Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

coups de coeur

CIEL 3.0. L’été de la révolte 

Publié le par Doc Bird

« CIEL 3.0. L’été de la révolte » de Johan Heliot, éditions Le Livre de poche jeunesse

Résumé : Un été caniculaire s’est abattu en Europe. Cela renforce la fatigue des plus fragiles, mais exacerbe aussi l’envie de se révolter. Le Ciel dévoile alors un atout majeur : il va montrer quel destin attend l’humanité après la Nouvelle Ere, pour emporter l’adhésion du plus grand nombre à son projet.

Mon avis : Un tome 3 encore plus intense que les deux précédents, car nous avions quitté la plupart des membres de la famille Keller en mauvaise posture, sur un suspense laissant la porte ouverte à toutes les hypothèses possibles. Et on va en découvrir plus sur le plan du Ciel.

Le vieux Tomi fatigue de plus en plus, car la maladie ne lui laisse aucun répit, sans les soins. Il s’occupe des deux enfants abandonnés par leur mère, ce qui lui donne le courage de continuer, tout en espérant que la révolte grandisse, mais il va hélas découvrir une bien triste nouvelle.

Peter, qu’on pensait mort, va se réveiller dans une salle aseptisée, sans savoir ce qu’il est devenu, et découvrir que le Ciel a des projets pour lui, bien loin de ce qu’il aurait pu imaginer.

Thomas poursuit son ascension, toujours sous les ordres de Camille, et tente de rejoindre la Résistance à Paris, en la faisant profiter de son poste bien placé.

Jenny et Carl ont échoué dans leur tentative de fuite et se retrouvent enfermés dans un camp de recyclage, émettant des hypothèses sur les objectifs du Ciel, et Jenny faisant tout pour cacher sa grossesse interdite.

Sarah a reçu l’appel au secours de Jenny, et veut que les résistants néerlandais qui l’ont capturé lui viennent en aide, tandis que le Ciel utilise toujours son hologramme d’ambassadrice.

L’étau semble se resserrer sur l’humanité dans ce tome 3, avec certains humains qui vont plus loin que ce que demande le Ciel, n’hésitant pas à dénoncer, torturer, tuer, pour avoir un peu plus d’avantages que les autres, tandis que d’autres résistent toujours comme ils peuvent.

Chacun des héros va vivre dans son cœur et dans sa chair des situations difficiles, et la machine à calculer sans âme qu’est le Ciel, va utiliser chacun en fonction de son projet de sauver la terre, et parfois à rebours des convictions de chacun.

Un tome 3 qui fait froid dans le dos, et prend un ton encore plus futuriste et détaché de tout sentiment, faisant place aux sentiments individualistes de l’homme, même si certains luttent encore pour le bien commun.

Une série très intéressante à lire, car elle interpelle sur le destin de l’humanité, sur le sens et les conséquences des actions humaines sur le monde de demain, avec un futur possible radicaliste signant la fin des humains.

Le tome 4 clôturera cette série en répondant, je l’espère, aux différentes interrogations du lecteur, et en mettant un point final à l’humanité ou pas !?

Quelques extraits :

 Rien n’est acquis pour toujours. Surtout pas le confort d’une existence dénuée de véritables soucis.

C’était une des grandes leçons de l’histoire : les pires périodes permettaient aux plus mesquins de laisser libre cours à leurs mauvais instincts.

La population accepterait-elle de se soulever si elle recommençait à manger à sa faim ? Thomas se montrait sceptique. Les gens, avait-il remarqué, s’habituaient aux bouleversements de société dès lors qu’ils n’avaient pas trop à en souffrir personnellement. 

Partager cet article
Repost0

Bergères Guerrières, Tome 1. La relève

Publié le par Doc Bird

« Bergères Guerrières, Tome 1. La relève », scénario de Jonathan Garnier, dessin d’Amélie Fléchais, éditions Glénat, collection Tchô ! L’aventure…

Résumé : Depuis 10 ans, presque tous les hommes du village sont partis à la guerre, et jamais personne n’a eu de nouvelles. Face à cette situation, les femmes se sont organisées, et ont mis en place l’ordre des Bergères Guerrières. Et Molly, 10 ans, est heureuse de commencer l’entraînement qui lui permettra peut-être d’en faire partie !

Mon avis : Une BD à la fois sombre et lumineuse, avec des dessins très ronds, et un univers à la fois joyeux et inquiétant.

Dans un village qui aurait pu sombrer avec les hommes partis à la guerre depuis 10 ans, les femmes ont relevé leurs manches et se sont organisées pour protéger leurs troupeaux, en formant l’ordre des Bergères Guerrières.

La petite Molly, 10 ans, est toute excitée à l’idée de commencer l’entraînement, car elle rêve de pouvoir intégrer l’ordre, sur son fidèle bouc Barbe-Noire. Et son meilleur ami, Liam, rêve lui aussi d’en faire partie, mais il va devoir ruser pour réussir, car cela est réservé aux femmes….

On suit avec plaisir la candeur, la joie et la vivacité de Molly, qui regorge d’énergie, et se fait une joie de commencer l’entraînement, ce qui n’est pas le cas de toutes les filles. Et les premières missions commencent, et Molly rencontre une étrange jeune fille qui semble annoncer la venue d’une bête… Folie ou réalité ?

Laissez-vous embarquer dans l’imaginaire de ces auteurs, vivez l’expérience du tir à l’arc, et partez en mission avec Molly et Liam ! J’ai hâte de lire la suite, car le tome 1 se termine sur un suspense insoutenable !

Publié dans Lectures-BD, Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

Frida Kahlo

Publié le par Doc Bird

« Frida Kahlo », écrit par Isabel Thomas, illustrations de Marianna Madriz, éditions Gallimard jeunesse, collection Les grandes vies

Coup de cœur pour ce bel album documentaire, magnifiquement illustré qui nous plonge dans la vie de Frida Kahlo, et fait le lien avec ses différents tableaux et autoportraits.

Chaque étape de sa vie est présentée, de sa naissance à sa mort, avec ses maladies et ses accidents qui ont malmené son corps mais aussi forgé son caractère, son attachement au communisme, son mariage houleux, sa soif de vivre malgré les souffrances physiques et psychologiques. On entre dans l’intimité de Frida Kahlo, rendue ainsi proche du lecteur, qui peut ainsi mieux comprendre son œuvre.

Un livre à lire et à faire lire, qui donne envie d’aller voir ses tableaux et de s’imprégner de son univers. Magnifique !

Partager cet article
Repost0

Trans Barcelona Express

Publié le par Doc Bird

 « Trans Barcelona Express » d’Hélène Couturier, éditions Syros

Résumé : Nina est contente, car elle part en vacances avec sa mère et sa sœur à Barcelone, où elle va rejoindre le beau Jésus, rencontré dans un ashram lors des dernières vacances familiales. Le séjour est bien parti, mais avec Nina tout peut changer !

Mon avis : J’ai retrouvé avec plaisir Nina et son caractère impertinent d’ado en révolte, dans ce tome qui fait suite à « Bye bye Bollywood ».

Comme dans le premier tome, on pourrait penser que Nina est une jeune fille pourrie gâtée, qui croit être le centre du monde et ne pense qu’à sa petite personne (comme tous les ados, d’ailleurs ;). Elle cache en fait surtout un grand manque de confiance en elle, et à bientôt 16 ans, la question de l’amour se pose, et Nina pense qu’elle n’est absolument pas séduisante, et n’attire personne ! Et ce n’est pas son beau Jésus qui va lui prouver le contraire, car il semble plutôt indifférent quand il la retrouve à Barcelone, et qu’il arrive accompagné de sa cousine, avec qui il a de nombreuses choses à se dire.

Malgré tout, elle est contente de cette escapade espagnole, même si sa petite sœur l‘énerve parfois, et que sa mère veut la faire progresser en espagnol à toute occasion. Lors d’une soirée, elle va vivre sa première gueule de bois, et aussi ramener un sac qu’elle pense être le sien, mais qui est en fait celui de quelqu’un d’autre, contenant un carnet de dessins étranges. Elle souhaite pour cela rendre ses affaires à la personne qui a perdu son sac, et va mener son enquête en passant par les réseaux sociaux pour la retrouver.

Cette quête va permettre à Nina de mûrir et de réfléchir sur ce qui fonde l’identité de chacun, notamment le sexe, de s’interroger sur l’identité de genre, sur l’homosexualité, de se rapprocher de sa mère, et de rencontrer peut-être aussi l’amour.

Comme dans le tome précédent, le récit aborde des sujets profonds de société, et invite le lecteur à réfléchir par lui-même. A lire !

Partager cet article
Repost0

CIEL 2.0. Le printemps de l’espoir

Publié le par Doc Bird

« CIEL 2.0. Le printemps de l’espoir » de Johan Heliot, éditions Le Livre de poche jeunesse

Résumé : L’hiver se termine et un printemps plus doux pointe le bout de son nez. L’occasion pour les humains de souffler un peu, après le rude hiver où les machines ont pris le pouvoir pour sauver la planète de l’humanité. La plupart des hommes se sont résignés, hormis quelques résistants. Le printemps fera-t-il renaître l’espoir de s’en sortir et de se rebeller ?

Mon avis : Ce tome 2 est aussi addictif que le premier, faisant réfléchir à un avenir possible et effrayant.

Une fois que le Ciel et les machines ont pris le pouvoir, la plupart des hommes s’est contentée de survivre sans s’opposer, et certains même ont reçu des responsabilités qui leur font collaborer activement avec le Ciel, parfois même devançant les demandes.

Ce tome 2 fait ressortir les bas instincts de l’humanité : soumission, dénonciation, envoi dans des aires de recyclages des personnes trop faibles, rejouant ce que l’Histoire a déjà vécu, avec les camps de concentration. Mais certains résistent, au péril de leur vie.

Chaque chapitre permet de connaître le destin de chacun des personnages du tome 1. Le vieux Tomi se retrouve prisonnier à travailler dans une unité, et s’inquiète pour Emma et les enfants qu’il a laissés au chalet. Thomas travaille dans une usine de viande, mais va se voir proposer de nouvelles responsabilités par la double R de son quartier, il pense alors pouvoir résister discrètement derrière ces fonctions. Jenny, enceinte, décide de fuir avec Carl pour rejoindre le chalet de son grand-père. Peter devient chef de la Résistance dans le Vercors, et va contribuer à un plan de grande envergure. Sarah, devenue l’ambassadrice de Ciel, va faire des tournées dans différents pays de l’hémisphère nord pour rassurer les humains, et leur faire adhérer à la cause de Ciel.

Et Ciel poursuit ses calculs mathématiques. Mais quel est son véritable objectif, une fois la planète débarrassée des humains ?

Le suspens monte progressivement de chapitre en chapitre, et pour chaque héros humain, les derniers chapitres se terminent sur un suspense insoutenable qui fait craindre le pire et donne furieusement envie de lire le tome 3 !

Partager cet article
Repost0

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Publié le par Doc Bird

« Toute la lumière que nous ne pouvons voir » d’Anthony Doerr, éditions Le livre de poche

Résumé : Deux destins vont se croiser en août 44 à Saint-Malo, celui de Marie-Laure, jeune fille aveugle réfugiée dans la ville, et celui de Werner, soldat allemand qui travaille sur les transmissions radios. Ce roman va raconter leur histoire jusqu’à cette date.

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman, qui a reçu le prix Pulitzer 2015, et également choix des libraires 2017.

Le récit fait s’entrecroiser l’histoire de la jeunesse de Marie-Laure, qui vit à Paris, et dont le père travaille au Muséum d’histoire naturelle, et de Werner, jeune orphelin allemand qui vit avec sa sœur près des mines où leur père est mort, et qui montre beaucoup de curiosité et de dextérité dans le domaine de l’électricité et des circuits. Dès le début de l’histoire, on se doute que leurs destins vont se croiser dans la ville de Saint-Malo, en août 44, où ils vont se retrouver, et d’ailleurs des liens infimes vont les relier progressivement, notamment à travers la radio.

Marie-Laure devient aveugle très jeune, mais se bat malgré son handicap pour mener une vie la plus autonome possible, avec l’aide et l’amour de son père. Son travail dans le Muséum d’histoire naturelle de Paris va lui permettre d’entrer en contact avec le monde des fossiles, des oiseaux empaillés, des pierres rares, et sa rencontre avec les livres en braille de Jules Verne va lui permettre de s’évader vers des mondes sous-marins inconnus. Mais la guerre éclate, et Marie-Laure doit fuir Paris avec son père sur les routes de l’Exode, direction Saint-Malo, où vit un grand-oncle qui pourrait les héberger.

Werner vit à l’orphelinat des enfants de mineurs avec sa sœur Jutta. Il sait que son destin est tout tracé, mineur comme son père. Mais tout va changer quand il va être repéré par de hauts dignitaires nazis pour ses capacités à réparer des radios, et il va intégrer une école nazie qui forme de futurs soldats. Il va alors perdre son innocence.

L’auteur entremêle à la fois les récits de leurs jeunesses, et fait aussi des va et vient entre les années 30 et août 44, où on comprend que Marie-Laure et Werner pourraient peut-être se croiser. Avec des mots justes, sans misérabilisme, Anthony Doerr dresse le portrait d’une époque complexe, où chacun n’est pas forcément celui qu’il semble, avec les privations, la délation, mais aussi la résistance et la solidarité.

Et malgré la tristesse des événements, on en ressort avec l’espoir, l’impression que la noirceur des hommes ne peut pas effacer toute la lumière du monde, et avec le sentiment que les hommes sont bien peu de choses par rapport au temps et à l’immensité du monde. Et le roman monte également en intensité au fur et à mesure de l’avancée du récit, avec l’impression que nos héros sont comme des funambules sur un fil au-dessus de l’abîme. Et vous y rencontrerez aussi l’Océan de Flammes, qui a aussi peut-être son rôle à jouer, et qui est l’objet de la convoitise des hommes. Si vous en souhaitez en savoir plus, il ne vous reste plus qu’à vous plonger dans ce roman.

Un extrait 

notre atmosphère est une bibliothèque recueillant toutes les vies qui ont jamais été vécues, toutes les phrases jamais prononcées, les mots jamais transmis.

Partager cet article
Repost0

Nevermoor. Les défis de Morrigane Crow

Publié le par Doc Bird

« Nevermoor. Les défis de Morrigane Crow » de Jessica Townsend, éditions Pocket jeunesse

Résumé : Morrigane a eu le malheur de naître le jour du Merveillon, ce qui fait qu’elle est maudite et fait le malheur des autres, et ce qui la condamne à mort le jour de ses 11 ans, selon la tradition. Mais le destin semble en avoir décidé autrement, et Morrigane se trouve emportée le jour de son anniversaire dans un pays inconnus, Nevermoor, au lieu de mourir…

Mon avis : Le lecture de ce roman a été un enchantement, qui m’a transporté dans un monde inconnu, plein de découvertes, de peurs et d’émerveillement à la fois, mêlant à la fois un univers digne d’Harry Potter et de Mary Poppins ! C’est un véritable coup de cœur !

L’histoire se passe dans un monde où les enfants nés le jour du Merveillon sont condamnés à être maudits et à mourir jeunes ! C’est le cas de la jeune Morrigane Crow, qui croit que tout le malheur du monde est de sa faute, et vit dans l’indifférence de son père, ministre, qui semble pressé d’être débarrassé d’elle. Et ce jour arrive plus tôt que prévu, et Morrigane voit arriver la cavalerie d’ombre et de fumée, prête à l’engloutir dans la mort. Mais ce qui n’était pas prévu, c’est que Morrigane reçoive deux offres lors de la journée des enchères, et que l’une d’elle va se concrétiser au moment où elle signe le contrat : le mystérieux Jupiter Nord apparaît et l’emmène vers un autre monde, Nevermoor.

Elle va découvrir un monde totalement différent du sien, que ce soit par les habitants ou les coutumes. Et elle apprend surtout que Jupiter l’a choisie pour faire partie des candidats pouvant postuler à la célèbre société Wundrous. Elle va devoir passer différentes épreuves difficiles, surtout la dernière où elle devra révéler un talent intéressant, utile et positif. Quel pourrait bien être son talent, qu’aurait remarqué Jupiter, car elle ne s’en connaît aucun, à part celui d’attirer aux autres des ennuis ?

J’ai lu ce roman avec grand plaisir dans un univers totalement imaginaire, mêlant fantaisie, magie, burlesque, mais aussi mystère, où l’héroïne va devoir apprendre à se connaître, découvrir l’amitié, mais aussi rencontrer la peur profonde, apprendre à y faire face. Autant de qualités qui lui seront nécessaires quand on comprend que son destin est lié à celui d’un sinistre individu, terreur de tous les temps… 

Un roman passionnant dans un univers foisonnant, dont je vous recommande la lecture !

Partager cet article
Repost0

Sauveur & Fils, saison 4 

Publié le par Doc Bird

« Sauveur & Fils, saison 4 » de Marie-Aude Murail, éditions L’Ecole des loisirs

Résumé : Avec le mois de janvier, les anciens patients reviennent, tout comme de nouveaux arrivent. On retrouve Blandine, Margaux, ou Ella, et arrivent Jean-Jacques, qui reste cloîtré chez lui, Jérôme qui a bien du mal avec sa petite fille, ou encore Solo, qui vient consulter pour sa mère.

Mon avis : Que dire de plus par rapport aux autres saisons, sinon que je suis devenue accro à cette série, et que j’attends avec impatience de pouvoir lire la cinquième ?

Chacun avance à petits ou à grands pas dans la vie, avec ses hauts et ses bas. Au milieu de ces foisonnantes tranches de vie au cabinet de Sauveur, ce dernier rencontre lui aussi des difficultés à faire la paix avec son passé, et le présent n’est pas toujours évident, entre Jovo qui va avoir de gros soucis de santé, Gabin qui vit toujours dans son grenier, ou encore Louise avec qui il veut vivre et peut-être avoir un bébé.

Car psy ou pas, chacun doit régler ses difficultés et ses relations avec les autres, parfois envahissants, parfois tendres, parfois agaçants, mais qui permettent d’avancer. Et les cochons d’Inde et hamsters sont en pleine forme et la famille s’agrandit encore ! Vivement la suite !

Un extrait : 

Le bonheur, c’est de savoir quoi faire de son malheur.

Partager cet article
Repost0

Sauveur & Fils, saison 3

Publié le par Doc Bird

« Sauveur & Fils, saison 3 » de Marie-Aude Murail, éditions L’Ecole des loisirs

Résumé : Sauveur Saint-Yves continue de voir ses patients, les anciens (Ella, Blandine, Margaux, Samuel…) tout comme les nouveaux (M. Kermartin en pleine paranoïa, ou Ambre qui se rend malade pour faire plaisir à ses parents avec de bonnes notes), tout en essayant de gérer comme il peut à sa vie privée, ses relations avec Jovo l’ancien légionnaire, ou Gabin, qu’il héberge depuis que sa mère est entrée en hôpital psychiatrique…

Mon avis : Quel plaisir de retrouver Sauveur et tous ses patients, dans un tome 3 que j’ai quasiment lu d’une traite !

Que ce soient les anciens patients comme les nouveaux, tous se révèlent à la fois attachants, déroutants, et parfois aussi horripilants ! J’ai été plus touchée par le cas d’Ella, qui se retrouve harcelée au collège à cause d’une photo qui circule sur Internet, et pour qui Sauveur va essayer la méthode Pikas, méthode que j’ai découvert il y a plusieurs mois en formation, et que j’utilise en équipe au collège. Je mets d’ailleurs en citation un extrait qui en présente simplement la méthode, qui est efficace si tout se fait dans la bienveillance.

Par ailleurs, la sombre actualité rejoint ce roman avec les attentats de novembre 2015, qui vont endeuiller de nombreuses personnes, et avoir des conséquences dans l’histoire.

Tous les personnages sont attachants dans leurs grains de folie, tout comme dans l’espoir d’aller mieux, même si les circonstances n’aident pas toujours. Et voir que Sauveur, malgré son titre de psychologue, peut aussi faire des erreurs, le rend profondément humain.

Que dire de plus sur cette série qui m’enthousiasme, si ce n’est : il est urgent de la lire !

Quelques extraits :

Sur la méthode Pikas :

Il s’agissait, en cas de (cyber)harcèlement, d’identifier autant que possible les auteurs, puis de les rencontrer un à un pour casser l’effet de groupe. Après avoir établi les faits, on demandait aux harceleurs eux-mêmes de trouver des solutions pour que cesse le harcèlement. Ces entretiens avec le personnel devaient se répéter autant de fois que nécessaire pour que les coupables montrent un souci pour leur victime et l’aident à retrouver sa place au sein de la collectivité.

Je ne fais pas ce que je veux, je fais du mieux que je peux.

Partager cet article
Repost0

I invade you 

Publié le par Doc Bird

« I invade you » de Sarah Turoche-Dromery et Nils Barrellon, éditions Thierry Magnier

Résumé : A Paris, la nuit, le street artiste Invader colle ses mosaïques, accompagné de son fidèle comparse Orbi. Des fans vont s’amuser à les chercher et à les collecter dans l’application Flash Invaders dès leur sortie. Mais un mystérieux inconnu s’amuse à tuer des personnes sous ces mosaïques…

Mon avis : Un livre coup de cœur dont la couverture donne tout de suite envie de l’ouvrir quand on aime le street art, et particulièrement les mosaïques d’Invader, inspiré du jeu éponyme.

De nuit, Invader se rend avec Orbi, son complice, dans différents endroits de Paris, où il colle ses mosaïques. Dès le lendemain, les fans vont rechercher ses dernières créations, et les enregistrer via l’application Flash Invaders et monter dans le classement.

Je ne connaissais pas, car si toute l’histoire relève de la fiction, cette application existe vraiment et permet de rendre l’art encore plus ludique !

Mais des meurtres commencent à avoir lieu sous certaines œuvres et la police enquête, bien loin au début de se douter du lien avec les mosaïques. Lila, enquêtrice au 36 quai des Orfèvres, décide de creuser cette piste.

Dans le même temps, Esther, une jeune lycéenne se fait douloureusement quitter par son petit ami, avec qui elle jouait à retrouver les mosaïques dans Paris, et Yalim, qui est dans son lycée, va croiser son regard, qui va l’amener à découvrir à son tour les mosaïques.

Un roman à la fois policier et d’amour, ainsi qu’une belle découverte du street art et de ses arcanes, qui donne envie de se mettre en quête de ces mosaïques, qui ne sont pas seulement réservées à Paris. Une belle histoire à lire !

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>