Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lectures-romans

Delirium

Publié le par Doc Bird

Delirium

« Delirium » de Lauren Oliver, éditions Hachette, collection Black Moon.

Résumé : Lena arrive en fin d’année scolaire et compte les jours qui la rapprochent enfin de l’opération du protocole attendue impatiemment. Enfin, elle sera heureuse, ne ressentant plus de sentiments, pouvant dormir sans le cauchemar de voir chaque nuit sa mère se suicider en se jetant dans l’océan du haut d’une falaise. Le jour de l’Evaluation qui détermine votre personnalité en fonction des réponses à un questionnaire, l’esprit de Lena se révolte et elle donne de mauvaises réponses. Heureusement, l’Evaluation est interrompue par des vaches lancées en pleine course dans le laboratoire. Il s’agit d’une action des Invalides, personnes à l’extérieur de la ville qui vivent en ayant refusé l’opération et pris la fuite dans la Nature. Ce jour-là, Lena aperçoit le visage d’un jeune homme qu’elle va revoir plus tard. Elle tombera amoureuse de lui, atteinte alors de ce que la Société appelle amor deliria nervosa, et qui est soigné par l’opération. Progressivement, Lena va laisser son moi profond s’exprimer et comprendre grâce à l’amour qu’une autre vie est possible. Pourra-t-elle choisir sa vie avant que la Société ne s’en empare ?

Mon avis : Ce premier tome d’une dystopie en trois volumes accroche et on ne le lâche plus. Le monde dans lequel vit Lena est dirigé par une société qui a décidé de chasser les sentiments chez tous les habitants afin de les sauver. Après l’opération qui a lieu à 18 ans, chaque personne change et est privée de tout sentiment, vivant dans l’indifférence. Lena est marquée par son passé, le suicide de sa mère, qui a préféré se tuer plutôt que de subir une nouvelle fois l’opération. Avec l’amour, les yeux de Lena se dessillent, et elle comprend que la société joue beaucoup avec le mensonge et les apparences : oui, on peut vivre avec l’amour, non, les barrières à la sortie de la ville ne sont pas toutes électrifiées, oui, il y a des gens infiltrés dans la société qui soutiennent la cause des Invalides de l’intérieur, non, cette société n’est idéale, elle tue et fait régner la terreur dans la ville. Hélas, quand Lena fait son choix, elle est démasquée… Arrivera-t-elle à s’échapper ?

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Promenade par temps de guerre

Publié le par Doc Bird

Promenade par temps de guerre

« Promenade par temps de guerre » de Anne-Marie Pol, éditions Le livre de poche jeunesse, collection Le livre de poche jeunesse-Historique.

Résumé : Victor vit dans un orphelinat car son père est porté disparu. Mais au fond de lui-même, il reste convaincu que son père est toujours vivant. Aussi, profitant du bombardement de l’orphelinat, il part sur les routes à la recherche de son père. Au cours de son périple, il rencontrera un poilu, des soldats, une jeune fille aux cheveux rouges, une troupe de comédiens. Parviendra-t-il à retrouver la trace de son père ?

Mon avis : Un roman écrit par Anne-Marie Pol en hommage à son grand-père mort pendant la Première Guerre mondiale. Elle nous invite à suivre les pas d’un jeune garçon persuadé que son père est toujours vivant. Au fil des rencontres et du parcours, on a un aperçu de la situation en France à la veille de l’Armistice de 1918 : bombardements, villages quasiment détruits, grippe espagnole, faim, retour difficile des poilus à la vie civile, exécution pour l’exemple des soldats se rebellant contre le fait de retourner au front, vie difficile des civils… Victor se révolte contre le destin et force sa chance afin de pouvoir retrouver son père. Un ouvrage qui montre l’horreur de la guerre à travers les yeux d’un enfant. A avoir au CDI.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La vie rêvée ou presque de Manon D.

Publié le par Doc Bird

La vie rêvée ou presque de Manon D.

« La vie rêvée ou presque de Manon D. » de Sophie Dieuaide, éditions Casterman

Résumé : Saison 2 du journal intime de Manon : entre ses relations familiales compliquées (parents divorcés, week ends alternés, demi-frère adorable et « quart de sœur » horrible), ses amies (surtout Julie), le collège, et la rencontre d’un amoureux qui suscite bien trop la curiosité de sa mère, Manon a de quoi raconter !

Mon avis : Un livre agréable qui se lit facilement. Certes, le contenu n’est pas innovant (vie quotidienne d’une jeune fille préoccupée par elle), mais la présentation du journal intime, tout en couleur, mélangeant texte tapuscrit et manuscrit, illustrations, montages et collages, est très sympathique. On croirait lire un vrai journal intime. Sur le ton de l’humour, avec de multiples clins d’œil (pub Leclerc détournée, inscription sur Meetic), ce livre bien ancré dans son temps devrait ravir les jeunes filles de collège.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Silence

Publié le par Doc Bird

Silence

"Silence" de Benoît Séverac, éditions Syros, collection Rat noir.

Résumé : Jules se réveille à 'hôpital et découvre qu'il est devenu sourd après avoir absorbé de l'ecstasy et avoir été trop longtemps en contact proche avec de la musique forte des hauts-parleurs. Le malheur s'abat sur lui. Comment va-t-il vivre maintenant avec sa surdité ? Comment vivre quand on n'entend plus rien, qu'on ne peut plus discuter avec ses amis ou écouter son groupe préféré ? Que s'est-il passé lors de cette soirée ? Peu à peu, il se rappelle : il est allé avec ses deux meilleurs amis, Alf et Faouzi, ainsi qu'avec sa petite amie, Camille, à la foire, qu'il a voulu impressionner Camille en prenant de l'ecstasy, et c'est tout. Il se souvient aussi avoir acheté la drogue à un copain du frère d'Alf. Ses parents sont effondrés mais le soutiennent. Mais la police arrive et l'interroge sur ce qui s'est passé, et lui met la pression en lui disant qu'un garçon n'a pas eu sa chance, qu'il est mort. Jules décide de ne pas être une balance, mais le frère d'Alf demande à le rencontrer une nuit dans un parc désert...

Mon avis : Un livre composé de chapitres courts, incisifs, percutants, narrant l'histoire jour après jour, du point de vue de Jules. Après la révolte contre son handicap, vient le temps de la rééducation, et aussi celui des interrogations. Toute sa vie se trouve bouleversée parce qu'il a fait juste une fois une bêtise. Il va découvrir qu'il est responsable, mais pas coupable de ce qui lui arrive, l'ecstasy était une très mauvaise contrefaçon et il a fait un malaise à côté des enceintes. Ses doutes sont nombreux : sa petite amie va-t-elle le quitter ? Pourquoi ne prend-elle pas de nouvelles ? Ses amis vont-ils s'éloigner de lui ? Quelle va être désormais sa vie ? Doit-il dénoncer le frère de son meilleur ami ? .... Un roman fort sur le thème du handicap, de l'amitié, qui devrait faire réfléchir les lecteurs.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Une histoire à toutes les sauces

Publié le par Doc Bird

Une histoire à toutes les sauces

"Une histoire à toutes les sauces" de Gilles Barraqué, illustrations de Gaëtan Dorémus, éditions Nathan.

Résumé : A partir de l'histoire d'un chat tombant à l'eau en essayant d'attraper un oiseau, de nombreuses variantes sont proposées.

Mon avis : S'inspirant des "Exercices de style" de Raymond Queneau, cet ouvrage ravit l'imagination et lance des pistes pouvant inspirer les écrivains en herbes : en jouant sur le contexte et l'univers de l'histoire, sur les sonorités, sur les mots et doubles sens gourmands, sur les sentiments et les tonalités, sur les formes littéraires, sur les modes d'expression et les accents, sur la mécanique du texte, sur les point de vue. Alors à vos stylos en prenant pour point de départ une histoire courte de quelques lignes !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

"Suivez-moi jeune-homme"

Publié le par Doc Bird

"Suivez-moi jeune-homme"

"Suivez-moi jeune-homme" de Yaël Hassan, éditions Casterman, collection Casterman poche.

Résumé : Thomas, jeune collégien en fauteuil roulant, va faire la rencontre d'un vieil homme original, M. Pavot, qui s'exprime bizarrement avec des mots anciens. Peu à peu, une amitié va se lier entre ces deux personnes et Thomas va découvrir qu M. Pavot appartient à la SDPM, la société protectrice des mots. En se rendant à une réunion de la SDPM, il va rencontrer Matthieu, un élève de sa classe à qui il n'avait jamais parlé, qui écrit des slams. Chacun va adopter un mot et essayer de le rendre vivant en plaçant ce mot dans les conversations, allant même jusqu'à faire participer leur classe à ce projet.

Mon avis : Un roman en forme d'hommage à l'amoureux des livres et des mots Bernard Pivot. Yaël Hassan a réussi à intégrer les "100 mots à sauver" de Bernard Pivot dans cette histoire. D'ailleurs M. Pavot, de l'Académie, n'est pas sans rappeler le personnage. Un plaisir à la lecture de découvrir ou redécouvrir des mots inusités. S'y ajoutent l'amitié entre générations, et la complicité de coeur avec les gens qui nous entourent et auxquels on est parfois indifférent, avec une touche d'amour entre le héros et une jeune fille.

Extraits :

- "Mais ce qui fait toute la richesse d'une langue, sa nitescence, c'est d'avoir à sa disposition plusieurs mots pour dire la même chose, à une toute petit nuance près !"

- "La beauté d'un mots, Thomas, c'est sa singularité, sa musicalité, sa rareté, sa résonance, sa consonance, sa couleur, son exotisme..."

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Le clan Aramov (Cherub, tome 13)

Publié le par Doc Bird

Le clan Aramov (Cherub, tome 13)

"Le clan Aramov (Cherub, tome 13)" de Robert Muchamore, éditions Casterman.

Résumé : Ryan se voit confier sa première mission au sein de Cherub : se rendre en Californie pour se lier d'amitié avec le petit-fils de la chef du crime organisé au Kirghizstan, Ethan. Mais tout ne se passe pas comme prévu : la mère d'Ethan est assassinée par son frère qui veut avoir le pouvoir, et Ethan va devoir partir rejoindre sa grand-mère au Kirghizstan. Par ailleurs, on suit le destin de Ning, jeune chinoise adoptée par un trafiquant de prostituées, qui cherche à s'échapper et à retourner en Angleterre, pays dont sa mère est originaire.

Mon avis : Un tome qui aborde le thème de l'esclavage et de la traite des femmes, ainsi que du trafic de prostitution. Alternant le point de vue de Ryan et de Nyng, chaque histoire est racontée en parallèle : d'un côté la mission de Ryan, de l'autre la vie de Ning qui bascule le jour où son père est arrêté. Le point commun entre ces deux histoires apparaît progressivement : Ryan a une mission qui a pour but de démanteler le clan Aramov, Ning va passer entre les mains de ce clan qui la torture ainsi que sa mère pour récupérer leur argent. S'ensuit l'errance de Ning, qui parvient à s'échapper plusieurs fois, mais arrive en Angleterre pour être employée dans une chaîne de fabrication de sandwichs employant des clandestins. Sa vie va basculer après sa fuite et elle risque d'être renvoyée en Chine... Il est peu courant qu'un roman jeunesse aborde le trafic de femmes vouées à la prostitution et le trafic lié aux clandestins. Je ne connaissais que "Proie idéale" de Charlotte Bousquet qui l'abordait, mais du côté du trafic de femmes blanches. Ici , il est questions de jeunes femmes chinoises ou coréennes, mais aussi de la réduction en esclavage pour travailler dans des conditions très difficiles dans des usines. Le fait que cela soit raconté de l'intérieur rend plus palpable au lecteur ce phénomène.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La vague fantôme (Cherub, tome 12)

Publié le par Doc Bird

La vague fantôme (Cherub, tome 12)

"La vague fantôme (Cherub, tome 12)", de Robert Muchamore, éditions Casterman.

Résumé : Dans la première partie, on découvre que grâce à la mission de James, le Führer, chef des Vandales, a pu être arrêté. Dans la seconde, on repart quatre ans en arrière, avec Kyle qui doit aider Large en Malaisie pour l'aider à organiser l'épreuve finale des nouvelles recrues. Sur place, Kyle sympathise avec Aizat, jeune malaisien qui vit pauvrement et dénonce l'expropriation des villageois par le gouverneur qui s'enrichit en construisant des hôtels de luxe. Le tsunami les atteint plus légèrement que l'Indonésie mais détruit le village d'Aizat qui est exproprié. En repartant, Kyle promet de l'aider, il contacte d'ailleurs une journaliste pour couvrir l'action d'Aizat, mais celui-ci se fait emprisonner après une action contre le gouverneur. Dans la troisième partie, on revient quatre ans plus tard, James découvre sa dernière mission : garder les enfants du gouverneur malaisien pendant qu'il est à Londres pour affaires. Kyle, le découvrant, convainc James de ne pas y participer et de l'aider à mettre le gouverneur hors d'état de nuire...

Mon avis : Ce tome commence tout de suite par un lien avec l'affaire des Vandales du tome précédent. Ensuite, comme dans le tome précédent, on repart en arrière pour expliquer la mission actuelle. La situation de la vie des pêcheurs malaisiens est décrite du point de vue humanitaire, loin derrière la façade des hôtels de luxe dont ils font les frais. La corruption règne en maître sous l'oeil indifférent des touristes et des médias. Attention, certaines scènes peuvent heurter les personnes sensibles : la description de la blessure du Führer, ou les sévices subis par Aizat après son arrestation, reflet de la douloureuse réalité. Un tome qui fait réfléchir sur les choix à faire, entre obéissance à sa hiérarchie et cas de conscience lié à ses convictions.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Vandales (Cherub, tome 11)

Publié le par Doc Bird

Vandales (Cherub, tome 11)

« Vandales (Cherub, tome 11) » de Robert Muchamore, éditions Casterman.

Résumé : Dante est un jeune garçon dont le père est biker, membre important du groupe des Vandales. Un soir, le chef des Vandales vient à la maison de Dante pour avoir la signature de son père pour une opération immobilière. Devant le refus de ce dernier, toute la famille est massacrée, à part Dante et sa petite sœur qui parviennent à s’échapper. Sous protection de témoins, Dante manque malgré tout de se faire assassiner et n’est en sécurité nulle part, il sera alors recruté par CHERUB. Quelques années plus tard, avec James et Lauren, il part en mission afin de pouvoir faire tomber le chef des Vandales. Réussira-t-il ? Comment se passera la rencontre avec le chef ?

Mon avis : Un tome à la construction originale : la première partie est consacrée au passé de Dante, la seconde à la mission liée à ce passé. La vie au sein d’un groupe de bikers est très bien décrite, avec toutes les violences et débauches liées à ces groupes. Les scènes sont réalistes et font froid dans le dos. Le chef des Vandales, surnommé le Führer à cause de son adoration pour Hitler et les nazis, mérite bien son surnom, car capable de tuer de sang-froid toute une famille pour sauver son groupe de bikers. Une lecture à réserver aux 4°/3°, notamment à cause des scènes de violence et de beuveries.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La fille qui n'aimait pas les fins

Publié le par Doc Bird

La fille qui n'aimait pas les fins

« La fille qui n’aimait pas les fins » de Yaël Hassan et Matt7ieu Radenac , éditions Syros, collection Tempo

Résumé : Maya adore lire et acheter des livres, mais ne lit jamais la fin depuis la mort de son père. Sa mère décide alors de l’inscrire à la bibliothèque, mais Maya a du mal à lire des livres qui ne sont pas les siens. Elle va faire la rencontre d’un vieux monsieur qui va lui laisser un livre avec un marque-page. Peu à peu ils vont faire connaissance et s’apprécier, et Maya va découvrir que cette personne est peut-être quelqu’un de très proche.

Mon avis : Un très beau roman sur l’amour des livres et de la lecture, ainsi que sur les relations familiales. Très bien écrit, empreint de sensibilité, ce roman nous fait découvrir, en alternant les points de vue de Maya, du vieux monsieur et de la maman de Maya, la richesse des relations humaines, les erreurs que l’on peut faire, et que l’on peut toujours écrire une fin surprenante, étape dans la vie. Maya va commencer à apprécier son beau-père, à faire le deuil de son père, à accepter le futur bébé, à tomber amoureuse et à rencontrer et faire la découverte de son grand-père. Bref, elle grandit et fait l’apprentissage de la vie. Un roman que je conseille.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 > >>