Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 The promised neverland, 9

Publié le par Doc Bird

« The promised neverland, 9 », scénario de Kaiu Shirai, dessin de Posuka Demizu, éditions Kazé

Résumé : Emma possède le stylo qui lui permet de déverrouiller la mystérieuse porte à Goldy Pond. Elle va alors découvrir d’autres secrets sur William Minerva, et elle va décider de quitter le village avec tous les enfants…

Mon avis : Gros plan sur Emma et Goldy Pond, dans ce tome 9 où le lecteur va en apprendre plus sur William Minerva, la situation dans le monde des humains, et où les rebondissements sont toujours aussi nombreux, emmenant toujours le lecteur là où il ne s’y attendait pas.

Emma va découvrir une partie des secrets de William Minerva, en apprendre plus sur le monde des humains, et en savoir plus aussi sur les fermes d’élevage. Elle va alors élaborer un plan avec les jeunes du village pour quitter Goldy Pond malgré la chasse organisée par les démons. Et cerise sur le gâteau, on en saura plus sur un personnage… Mais je n’en dis pas plus.

En bref, une série addictive qui se renouvelle sans cesse pour notre plus grand bonheur !

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

La brigade des cauchemars, Dossier n°2 Nicolas 

Publié le par Doc Bird

« La brigade des cauchemars, Dossier n°2 Nicolas », scénario de Franck Thilliez, dessin de Yomgui Dumont, couleurs de Drac, assistée de Reiko Takaku, éditions Jungle, collection Jungle Frissons

Résumé : Sarah perd ses parents, morts dans un accident de voiture, et rejoint Tristan, Esteban et le professeur Angus à la clinique. Elle va intégrer la brigade des cauchemars, et va faire une première expérience avec Nicolas, un garçon qui fait un cauchemar avec des gens transformés en pierre et une fée radioactive. Mais un intrus, Léonard, va aussi s’infiltrer dans le cauchemar !

Mon avis : L’univers de cette série BD est toujours aussi sombre et intense, avec des révélations à la fin, qui vont encore ajouter du mystère.

Sarah a le malheur de perdre ses parents dans un accident de voiture, et elle se retrouve seule. Heureusement, le professeur Angus fait jouer ses relations, afin de pouvoir l’accueillir à la clinique, avec Tristan et Esteban. Sarah est alors entraînée pour pouvoir faire partie de la brigade des cauchemars. Et nos trois amis ne seront pas de trop pour aider Nicolas, un nouveau patient, dans son cauchemar où il se retrouve en Russie en 1986, avec des gens transformés subitement en pierre, une horrible fée, et de la radioactivité.

Et surtout, Léonard, qui a enfermé la mère de Tristan dans son cauchemar, a réussi à s’échapper de sa cellule, et a infiltré lui aussi le cauchemar de Nicolas. Sarah, Tristan et Esteban devront alors tout faire pour ramener Léonard à la clinique…

Cette série BD présente un univers assez sombre, avec des personnages qui ont tous une part d’ombre et de mystère, d’ailleurs, ce dernier s’épaissira quand on aura des révélations sur Esteban.

Une série qui entre au cœur de nos pires cauchemars, et dont l’intensité augmente progressivement. A suivre dans le tome 3.

Publié dans Lectures-BD

Partager cet article
Repost0

Ken’en. Comme chien et singe,1

Publié le par Doc Bird

« Ken’en. Comme chien et singe,1» de Fuetsudo et Hitoshi Ichimura, éditions Doki Doki

Résumé : Un esprit maléfique a envoyé un message aux habitants d’un village : si on ne lui sacrifie pas une jeune fille, les conséquences seront terribles. Les villageois font alors appel à Hayate, un chasseur de démons, mais celui-ci est un chien !

Mon avis : Ce manga emmène ses lecteurs au cœur du Japon légendaire, avec une histoire mettant en avant des héros mi-hommes mi-animaux.

Le premier est le démon qui terrorise les villageois, Mashira, mi-homme mi-singe, l’autre, Hayake, est un à la fois un homme et un chien blanc, prenant l’apparence de l’un ou de l’autre. C’est sous les traits du chien qu’il va apparaître à Mashira, et ce dernier va tout de suite décider de l’adopter.

Mais il va découvrir qu’Hanake doit s’occuper de lui, à cause de la terreur qu’il fait vivre aux villageois. Va alors commencer une cohabitation pas toujours facile entre les deux.

Hanake éliminera-t-il Mashira, ou arrivera-t-il à le faire changer ses traditions ? Nous en saurons sûrement plus dans les prochains tomes.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

Louca, 7. Foutu pour foutu 

Publié le par Doc Bird

 

« Louca, 7. Foutu pour foutu » de Bruno Dequier, éditions Dupuis

Résumé : Louca doit continuer à affronter les anciens membres de l’équipe de foot de Nathan pour les convaincre de rejoindre les Phénix. Et cette fois-ci, il va avoir fort à faire avec un combat contre un boxeur… Et en plus, un danger mortel rôde autour de Louca...

Mon avis : J’avais quitté Louca en mauvaise posture, avec des révélations surprenantes sur sa famille et un danger imminent qui le guette. Et je l’ai retrouvé, ne se doutant de rien, mais avec un contrat mortel sur le dos. D’ailleurs je n’en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir ce qui va arriver…

Sinon, Louca va encore défier d’anciens joueurs de l’équipe de Nathan, avec des réussites et des échecs, et Bruno Dequier continue toujours à faire rire aux éclats ses lecteurs, détendant une atmosphère qui aurait pu être plus sombre. Mais bien sûr, rien n’est réglé et le suspense demeure toujours.

Le tome 8 nous en apprendra sûrement plus, mais je compte sur l’auteur pour nous préparer encore de fracassantes surprises.

Une série à lire pour le mystère, le sport, et l’ambiance bourrée d’humour, avec un Louca toujours aussi maladroit, pour notre plus grand plaisir !

Publié dans Lectures-BD

Partager cet article
Repost0

Sialimar 

Publié le par Doc Bird

« Sialimar » de Emad Jarar, éditions Iggy Book

J’ai reçu ce roman lors d’un Masse Critique spécial qui me proposait de le lire. Je remercie d'ailleurs Babelio et l'auteur de me l'avoir proposé.

Il s’agit d’un roman d’anticipation, l’histoire se passant en 2032, dans un état imaginaire, la Romagnie, où vit Elyas, qui travaille dans le milieu de la banque, réside dans la capitale, se pense athée, mais d’origine musulmane, s’est marié avec Sophia, une femme de Romagnie, avec qui il a eu deux enfants. Il ne s’interroge guère sur sa vie et sa spiritualité, se pensant libre penseur, capable de toujours avoir le dernier mot avec ses arguties, satisfait de sa vie actuelle. Il a réussi dans la vie en quittant sa famille et ses origines à Sialimar, a monté les échelons de la société, s’est bien intégré, jusqu’à devenir ce qu’il est actuellement. Il parle parfois religion avec son chauffeur, Brahim, qui accepte le Coran comme une vérité, même s’il ne comprend pas tout.

Mais sa vie va changer radicalement le jour où il apprend l’assassinat de sa cousine, qu’il n’avait jamais revu depuis son départ, possiblement tuée pour ses convictions religieuses. En allant à son enterrement, il renoue le lien avec son oncle et son cousin, et avec ses origines. Il va alors être profondément remué, et se rallier à la cause musulmane en Romagnie.

Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à me mettre à la lecture du roman, car je m’attendais à un récit de fiction, et le début ressemble plutôt à un essai qui met en avant les différents courants de pensée au sein de la communauté musulmane, et met en avant la violence liée au Coran. Le récit commence ensuite, mais sans beaucoup d’action, même s’il y en a quand même à certains moments, notamment vers la fin du récit.

On est plutôt confronté aux idées d’Elyas, son introspection, ses réflexions autour de la religion musulmane, du Coran, de sa vision politique sur la Romagnie qui a accueilli beaucoup d’immigrés musulmans, leur a offert des aides, et se retrouve confrontée à l’intégrisme.

Et c’est d’ailleurs ce qui rend son revirement complet totalement étonnant, il semble finalement lié pied et poings à ses racines, comme s’il était impossible de pouvoir se défaire des ses origines. La mort de sa cousine semble avoir été le déclencheur, comme s’il se sentait coupable, et qu’il ne voit d’autre avenir que dans l’aide à sa famille qu’il a quittée et qu’il souhaite aider dans sa volonté d’indépendance en Romagnie, quitte à perdre la famille qu’il a fondée.

Et apparaît aussi dans le récit Safia, son amour de jeunesse, qui elle aussi s’est engagée dans la cause, montrant en filigrane l’importance de la femme, qui peut faire évoluer les choses.

L’écriture de l’auteur est très littéraire, et j’ai vraiment trouvé touchant que ce dernier, dans sa lettre de présentation jointe à l’envoi, s’excuse par avance des coquilles qu’il a corrigées manuellement, ce qui représente un gros travail.

En conclusion, voici un roman qui tient parfois plus de l’essai, et qui demande un bon niveau de concentration, permettant de réfléchir sur la question de la religion musulmane, l’intégrisme, l’intégration, la liberté de penser….

Partager cet article
Repost0

Beyond the clouds, 1

Publié le par Doc Bird

« Beyond the clouds, 1 » de Nicke, éditions Ki-Oon

Résumé : Dans la ville jaune, le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles et rêve de s’envoler vers le ciel. Un jour, à la décharge où il cherche des trésors, il recueille une jeune fille ailée, qui a perdu une aile, et qui vient du ciel, mais qui a perdu la mémoire. Il décide de l’aider à retourner vers le ciel en lui fabriquant une aile en métal.

Mon avis : Voici une plongée dans un monde pollué où le rêve et l’espoir vont tomber du ciel, mais où la dure réalité va vite rattraper nos héros.

Le jeune Théo a toujours rêvé de voyages dans le ciel et de créatures fantastiques, car les histoires qu’il lisait dans les livres le transportaient vers un ailleurs possible. Et cet ailleurs va s’incarner sous la forme d’une jeune fille ailée, Mia, qui est tombée du ciel. Théo décide alors de lui venir en aide, et de lui fabriquer une aile lui permettant de retourner dans le ciel. Mais des personnes malveillantes ont aussi vu l’aile de Mia, et ont des intentions douteuses.

Une belle fable onirique qui nous transporte dans un monde imaginaire, où tout paraît possible, comme dans les livres. Un beau récit à suivre.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

 Freya, l’ombre du prince, 1 

Publié le par Doc Bird

« Freya, l’ombre du prince, 1 » de Keiko Ishihara, éditions Doki Doki

Résumé : La jeune Freya est une jeune villageoise vivant à Tena avec sa mère malade, et qui attend le retour de ses frères d’adoption. Mais le jour où ils reviennent au village est aussi celui où le royaume voisin veut les envahir. Et sa ressemblance avec le prince héritier va lui faire jouer un rôle pour lequel elle ne se sent pas prête.

Mon avis : Voici encore un manga qui va jouer sur la similitude d’apparence entre l’héroïne, Freya, et le jeune prince du royaume. A la mort par empoisonnement du prince, Freya va devoir endosser le rôle de ce dernier, et se retrouve à devoir faire preuve de courage et d’héroïsme, alors qu’elle est plutôt du genre à pleurer dès qu’il lui arrive quelque chose et que l’émotion monte. Et le destin du royaume est entre ses mains.

Le scénario de l’histoire n’est pas vraiment très original, si ce n’est que l’héroïne, plutôt faible, va devoir apprendre à surmonter ses émotions pour devenir plus forte, et réussir à gérer le royaume. Sinon, l’ensemble donne une impression de déjà-vu.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

 Irineï et le grand esprit du mammouth, Tome 2

Publié le par Doc Bird

« Irineï et le grand esprit du mammouth, Tome 2 » de Val Reiyel, éditions Slalom

Résumé : Irineï est parti aux Etats-Unis aider John pour s’occuper de Dolgan, la femelle mammouth, et le bébé qu’elle porte, Hope, car Dolgan se laisse dépérir, et John sait qu’Irineï a un don avec les animaux. Mais Irineï va se rendre compte que les américains souhaitent garder les mammouths pour réaliser des expériences, alors que lui a la mission de les ramener en Sibérie, en liberté…

Mon avis : Ce deuxième tome est plus dans l’action que le précédent, et met en avant les méfaits des humains qui exploitent la terre comme si ses réserves étaient éternellement renouvelables, méprisant le bien-être animal, et prêts à tout pour gagner de l’argent.

Irineï aura fort à faire pour réaliser sa mission, d’autant plus que des intérêts financiers sont en jeu. Et il va aussi surtout devoir apprendre à affronter ses peurs. Son cheminement l’emmènera aux côtés de la fille de John, totalement mutique et apathique depuis la mort de sa mère, et le fera rencontrer un chaman navajo, qui l’aidera aussi à mieux se comprendre et grandir.

Personnellement, j’ai un peu moins aimé ce deuxième tome, car il y avait plus d’actions et de rebondissements que de réflexions, mais je pense que cela donnera envie au lecteur adolescent de poursuivre sa lecture.

En tout cas, le grand Esprit du Mammouth aura pu faire comprendre conscience aux lecteurs de la fragilité de la planète, et que les petites actions de chacun pour la préserver permettent de commencer à faire changer le monde.

Quelques extraits :

 Ce soir, j’ai appris que pour se sentir en accord avec soi-même, il faut parfois entrer en lutte avec des gens qu’on aime… ou bien ne rien dire et se détester d’avoir été lâche. Un choix bien douloureux…

avec notre esprit nous créons le monde autour de nous… si nous avons de bonnes pensées, nous attirerons de bonnes personnes et de bonnes circonstances. Si nous avons de mauvaises pensées… ce sera l’inverse. Nous devons en être conscients. 

 Helina dirait que c’est la souffrance qui mène les gens au pire, et que tu mérites plutôt de la compassion. 

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Bless you, 1

Publié le par Doc Bird

« Bless you, 1 » d’Ayumi Komura, éditions Akata

Résumé : Yashiro est venu prier et déposer des offrandes dans un temple cent jours avant d’oser faire sa déclaration d’amour à son meilleur ami, Kenta. Et ce jour-là, juste après le refus de son ami, Yashiro se fait renverser par un camion. Mais le dieu du temple a pitié de lui, et lui propose de revenir à la vie sous la forme qu’il souhaite. Yashiro décide alors de revenir en fille, afin de pouvoir séduire Kenta !

Mon avis : Voici un manga shôjo qui met en avant l’amour homosexuel sous un angle inhabituel. Le jeune Yashiro déclare sa flamme à son meilleur ami, Kenta, alors qu’il sait que ce dernier aime les filles. Le jour du refus de Kenta, il meurt, écrasé sous un camion. C’est alors que le destin, sous la forme d’un dieu, prend pitié de lui, et lui propose de revenir sur terre, sous une autre forme et sous une autre identité, afin de pouvoir vivre son amour. Yashiro fait alors un choix inattendu, celui de se réincarner sous forme de fille, afin de pouvoir séduire Kenta ! Mais cela va être difficile, car Yashiro, sous son apparence féminine, garde la façon de penser, de parler, de se comporter d’un garçon. Et surtout, il va découvrir que la vie de fille n’est pas de tout repos : il faut prendre soin de soi, faire attention à son apparence… alors que jusque-là il n’avait aucun effort à faire !

J’ai trouvé le récit de ce manga original, avec un héros homosexuel qui va découvrir qu’être une fille, c’est bien plus difficile que ce qu’il pensait ! Et je pense que ce manga pourrait permettre aux garçons de pouvoir à travers la fiction se mettre dans la peau d’une fille, et ainsi de mieux les comprendre.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

 Stand by me, Love letter

Publié le par Doc Bird

« Stand by me, Love letter » de Riho Masuda, éditions Akata

Résumé : Au printemps, Hazuki reçoit une lettre de déclaration d’amour un peu tarabiscotée, de la part d’un camarade de lycée, Izumi. Elle est surprise, mais pas intéressée par ce garçon, et le lui signifie. Pourtant, avec les vacances d’été, elle se met à penser de plus en plus à lui. Serait-ce de l’amour finalement ?

Mon avis : Ce manga est un one-shot pur shôjo qui met en avant une jeune fille qui va recevoir une déclaration d’amour, et va progressivement découvrir ses sentiments pour un garçon. Au début, elle le rejette, puis va remarquer, de plus en plus gênée, qu’elle n’arrête pas de penser à lui. Elle va alors lui proposer de devenir amis, et va se rendre compte que ses sentiments évoluent vers de l’amour.

Un manga que je n’ai pas vraiment apprécié, n’étant pas fan des romances, mais qui devrait plaire aux jeunes filles fleurs bleues.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>