire : les pires périodes permettaient aux plus mesquins de laisser libre cours à leurs mauvais instincts.

La population accepterait-elle de se soulever si elle recommençait à manger à sa faim ? Thomas se montrait sceptique. Les gens, avait-il remarqué, s’habituaient aux bouleversements de société dès lors qu’ils n’avaient pas trop à en souffrir personnellement. 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>