Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coups de coeur

 La fille à moto 

Publié le par Doc Bird

« La fille à moto » d’Amy Novesky, illustrations de Julie Morstad, éditions La Pastèque

Résumé : Un jour, une fille quitte Paris pour faire le tour du monde à moto. Elle verra des lieux magnifiques et fera de belles rencontres.

Mon avis : Coup de cœur pour ce très bel album, tiré de l’histoire vraie de d’Anne-France Dautheville, première femme à être partie faire le tour du monde à moto en 1973.

Je suis tombée sous le charme de cet album, que ce soit au niveau du texte ou celui des illustrations, qui m’ont emportée immédiatement avec la jeune fille sur sa moto.

Le message porté est celui que le monde est beau pour qui sait le voir, et que si on pense que les autres sont bons, ils le seront avec vous. De belles valeurs partagées et un émerveillement face aux richesses du monde, même si certains les détruisent comme les bouddhas d’Afghanistan.

A lire et à partager autour de soi !

Quelques extraits :

Les seuls bruits : froissement de tissus, insectes.
Les seuls bruits : son souffle, son cœur qui bat.
C’est peut-être le plus beau moment de sa vie. 

J’ai envie que le monde soit beau, et il est beau.
J’ai envie que les gens soient bons, et ils sont bons. 

Partager cet article
Repost0

La Quête du Renard blanc, 1. La pierre mystérieuse 

Publié le par Doc Bird

« La Quête du Renard blanc, 1. La pierre mystérieuse » de Chen Jiatong, éditions Casterman

Résumé : Dilah est un jeune renardeau polaire qui vit avec ses parents. Mais un jour, sa mère revient mortellement blessée par un chasseur, lui annonce que son père est mort, et lui donne une mystérieuse pierre qui le guidera. Dilah n’a alors d’autre choix que de se mettre en route en quête d’un endroit magique où il pourrait se transformer en humain.

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman, pour lequel j’ai craqué à cause de la couverture, avec ce renard blanc avec au cou une belle pierre lunaire lumineuse.

Il raconte les aventures du jeune renardeau Dilah, qui, le même jour, perd ses parents, et découvre une pierre qui pourrait l’emmener vers un lieu magique. Mais sa quête sera semée d’embûches, car il va être poursuivi par des renards bleus qui souhaitent eux aussi posséder cette pierre, et qui sont prêts à tout pour la récupérer.

En chemin, il va aussi croiser des humains, certains bons, d’autres mauvais, qui vont le faire réfléchir sur son envie de devenir humain, et sur sa façon de se comporter s’il le devenait.

Il va aussi rencontrer d’autres animaux, comme un phoque, une fouine, un cheval ou un lapin. Il va les aider ou recevoir de l’aide de leur part, et certains vont devenir des amis qui vont l’accompagner dans sa quête.

Un bon roman qui mêle apprentissage, émotions, quête, amitié, fantastique, magie et réflexion sur les valeurs, que je conseille à tous, et qui donne envie de connaître la suite !

Partager cet article
Repost0

 Magus of the Library, 4

Publié le par Doc Bird

« Magus of the Library, 4 » de Mitsu Izumi, éditions Ki-Oon

Résumé : Shio a reçu la bonne nouvelle, il fait partie des nouveaux apprentis kahunas ! Mais il va vite comprendre qu’il ignore beaucoup de choses et donc devoir beaucoup travailler, et réfléchir à ce qu’il veut faire à l’issue de l’année de formation.

Mon avis : Ce tome 4 va permettre de découvrir les différents reçus au concours, chacun avec sa propre personnalité. Et tous et toutes sont déterminés à obtenir leur place dans un des domaines de la bibliothèque centrale, sauf Shio qui ne sait pas encore ce qu’il veut faire, et se sent à la traîne par rapport à ses camarades.

Ce sera aussi l’occasion pour lui de retrouver Sedona, le kahuna qui était venu dans son village et qui lui avait laissé un livre.

On découvre d’ailleurs que ce livre pourrait être un péril pour la société et que Sedona pourrait être un futur ennemi…

Une belle série à suivre, aussi bien pour son enthousiasme par rapport au monde du livre et ses enjeux par rapport à l’information, que pour la belle âme de Shio, qui semble avoir une grande magie et la capacité de faire du bien au monde.

Partager cet article
Repost0

L’analphabète qui savait compter 

Publié le par Doc Bird

« L’analphabète qui savait compter » de Jonas Jonasson, éditions Pocket

Voici un roman suédois, dans la veine du fakir et l’amoire Ikéa, qui emmène le lecteur dans une histoire complètement déjantée et allumée qui fait du bien à lire.

On y fait la rencontre de Nombeko, fille noire, orpheline et analphabète, qui vit dans un ghetto en Afrique du Sud, en plein Apartheid, qui s’occupe de nettoyer littéralement la merde des autres, et qui par le biais d’un destin malicieux, va se retrouver à travailler comme femme de ménage pour un ingénieur qui fabrique des bombes nucléaires, mais dont l’intelligence mathématique va permettre d’avancer dans les recherches.

Nombeko va vivre de rocamboleques aventures qui vont l’emmener en Suède avec une bombre nucléaire, où elle va rencontrer Holger, un suédois qui n’existe pas, dont le frère est persuadé depuis tout petit qu’il faut abolir la monarchie et tuer le roi de Suède.

L’ensemble est fou, mais parfois autant que l’actualité du monde qui nous entoure.

Une lecture jubilatoire qui fait rire et réfléchir, et qui va dérider votre quotidien !

Partager cet article
Repost0

Magus of the Library, 3

Publié le par Doc Bird

« Magus of the Library, 3 » de Mitsu Izumi, éditions Ki-Oon

Résumé : Shio va passer la première épreuve du concours, celle qui met le plus les nerfs des participants à l’épreuve. Il va devoir en effet passer un écrit qui dure trois jours. Puis l’attendront peut-être une épreuve orale et une épreuve pratique, s’il passe l’écrit qui peut être éliminatoire !

Mon avis : Ce tome 3 est centré sur la passation des différentes épreuves par Shio et d’autres candidats, dont certains rencontrés dans le tome 2.

Shio va commencer à douter de ses capacités à réussir, car il apprend que d’autres partcipants, surentraînés et issus des classes aisées, seraient plus à même de réussir que lui qui vient de la campagne malgré tous ses efforts. Et la concurrence est féroce entre candidats…

Il va aussi rencontrer une étrange vieille femme qui va l’intriguer et va lui faire visiter la ville, même si la balade va se révéler riche en imprévus.

On comprend de plus en plus que Shio va devenir quelqu’un d’important dans la légende, que ce soit par son amour des livres ou par sa magie, d’autant plus qu’il semblerait que le monde est en train de changer avec le danger qui rôde et commence à se manifester.

On découvre aussi que les épreuves du concours permettent aussi de voir si les candidats s’entraident, et comment ils réagissent dans certaines situations.

Un extrait : 

Les rêves, ça ne s’arrête ni quand on les réalise, ni quand ils sont brisés. Ce qui compte, c’est le voyage qu’ils nous permettent d’entreprendre !

Partager cet article
Repost0

Magus of the Library, 2

Publié le par Doc Bird

« Magus of the Library, 2 » de Mitsu Izumi, éditions Ki-Oon

Résumé : Sept ans après sa rencontre avec les Kahunas, Shio a grandi, beaucoup étudié, et a décidé de partir passer le concours de kahuna à la bibliothèque centrale d’Afshak. Et il va pour la première fois sortir de son village et voyager.

Mon avis : Cette série manga est toujours un véritable enchantement pour moi, que ce soit par la qualité du graphisme et des détails, que pour l’amour des livres mis en avant.

Shio a bien grandi, s’est endurcit physiquement, et part en quête de la réussite. Il sait qu’il veut travailler avec les livres, la plus belle richesse au monde, et part passer le concours très élitiste de kahuna. Sur sa route, il va faire des rencontres de personnes marquantes : une petite fille qui ne veut pas que sa sœur se marie avec un étranger qu’elle trouve trop différent, une jeune fille et un garçon qui vont tous deux passer aussi le concours.

Ce sera l’occasion de visiter de nouveaux lieux, dont de belles librairies, et aussi de comprendre que les différences culturelles ont des explications logiques, et que les connaître permet de dépasser les peurs.

Et le stress monte car Shio va commencer l’une des premières épreuves du concours une fois arrivé à Afshak.

Un extrait : 

Les êtres vivants sont programmés pour avoir peur de ce qu’ils ne connaissent pas… Mais à mesure que l’inconnu leur devient familier, ils découvrent aussi ses bons côtés ! A chaque fois que tu seras à la croisée des chemins, la bibliothèque sera là pour t’aider !!

Partager cet article
Repost0

Une colonne de feu 

Publié le par Doc Bird

« Une colonne de feu » de Ken Follett, éditions Le Livre de Poche

Ce roman est le tome 3 faisant suite aux « Piliers de la terre » et « Un monde sans fin ». J’ai adoré lire cette série, ainsi que le prequel « Le crépuscule et l’aube ». C’est donc avec grand plaisir que j’ai lu ce bon gros pavé comme je les aime (982 p.).

Le récit commence en 1558, et on fait la rencontre de Ned Willard, jeune homme amoureux de la belle Margery, qui pense devenir commerçant à la suite de sa mère, et épouser Margery, qui l’aime aussi. Mais bien sûr, rien ne va se passer comme prévu.

En France, Sylvie est protestante, et travaille dans l’imprimerie et librairie de son père, vendant sous le manteau des livres interdits par l’église catholique, comme la Bible en français. Elle tombe sous le charme du beau Pierre, et pense se marier et vivre heureuse avec lui, mais Pierre a d’autres plans bien plus ambitieux et machiavéliques.

En Espagne, Barney, le frère de Ned, travaille et vit avec un cousin dans une fonderie, mais sa vie quotienne va vite être bouleversée à cause de l’Inquisition catholique.

Avec ce roman une fois de plus passionnant et foisonnant, Ken Follett nous emmène dans différents pays, à une époque où les troubles religieux sont importants, nous faisant partager la vie et le quotidien de personnages flamboyants, tout en nous mettant dans le secret des rois et reines à une époque où les complots et trahisons sont légions.

Ce roman va nous faire vivre des moments douloureux et diffiles, mais aussi heureux, et nous raconter l’histoire en nous la faisant vivre jusqu’au fond de nos tripes. On va assister au massacre de la Saint-Barthélémy, au règne d’Elisabeth 1ère, à la mise à mort d’une reine, à de nombreux complots, et on va assiter impuissant à la montée du fanatisme et de l’extrémisme religieux.

Les différents personnages vont vivre de nombreuses aventures, et le lecteur suivra leur destinée avec beaucoup d’empathie. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Sylvie, qui croit en ses convictions, et a le courage de vivre la vie qu’elle souhaite, malgré les nombreux coups du sort.

Encore un roman coup de cœur de cet auteur !

Quelques extraits :

Rien n’est permanent, sinon le changement.

J’ai préféré souffrir moi-même plutôt que de savoir qu’elle continuait à endurer ses tourments. Son bonheur passait avant le mien. J’ai appris, au cours d’une longue existence, que telle est la définition de l’amour.

Il n’y a pas de saints en politique. Mais des être imparfaits peuvent tout de même changer le monde et le rendre meilleur. 

 Sa mémoire constituait la bibliothèque de la maison. Il lui suffisait de saisir un livre, et aussitôt il était transporté en un autre lieu, en un autre temps 

Partager cet article
Repost0

Poulpes

Publié le par Doc Bird

« Poulpes » de Owen Davey, éditions Gallimard jeunesse

Voilà un documentaire jeunesse original, car il parle d’un animal peu traité en jeunesse, le poulpe, propose de superbes illustrations artistiques et réalistes à la fois, tout en proposant un contenu explicatif assez poussé tout en étant accessible. Une vraie réussite !

Dès qu’on regarde la couverture, on a tout de suite envie de se plonger dans les profondeurs pour en savoir plus sur les poulpes : on va découvrir les différents types de poulpes, leur constitution physique très originale, leurs modes de vie, leurs manières de manger, de se reproduire, de se camoufler, et comment agir pour les protéger.

Un superbe documentaire qui va attirer l’œil des lecteurs !

Partager cet article
Repost0

Rousse ou Les beaux habitants de l’univers

Publié le par Doc Bird

« Rousse ou Les beaux habitants de l’univers » de Denis Infante, éditions Tristram

Sur une terre où ne vivent plus que nature et animaux, Rousse la renarde vit dans le bois de Chet, où sévissent la sécheresse et la chaleur. Poussée par l’envie de découvrir un monde meilleur, où l’eau existe en abondance, et la nourriture foisonne, ainsi que par la curiosité de découvrir de nouveaux horizons, Rousse décide un jour de partir du bois où elle est née et part à l’aventure. Sur son chemin, elle croisera des endroits arides et desséchés, des endroits toxiques, des zones dangereuses, mais aussi des lieux agréables à vivre. Et surtout, elle va rencontrer d’autres animaux, comme l’ourse Brune, avec qui elle va découvrir l’amitié, Noirciel, le sage maître corbeau qui va l’initier à la sagesse, ou encore Ombre l’écureuil. Sa route est celle de son destin et de sa découverte de la vie.

Je remercie les éditions Tristram, ainsi que Babelio et l’opération Masse critique littérature, qui m’ont permis de lire un texte original, profondément touchant, poétique, onirique et en même temps tellement réaliste.

L’écriture est vraiment inédite, avec un texte poétique et philosophique où les articles et dérterminants ont disparu, tout comme l’homme de la planète, semblant donner un aspect majestueux et empli de respect à la nature, qui peut parfois se montrer cruelle.

Il s’agit à la fois d’un poème, d’une quête initiatique, de transmission de sagesse, d’une fable écologique, et d’une réflexion philosophique sur les connaissances et le sens de la vie.

J’ai apprécié de prendre le temps lire ce roman, empli de réflexions, et il fera sûrement l’objet de relectures ultérieures de ma part, pour mieux m’imprégner des mots.

Une très belle découverte et un véritable coup de cœur pour moi !

Je pourrais choisir de nombreuses citations, mais je n’en garderai qu’une, pour vous laisser le plaisir de la découverte :

 

Je comprends paroles de vieux corbeau. Sage. Sentencieux. Mots disent, mots racontent, mots expliquent. Mots inventent univers.

Partager cet article
Repost0

17 millimètres

Publié le par Doc Bird

« 17 millimètres » de Florence Medina, éditions Scrineo

Résumé : Mona a eu sa première fois avec Liam en camp d’été. Mais le préservatif a craqué, et ils n’ont pas osé aller demander aux monos d’aller acheter en pharmacie la pilule du lendemain. Mona pense que ce n’est pas grave, car elle venait d’avoir ses règles. Mais six semaines plus tard, les tests sont formels, Mona est enceinte d’un embryon de 17 millimètres…

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman écrit en vers libres qui parle avec justesse de l’avortement.

Mona a ses premières relations sexuelles avec son amour de vacances, Liam, mais le préservatif a craqué. Ayant honte d’en parler aux moniteurs du camp d’été, ils ne demandent pas d’aller chercher la pilule du lendemain, et Mona se dit qu’il est impossible qu’elle tombe enceinte car elle venait d’avoir ses règles.

Mais les règles des ovules et des spermatozoïdes sont impénétrables, et voilà que Mona découvre qu’elle est véritablement enceinte : les tests sont formels ! Elle sait que l’embryon fait 17 millimètres, elle l’a trouvé sur Internet. Elle sait aussi qu’elle peut avorter, car elle ne désire pas devenir maman à 16 ans.

Mais cela ne rend pas les choses plus simples pour autant. Heureusement, elle peut en parler à sa meilleure amie, Rose, qui va l’accompagner dans les démarches, au Planning familial…

Ce roman est percutant, tellement les mots sont justes pour parler de grossesse non désirée et d’avortement. On passe par les étapes du déni, de la colère, et de la prise en charge. Toutes les étapes et démarches sont bien expliquées, ainsi que les doutes, le poids de la société et du regard des autres, le sentiment d’injustice par rapport aux femmes qui n’arrivent pas à tomber enceintes, le fait qu’on laisse peu de place aux hommes et que ce serait une affaire de femmes, le dialogue avec cet embryon dans le ventre, le combat des femmes pour que l’avortement devienne légal en France, le fait qu’avorter est tout sauf un acte anodin, que ce geste ne s’oubliera jamais, quel que soit l’âge qu’on a quand cela arrive.

Un roman fort et intense à lire et faire lire autour de soi ! 

Ce roman sort demain en librairie. 

Merci à Babelio et aux éditions Scrineo de m’avoir proposé la lecture de ce livre lors d’un Masse critique spécial.

Quelques extraits :

Cette fille-là
N’est pas un assassin une assassine
Parce qu’elle choisit
La vie
La sienne
Plutôt que celle du fayot

Parce que j’ai peur
Peur, je peux même pas te dire à quel point
Peur de tout
Peur de le virer
Peur de le garder
Peur d’avoir mal
Peur que ça existe
Peur que ça n’existe que pour moi
Comme si ce n’était rien
Envie que ça ne soit rien
Alors que ça ne peut pas être rien
Puisque ça m’arrive

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>