Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Portrait au couteau

Publié le par Doc Bird

« Portrait au couteau » de Malika Ferdjoukh, éditions Bayard

Résumé : En 1910, une jeune fille, Marie, quitte l’appartement d’un peintre à qui elle sert de modèle, et va être assassinée de plusieurs coups de couteau au cœur. De nos jours, Antonin et Elisabeth, étudiants en arts, vont découvrir que Flavie, qui pose comme modèle, porte sur son corps les mêmes cicatrices qu’une jeune fille peinte sur le tableau « Le cœur déchiré ». Ils vont alors enquêter sur ces troublantes coïncidences.

Mon avis : Merci à Babelio et aux éditions Bayard de m’avoir proposé la lecture de ce roman. J’ai tout de suite postulé, car j’ai déjà lu plusieurs titres de Malika Ferdjoukh que j’avais appréciés.

Ici, on se retrouve plongé à la fois dans le passé et le présent, avec un mélange d’art, d’histoire, d’enquête policière, d’amour et bien sûr une bonne dose de mystère angoissant et de surnaturel !

Tout commence en 1910, avec Marie, une danseuse de l’Opéra, qui se rend dans l’atelier du peintre Odilon Voret, qu’elle surnomme « l’Ogre », car il lui fait secrètement peur. Elle pose pour lui et cela lui permet de lui rapporter de l’argent. Mais ce jour-là, en sortant de l’atelier, dans l’ombre de l’escalier, elle est assassinée de plusieurs coups de couteau dans le cœur. Une enquête est menée, mais le coupable ne sera jamais retrouvé.

Puis l’histoire se poursuit à notre époque, avec Antonin, étudiant en arts, qui trouve étrange que Flavie, qui pose comme modèle, ait des cicatrices au niveau du cœur. Et le mystère va vite s’épaissir quand il va découvrir que Flavie est une descendante du peintre Odilon Voret, et que toutes les femmes de la famille sont nées avec ces cicatrices. Et stupeur, ces cicatrices correspondent exactement à celles d’une jeune fille peinte sur un tableau par ce peintre au XXème siècle. Ce tableau, surnommé « Le cœur déchiré » est criant de réalisme, avec une jeune fille sauvagement poignardée et poussant un cri muet.

Antonin, Elisabeth, étudiante en arts amoureuse d’Antonin, et Flavie, vont alors décider de résoudre ce mystère et de mener l’enquête. Celle-ci va les mener à certains moments proches de la peur et de la folie, entre Antonin, qui va sentir sa main gauche faire des choses à sa place, et Elisabeth qui va entrer dans le tableau ! On reconnaît bien là la plume angoissante et fantastique de Malika Ferdjoukh !

Un roman que j’ai trouvé intéressant, que je pense plus destiné à un public de lycéens ou d’adultes, avec de nombreuses références littéraires et artistiques, un vocabulaire parfois rare, et des joutes verbales qui nécessitent un certain niveau de culture. Le lecteur trouve rapidement qui est l’auteur du crime, avant que les révélations ne soient faites, mais l’essentiel est plus dans la restitution d’une atmosphère angoissante à souhaits, où le fantastique se glisse de façon insidieuse.  A tester !

Partager cet article
Repost0

Mon cher correspondant

Publié le par Doc Bird

« Mon cher correspondant » de Maryvonne Rippert, éditions Fleurus

Résumé : Clara va participer à une correspondance scolaire avec des élèves du Liban, et le hasard lui attribue Elio comme correspondant. Elle échange avec lui par mail, et va découvrir un pays étranger, avec une vie bien différente de la sienne. Arrivera-t-elle à faire le lien avec la sienne qui a été bouleversée ?

Mon avis : J’ai bien aimé ce roman sous forme épistolaire avec des échanges de courrier entre Clara et Elio, qui échangent par mail et s’envoient aussi des vidéos, les lettres de Clara à sa grand-mère qui a déménagé loin, ainsi que les pages du journal intime de Clara. Cela permet de découvrir différentes facettes et différents ressentis de Clara en fonction de la personne à qui elle écrit.

Ce roman aborde les thèmes de la précarité, de la pauvreté, et aussi celui des migrants.

Clara a vu sa vie bouleversée depuis que son père est au chômage, et elle a appris à vivre avec le strict nécessaire, en essayant de ne pas trop se plaindre. Elle a la joie de pouvoir discuter avec Elio, qui vit au Liban, et mène une vie à des années lumière de la sienne : il fait partie d’une famille aisée, et ne se pose pas trop de questions sur ce qu’il vit. Mais tout va changer, notamment son regard pour appréhender son quotidien et son entourage, grâce à Clara : il va découvrir le destin et la vie de sa bonne, et comprendre que la pauvreté existe près de chez lui.

Par ailleurs, avec Clara, il va s’intéresser aux migrants, car Clara a dans sa classe une nouvelle élève, Nour, qui vient de Syrie et recherche sa mère, qui serait peut-être au Liban, et Clara va demander à Elio de faire des recherches pour tenter de la retrouver.

Un beau roman qui entremêle différents thèmes, et met en avant le fait que chacun peut vivre des moments très difficiles, et que la solidarité et l’amitié peuvent permettre de faire changer les choses, que rien n’est figé, et que toute situation peut évoluer.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

One-Punch Man, 18 

Publié le par Doc Bird

« One-Punch Man, 18 » de Yusuke Murata, éditions Kurokawa

Résumé : Garoh doit prouver qu’il peut intégrer l’association des monstres, en ramenant la tête d’un héros. Et Saitama, pendant ce temps, se rend compte qu’il accumule boulette sur boulette.

Mon avis : Ce tome 18 nous permet de retrouver un peu plus Saitama, sur lequel on va en apprendre un peu plus, notamment sur l’origine de ses super pouvoirs.

Celui-ci décide de partir à la recherche de Garoh, mais ne sait pas qui il est, va le croiser et lui donner une leçon fulgurante toujours sans le savoir. Garoh, lui, va devoir prouver qu’il a fait taire ses sentiments humains pour pouvoir devenir un véritable monstre.

La dérision et l’humour sont au centre de ce tome, avec un Saitama fidèle à lui-même, passant à côté des évidences, et qui est toujours obnubilé par la nourriture, et se retrouve très contrarié par de petits événements comme la perte de son porte-monnaie. Un ton toujours en décalage qui fait la réussite de cette série.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

La légende des Quatre, 3. Le clan des serpents 

Publié le par Doc Bird

« La légende des Quatre, 3. Le clan des serpent» de Cassandra O’Donnel, éditions Flammarion jeunesse

Résumé : Les quatre clans ont accepté de s’unir afin d’éradiquer l’espèce humaine. Leur objectif : réussir à s’emparer de trois villes et ne laisser aucun survivant. Mais tous ne sont pas de cet avis, comme Maya, qui veut épargner les enfants, qu’elle considère comme innocents. Parviendra-t-elle à faire entendre sa voix ?

Mon avis : j’ai retrouvé avec plaisir les héros de cette série, qui sont à l’aube d’une guerre contre les humains.

Les Yokaïs ont accepté de s’unir provisoirement afin de créer une armée et de se lancer dans la guerre contre les humains.

Mais des divergences apparaissent rapidement : la reine des aigles semble perdre pied avec la réalité et laisse ressortir sa part animale et violente, les loups sont amers de devoir tuer aussi des enfants, et Maya décide de passer outre l’avis des autres, et de sauver le plus d’enfants possible, car elle sent que c’est ce que son cœur lui dicte, et qu’elle doit maintenir un équilibre dans le monde. Et Wan, prince du clan serpent, commence à changer de façon plus perceptible, son cœur touché par la belle Maya qu’il devrait détester.

J’ai bien aimé ce tome qui fait évoluer psychologiquement, humainement et émotionnellement les différents personnages, avec Wan qui devient sensible aux émotions, et Maya qui ressent qu’il est important de maintenir l’équilibre dans le monde, ainsi qu’à l’intérieur de soi, et accepte d’écouter son cœur et son instinct, au lieu de la raison.

Une belle série porteuse de belles valeurs que je lis avec plaisir. Vivement la lecture du tome 4 !

Quelques extraits : 

 

 Ils étaient des Yokaïs, des protecteurs. Leur mission était de protéger la vie sous toutes ses formes.

ils faisaient partie d’un grand tout. Un grand tout créé par la déesse créatrice de vie. Un grand tout rempli de maillons jouant chacun un rôle précis. Mais ça, évidemment, Wan n’était pas apte à le comprendre. Il n’était pas un loup et ignorait tout du Khategaï et de l’équilbre. L’équilibre qu’il y a en toute chose. Non seulement dans leur propre nature, mi-humaine, mi-animale, mais aussi dans chaque plante, chaque arbre, chaque être vivant.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La spirale

Publié le par Doc Bird

« La spirale » de Sophie Bénastre, éditions Oskar

Résumé : Depuis quelques semaines, Lou a l’impression que Joshua a des soucis. Elle sait que ses parents se sont séparés, mais pense qu’il y a autre chose. Elle décide alors de le suivre discrètement pour savoir ce qu’il en est…

Mon avis : Ce roman des éditions Oskar met en avant les droits de l’enfant, notamment en ce qui concerne le droit à un niveau de vie décent.

Lou s’aperçoit que son ami Joshua a changé, et qu’il pourrait avoir des soucis, que ce dernier veut lui cacher. En le suivant discrètement, elle découvre que Joshua vit avec son père dans une voiture les semaines où il vit avec lui. Lou sait qu’elle doit venir en aide à Joshua, et va alors décider d’en parler à l’infirmière de l’école, car il faut casser la spirale infernale dans laquelle le père et le fils se trouvent.

Un roman intéressant à proposer pour illustrer les droits de l’enfant, et montrer que chacun a droit a des conditions de vie qui lui permettent de s’épanouir.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

The promised neverland, 11

Publié le par Doc Bird

 

« The promised neverland, 11 », scénario de Kaiu Shirai, dessin de Posuka Demizu, éditions Kazé

Résumé : Emma se retrouve avec ses amis face à Leuvis, le dernier monstre à éliminer, et le plus puissant. Parviendront-ils à le vaincre pour sauver les enfants de Goldy Pond ?

Mon avis : Une fois de plus, je me suis retrouvée happée par l’histoire, avec le dernier acte qui pourrait permettre de sauver définitivement les enfants de Goldy Pond.

Emma se retrouve face au chef des monstres, Leuvis, et a la joie de voir apparaître Ray et M. l’inconnu, qui viennent leur apporter leur aide. Tous sont mobilisés et espèrent que le plan pour éliminer Leuvis va fonctionner.

Les valeurs de solidarité sont une fois de plus mises en avant, en faisant un point fort de la série. En unissant leurs forces, leurs espoirs, leurs talents et leurs idées, les enfants comprennent qu’ils peuvent s’en sortir et espérer réussir, sans laisser personne derrière. Et ils espèrent pouvoir modifier les règles de jeu pour permettre l’arrivée d’un monde meilleur.

Petit bonus, on découvre en fin de volume comment s’appelle en fait M. l’inconnu, et pour les fans d’ « Assassination classroom », M. Koro est caché dans une des cases (il y avait aussi des éléments à retrouver cachés dans chaque volume auparavant). Eh bien pour le moment, je ne l’ai pas trouvé, prise par l’histoire. Il va falloir que je relise le tout ;)

Finalement, après relecture, je ne l’ai toujours pas trouvé L. Il est bien caché.

Publié dans Lectures-mangas

Partager cet article
Repost0

Trop d’antibiotiques ? 

Publié le par Doc Bird

« Trop d’antibiotiques ? » de Sylvie Baussier, illustrations d’Aurélien Boudault, éditions Gulf Stream, collection Parlons-en !

La collection « Parlons-en » permet d’aborder des sujets de santé de façon accessible pour nos lecteurs. Ici, ce titre parle antibiotiques, avec un titre en forme d’interrogation, car ces médicaments ont été pris trop souvent pour soigner toutes sortes de maladie, voire les prévenir, et les bactéries ont appris à développer des résistances.

L’ouvrage est divisé en quatre parties : savoir quoi faire en fonction des symptômes des maladies, explication de ce qui se passe dans le corps quand on est malade, comment combattre les bactéries, et apprendre à prendre soin de soi autrement. A la fin, un lexique, un vrai-faux, et une sitographie complètent l’ensemble.

Cet ouvrage permet d’aborder la problématique des antibiotiques de façon claire, en mettant en avant des jeunes confrontés à différentes maladies, ou leurs animaux domestiques. L’ouvrage explique la différence entre virus et bactérie, leurs modes d’action dans le corps, le fonctionnement des antibiotiques, comment les bactéries ont muté pour y résister, quels gestes avoir pour la santé des hommes comme celle des animaux, et rappelle des règles de base d’hygiène, avec également une double-page sur la vaccination.

Encore une fois, un ouvrage à proposer à tous, adultes comme jeunes !

Publié dans Lectures-documentaires

Partager cet article
Repost0

La légende des Quatre, 2. Le clan des tigres

Publié le par Doc Bird

 « La légende des Quatre, 2. Le clan des tigres » de Cassandra O’Donnel, éditions Flammarion jeunesse

Résumé : Chacun des héritiers des quatre clans s’est fait punir, mais Maya plus que les autres. Elle a pour interdiction de se transformer en louve et va être bannie. Bregan, Nel et Wan vont de nouveau s’associer avec elle pour découvrir quel plan trament les hommes, qui pourrait causer leur destruction.

Mon avis : Ce tome 2 est aussi prenant, voire plus, que le précédent.

J’avais lu il y a un moment le tome 1, mais j’ai pu assez vite retrouver mes marques pour me remettre dans l’histoire. Maya, Nel, Wan et Bregan ont été punis pour avoir tué des hommes et s’être alliés, surtout Maya qui ne peut plus se transformer en louve, et en souffre terriblement, et que son clan a décidé de bannir, la condamnant à errer.

Nel découvre via les corbeaux que les hommes, dans le plus grand secret, ont envoyé une expédition vers les terres neutres, où ils espèrent trouver une arme capable de tuer tous les Yokaïs. Elle décide alors d’en parler aux autres, sachant qu’eux seuls la croiront et accepteront d’unir ses forces avec les siennes. Tous quatre décident alors de suivre les hommes vers les terres neutres, dans le plus grand secret.

Dans ce tome 2, les relations entre les personnages bougent et s’affinent. Bregan comprend que la part animale et sans pitié de son être pourrait prendre toute la place, et va découvrir la félonie de certains membres du clan, Nel va découvrir en elle une haine féroce envers les humains et leurs agissements, Maya va découvrir en elle l’âme d’un chef, et se découvrir des sentiments qui vont la déranger, et Wan va s’étonner lui-même, découvrant l’émotion et la solidarité.

Tous les quatre vont s’avancer sur un chemin difficile et douloureux, qui va les toucher dans leur âme et dans leur chair.

Ce tome 2 met en avant le thème de l’écologie, de la responsabilité des hommes par rapport à la planète, et permet de faire réfléchir au sens de nos actions, aux relations avec les autres et au choix de l’action juste.

J’ai quitté nos quatre héros avec regret, les laissant à l’aube d’une guerre qui semble inévitable.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021

Publié le par Doc Bird

L'année 2021 se termine, c'est donc le moment propice pour faire un bilan de cette année de lecture, en vous montrant mes différents coups de coeur : des mangas, des BD, des romans, des albums et des documentaires. 

Je vous dit à bientôt pour une nouvelle année de partage de lectures ! 

Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021Récapitulatif de mes coups de coeur lecture 2021
Partager cet article
Repost0

Timo l’aventurier, 2

Publié le par Doc Bird

« Timo l’aventurier, 2 », dessins de Yohan Sacré, scénario de Jonathan Garnier, éditions Le Lombard

Résumé : Timo se retrouve avec Brouf chez un forgeron qui va un peu le soigner et lui forger une épée. Mais le temps presse, car les ombres sont toujours à sa poursuite, et Brouf lui dit qu’il doit se rendre chez la magicienne qui pourra le soigner véritablement. Mais Brouf cache aussi de lourds secrets…

Mon avis : J’avais eu un véritable coup de cœur pour le tome 1 qui se confirme avec le tome 2.

Timo poursuit ses aventures et va devoir faire face à ses responsabilités. Car il écoute les conseils de son nouvel ami Brouf, et son cœur, mais il n’a pas toutes les informations lui permettant de prendre les bonnes décisions. Il va ainsi rejoindre avec Brouf la magicienne, et va délivrer Brouf du sort qui empêchait sa puissance de se manifester. Mais il va alors découvrir avec stupeur que Brouf est devenu dangereux et n’est plus animé que par l’idée de vengeance.

Timo va alors devoir agir pour réparer ses fautes, et empêcher Brouf d’aller détruire son village. Pour cela, il va devoir faire preuve de tout son courage et de toute sa vaillance, mais aussi de tout son amour pour arrêter le cycle de haine et de vengeance.

Comme dans le tome 1, les illustrations sont un régal, notamment les paysages, mais aussi la transformation de Brouf, et le récit alterne entre action et extraits du journal intime de Timo, qui écrit ce qu’il ressent et fait état de ses réflexions, comprenant qu’il a agi sans réfléchir, et que la vie de héros n’est pas celle qu’il pensait. Ses aventures vont le faire grandir, faisant de ses aventures un récit initiatique empreint de légende, qui vont lui permettre de devenir un garçon plus mûr et responsable, capable d’amour, d’empathie et de pardon.

Une magnifique histoire en deux tomes à lire absolument !

Quelques extraits :

Non, je suis vraiment paumé et naïf. Et si je veux grandir, je dois… assumer l’influence que mes actes ont eu sur ce monde. 

Ce que j’ai appris de tout ça, c’est que se mettre à la place des autres, c’est essentiel pour les comprendre et ne pas les juger trop vite. J’ai aussi appris que ce n’est pas parce qu’on tient une épée, qu’on a des gros bras, qu’on est un héros. 

 Tout recommencer, ne plus faire les mêmes erreurs… c’est ce qu’on a tous décidé de faire

Et c’est tant mieux car oublier le passé, le mettre de côté, c’est le meilleur moyen de refaire les mêmes erreurs, encore et encore.

Publié dans Lectures-BD, Coups de coeur

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>