Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lectures-romans

 Trylle, 3 – Royale 

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 3 – Royale » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Le roi Oren commence à commettre de plus en plus d’exactions, et Wendy n’a plus vraiment le choix. Elle doit se marier avec Tove, qu’elle considère comme un ami, afin de pouvoir consolider le pouvoir des Trylles. Et peut-elle devra-t-elle-même se sacrifier…

Mon avis : Ce tome 3 est enfin à la hauteur de mes attentes concernant l’intrigue. Les événements se précipitent, et Wendy doit apprendre à évoluer très vite, car cela devient une question de vie ou de mort. Car le roi Oren, qui se révèle être aussi son père, devient de plus en plus menaçant pour les Trylles, dont il souhaite dominer le royaume.

Wendy continue de se préparer, s’entraînant fortement pour maîtriser ses pouvoirs, et prenant de plus en plus de décisions politiques, sa mère étant gravement malade, et pouvant mourir rapidement. Elle décide de porter un coup fatal aux Vittras, quitte à mourir pour que son royaume et ses habitants restent libres.

Seul bémol, les relations amoureuses prévisibles de l’héroïne et le happy end sirupeux qui terminent l’histoire.

Au final, c’est une série qui ne me laissera pas forcément un grand souvenir, mais qui pourra plaire. En tout cas, les couvertures sont attirantes.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Trylle, 2 – Indécise

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 2 – Indécise » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Wendy découvre qu’elle est au cœur d’enjeux qui la dépassent, convoitée aussi par les Vittras qui veulent la kidnapper. Elle comprend qu’elle va devoir faire des choix difficiles pour pouvoir sauver son peuple.

Mon avis : Dans ce tome 2, Wendy va en apprendre plus sur son passé, mais aussi sur la raison de son retour précipité chez les Trylles. Le roi des Vittras, Oren, veut tout faire pour qu’elle soit avec lui, y compris l’enlever. Wendy comprend alors qu’elle a peu de choix, car Oren souhaite entrer en guerre contre les Vittras.

Elle doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs, tout en acceptant un mariage avec Tove, un noble de haut rang, pour pouvoir espérer sauver le royaume, car sa mère la reine s’affaiblit de jour en jour. Mais sa raison et son cœur luttent, car elle a des sentiments pour Finn, et apparaît Loki, un Vittras qui l’a aidée à s’échapper, pour qui son cœur bat aussi…

L’action est plus présente dans ce tome 2, même si la romance prend encore beaucoup de place, avec l’apparition d’un nouvel homme qui fait battre le cœur de Wendy. En dehors de l’amour qui est un peu parfois pénible, le récit prend plus de consistance, et Wendy commence à mûrir peu à peu face aux circonstances et aux épreuves.

A voir comment cela se termine dans le tome 3.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Trylle, 1 – Echangée

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 1 – Echangée » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Wendy vit avec son frère et sa tante depuis que sa mère a tenté de la tuer le jour de ses 6 ans, disant qu’elle n’était pas sa fille. L’année de ses 17 ans, Wendy découvre que sa mère avait peut-être raison. Un nouvel élève de sa classe, Finn, lui annonce qu’elle est en fait une Trylle, et qu’elle doit désormais vivre dans sa vraie famille. Quel choix fera Wendy ?

Mon avis : Voici un tome 1 d’une trilogie qui ressemble fortement à un mélange entre surnaturel, romance et découverte de la vie de princesse.

Wendy va découvrir à 17 ans qu’elle a été élevée dans une famille humaine, car c’est la tradition, mais qu’elle est en fait la fille de la reine des Trylles, et qu’il est assez urgent qu’elle rejoigne son royaume et sa vraie mère ! C’est une terrible révélation pour Wendy, qui comprend enfin pourquoi elle se sentait si différente des autres, et peut-être aussi pourquoi sa mère la détestait au point de vouloir la tuer. Mais malgré tout, elle est très attachée à son frère Matt et à sa tante Maggie, et ne souhaite pas forcément les quitter.

Mais tout va basculer lorsqu’elle va se faire agresser par d’autres personnes, qui en veulent aussi à sa personne. La voilà donc emmenée par Finn dans son royaume, où elle va devoir apprendre rapidement la vie de princesse, qu’elle ne connaît pas du tout ! D’autant plus que peu d’informations lui sont données, qu’on lui cache des choses, que l’accueil de sa mère est plutôt froid, et qu’elle tombe aussi amoureuse de Finn, qui n’a pas le droit de l’aimer…

Ce tome 1 est un mélange des genres qui fait penser à d’autres livres déjà parus, et qui pourra attirer les lectrices. Mais il ne m’a pas laissé un grand souvenir, me lassant assez rapidement des attitudes d’enfant gâtée de l’héroïne, de ses atermoiements amoureux qui semblent être un passage obligé. J’espère que la suite sera un peu plus dynamique.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Journal d’un dégonflé, 14. Ça déménage !

Publié le par Doc Bird

« Journal d’un dégonflé, 14. Ça déménage ! » de Jeff Kinney, éditions du Seuil

Résumé : Greg et sa famille découvrent qu’une vieille tante leur a légué de l’argent. Chacun a des idées pour le dépenser. Mais la mère de Greg décide : ce sera l’extension de la cuisine. Mais rien ne se passe comme prévu…

Mon avis : Mais où l’auteur trouve-t-il toutes ses idées ? Car loin de lasser, il réussit toujours à renouveler les aventures de l’inénarrable Greg.

Cette fois-ci, les aventures tournent autour de la maison de la famille de Greg, car des travaux vont permettre d’agrandir la cuisine. Mais entre les bourdes des ouvriers, le nid de guêpes dans le jacuzzi, les invasions d’insectes et de souris, ou les murs vermoulus, rien ne se passe comme prévu. La famille en vient même à penser à déménager ! Mais pourront-ils revendre leur maison ?

Comme à chaque fois, on passe un bon moment à la lecture de la série, entre les réflexions de Greg et les diverses situations cocasses.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Le journal de Gurty, 3. Marrons à gogo

Publié le par Doc Bird

« Le journal de Gurty, 3. Marrons à gogo » de Bertrand Santini, éditions Sarbacane, collection Pépix

Résumé : Gurty repart dans sa chère Provence pendant les vacances d’automne. Quelle joie pour elle de retrouver Fleur, et même Tête de fesse !

Mon avis : J’adore cette série, avec une Gurty plus en forme que jamais ! Elle adore toutes les saisons, et particulièrement l’automne, car les odeurs sentent le pourri et le moisi. Un vrai régal de chien !

Elle va retrouver Fleur, s’amuser à se cacher sous les tas de feuilles, essayer d’attraper l’écureuil de l’if, se faire passer devant Tête de fesse pour une sorcière qui sait deviner l’avenir dans ses rêves, va faire découvrir la force de l’amitié, goûter des champignons planants, et avoir peur avec les vols d’animaux dans le coin !

Comme d’habitude, je suis fan de Gurty et ses des répliques à la fois pleines d’humour et de sagesse, qui font réfléchir aussi bien sur l’amitié que sur le sort des animaux.

Une série à se procurer de toute urgence !

Quelques extraits :

L’ennui, c’est que si je faisais disparaître tous les idiots, on risquerait de se retrouver pas nombreux sur Terre.
Et qui sait si je ne me ferais pas disparaître moi-même ? Car ce n’est pas facile tous les jours, de se comporter bien.

Tu avais raison, elle a dit. C’est merveilleux d’avoir des amis. Et tant pis si les bonheurs sont de courte durée. Et tant pis si un jour, tout doit s’arrêter… Chaque moment que nous aurons partagé, rien ni personne ne pourra nous l’enlever.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Clairefontaine, L’école des Bleus, 7. Toujours plus haut

Publié le par Doc Bird

 

« Clairefontaine, L’école des Bleus, 7. Toujours plus haut » de Fabrice Colin, illustrations de Christine Chatal, éditions Nathan

Résumé : Jordan, le gardien de but, décide du jour au lendemain qu’il est mauvais, et décide de rester sur le banc des remplaçants. Et en plus il devient désagréable avec les autres. Comment l’aider ?

Mon avis : Dans ce tome 7, c’est Jordan, et la fonction de gardien de but, qui sont au cœur du récit.

Jordan a fait des erreurs qui ont fait perdre son équipe, et depuis, il a décidé d’arrêter de jouer et de rester sur le banc des remplaçants. Par ailleurs, son humeur s’en ressent, et il devient désagréable avec tout le monde, y compris ses amis de la Team ! Son coach s’en rend compte, et décide de lui parler à part pour l’aider.

Et c’est ainsi que le lecteur découvre que le rôle de gardien de but est difficile à supporter psychologiquement, car on est seul dans sa cage de buts, et on vous attribue souvent les défaites. Le coach va alors aider Jordan à surmonter son idée d’infériorité, l’aider à remonter la pente et à se remettre à jouer.

Le lecteur découvre ainsi que le football, ce n’est pas seulement physique, mais aussi très psychologique, pour pouvoir supporter la pression et les remises en question.

Une belle série que je suis toujours avec plaisir !

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

La chamane de Lascaux

Publié le par Doc Bird

« La chamane de Lascaux » de Sophie Marvaud, éditions 10/18

 Résumé : 15 000 avant JC, dans les vallées du Périgord, vit le clan des Grandes-Mains-Blanches. Parmi eux, la famille des Quatre-Encoches est partie durant la belle saison pour aller chercher des coquillages vers l’océan, mais Iranie, l’apprentie de la chamane Licorne-la-Puissante, se fait assassiner. Et sur la route du retour, des défections ont lieu… Licorne-la-Puissante sent que son clan est en danger, et va devoir faire face aux dissensions qui rongent le clan de l’intérieur, tout en comprenant qu’un danger extérieur est imminent, avec un chaman aux idées nouvelles et aux pratiques douteuses.

Mon avis : Voici un roman reçu grâce au dernier Masse critique « Mauvais genres » de Babelio et aux éditions 10/18. Ayant lu avec plaisir il y a des années la saga des « Enfants de la terre » de Jean M. Auel, je me suis dit que ce titre mêlant Préhistoire et policer pourrait m’intéresser. Il est paru auparavant en 2014 sous les titre « Meurtre chez les magdaléniens » aux éditions Nouveau Monde.

Et ce fut un véritable plaisir de me plonger dans ce polar préhistorique qui permet aussi de parler de sujets toujours actuels : la précarité de la vie, la mort, les liens entre humains, les relations hommes femmes, les violences sexuelles, l’homosexualité, le pouvoir, la maladie, le spirituel… Car on enquête bien sur le coupable qu’on trouve assez vite, mais le plus dur va être de le confondre, et ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur la vie et les traditions de ce clan.

Sophie Marvaud, qui est historienne, explique bien en fin d’ouvrage, les éléments scientifiques sur lesquels elle s’est appuyée, mais aussi la part d’imaginaire nécessaire pour écrire son roman. J’ai apprécié qu’elle donne des noms significatifs aux personnages comme Mégacéros, Le Fonceur, L’Affectueuse… comme dans les diverses traditions des peuples. Ayant déjà pu visiter le Périgord, et les différents endroits où se passe l’action, comme la grotte de la Madeleine, les Eyzies ou Lascaux, les descriptions des figures dessinées sur les parois ont pris une autre dimension pour moi, ainsi que leurs significations.

Le récit se passe à une époque d’ère glaciaire où la vie était rude, l’appartenance à un clan essentielle pour survivre, mais où les humains sont ce qu’ils sont, et peuvent rencontrer des différents qui pourraient mettre le clan en danger.

J’ai apprécié les réflexions autour des relations hommes femmes, la place de la femme dans le groupe, la possibilité de chasser qui ne plaît pas à tous les hommes, les idées de certains qui trouvent que seuls les hommes peuvent discuter avec les esprits, et qu’un bon chaman est un homme.

J’ai aussi aimé le personnage de Licorne-la-Puissante, la chamane, qui écoute les esprits, guide le groupe, est le témoin et le passeur d’histoires, mais aussi guérisseuse. C’est une femme d’expérience qui commence à vieillir et sent qu’elle doit passer le relais, à la fois forte et fragile, car son pouvoir repose sur la confiance que le clan lui porte, et que les événements peuvent malmener. Elle ne se croit pas toute-puissante, et laisse les choses suivre leur cours, en espérant que ses choix soient les bons et permettent de faire régner l’harmonie.

L’autrice a réussi à rendre proches de nous ces hommes et ces femmes éloignés dans le temps, mais qui partagent au final les mêmes préoccupations. Un titre que je recommande et qui me donne envie de lire aussi « Le choc de Carnac » qui a reçu le Prix France Bleu – L’Histoire en polar.

Partager cet article
Repost0

Iskari, 1. Asha, tueuse de dragons

Publié le par Doc Bird

« Iskari, 1. Asha, tueuse de dragons » de Kristen Ciccarelli, éditions Gallimard jeunesse

Résumé : Asha, fille du roi de Firgaard, est considérée comme une Iskari, une jeune fille qu’on ne doit ni toucher ni regarder, en raison de ses pouvoirs et de son cœur mauvais. Elle s’est donnée comme mission de tuer les dragons, car le Premier Dragon l’a brûlée quand elle était petite, et il lui reste une immense cicatrice sur toute une moitié du corps. Promise au commandant, elle refuse ce mariage, et pour cela, il ne lui reste que quelques jours pour y échapper en tuant le dragon qui l’a brûlée…

Mon avis : Voici une saga épique qui mêle réflexion sur le pouvoir, la manière de régner, le vivre ensemble, le rôle de la femme, les légendes maudites, fantastique et amour. Le lecteur se retrouve au cœur d’une histoire tourbillonnante où les apparences sont souvent trompeuses.

Isha, surnommée l’Iskari, car c’est à cause d’elle que le village a été brûlé quand elle était petite, vit dans sa faute et la culpabilité. Ayant appelé le Premier Dragon avec des histoires légendaires interdites, ce dernier l’a brûlée, et a quasiment détruit toute la ville. Depuis, Asha a décidé d’agir en se vengeant des dragons, les traquant et les tuant sur tout le royaume. Mais approche le jour de son mariage, Asha étant promise par son père au commandant de l’armée. Elle refuse cette union, et n’a qu’une solution soufflée par son père pour pouvoir y échapper, tuer le Dragon Premier pour expier ses fautes, et ramener son cœur afin de montrer que les légendes n’existent plus. Isha est prête à tout pour réussir sa mission.

Mais certaines rencontres et événements vont modifier sa quête et sa façon de penser. D’abord la rencontre d’un esclave du commandant qui ose la regarder, la toucher, et pour qui Asha va commencer à avoir des sentiments. Ensuite, le retour de son frère qui lui semble malade et qui ramène avec lui des membres du peuple des Terreux, qui pense différemment et dit que tout le monde est libre et égal. Et enfin, l’apparition de l’Ancien dans ses rêves, qui va se concrétiser dans la réalité, et la mener vers la révolte, avec la découverte de tous les mensonges et ignominies de son père.

Voici un roman foisonnant, qui est un tome 1, mais qui peut se lire tout seul, se suffisant à lui-même. On se retrouve emporté au cœur de légendes ancestrales, dans un monde où les histoires sont interdites et provoquent la mort, mais où la fourberie de l’homme est à son comble. Isha va devenir une résistante, remettre en cause toutes les idées reçues, et va apprendre à faire ses propres choix, y compris contre sa famille.

Ce roman épique a su me captiver, et me laissera un bon souvenir.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Nos vies en l’air 

Publié le par Doc Bird

« Nos vies en l’air » de Manon Fargetton, éditions Rageot

Résumé : Une nuit, Mina et Océan se retrouvent sur le même toit, pour en sauter et en finir avec la vie. Ils ne se connaissent pas, et vont apprendre à se connaître, en décidant de passer la nuit ensemble, et en passant le pacte de décider de ce qu’ils feront quand le jour viendra.

Mon avis : Je crois que j’ai aimé tous les romans de Manon Fargetton, et celui-ci ne fait pas exception.

On y fait la rencontre de Mina, une jeune fille harcelée par les autres au lycée et sur les réseaux sociaux, et qui décide de se suicider en sautant d’un toit. Mais elle va découvrir qu’elle n’est pas seule, car Océan a eu la même idée qu’elle au même moment au même endroit. Tous les deux vont inévitablement discuter et vont passer un pacte : passer la nuit ensemble, chacun décidant à tour de rôle des activités, et choisir au petit jour de prendre la décision finale.

Ils vont alors passer d’un quartier de Paris à l’autre, vont flirter avec la mort, se disputer, et peut-être se découvrir plus forts qu’ils ne le pensaient au gré des rencontres et des événements. Tous deux vont peu à se confier sur leur mal-être, Mina se sentant seule et harcelée, et Océan vivant dans une immense solitude, entre son père politicien, et sa mère dépressive qui s’est suicidée.

Les mots de Manon Fargetton sont forts et percutants, nous menant à travers des défis, flirtant avec le risque, et permettant à chacun des héros de faire le point sur sa vie. A l’aube, leur choix sera décisif.

Un roman qui peut permettre à un élève qui va mal de pouvoir s’identifier aux personnages, de flirter par roman interposé avec la mort, et peut-être de comprendre que la vie vaut la peine d’être vécue.

Un extrait :

Alors tu vois, cette nuit j’ai l’impression que la question importante, c’est : de quelle manière tu veux changer la vie des gens qui t’entourent ? Parce que ça déterminera la manière dont ils changeront la tienne. 

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Les 100. Rébellion

Publié le par Doc Bird

« Les 100. Rébellion » de Kass Morgan, éditions Robert Laffont

Résumé : Les choses ont changé sur terre, le pouvoir étant désormais partagé en fonction des compétences de chacun, et la paix est revenue entre les 100 et les Nés-Terre. D’ailleurs, une belle fête va tous les réunir. Mais c’est hélas ce jour-là qu’une grande catastrophe va arriver, des étrangers venant piller, tuer les plus faibles, et emportant certains des 100. Parmi les prisonniers, Graham, Wells, Octavia et Glass. Clarke et Bellamy vont alors partir à leur recherche pour les délivrer.

Mon avis : Ce tome 4, qui termine la série, la clôture sous forme d’apothéose, mettant en avant une communauté humaine qui a tout d’une secte, pratiquant le lavage de cerveau.

Graham, Wells, Octavia et Glass vont le vivre, enlevés de leur village, et emportés vers une forteresse inconnue, où tous se comportent de la même façon, sous les ordres d’une chef au regard doux et bienveillant, mais qui est une véritable fanatique, édictant ses règles au nom de la Terre qu’elle dit servir. Wells, Graham et Octavia ne vont pas avoir d’autre choix que de se conformer aux règles, mais réfléchissent à un plan pour quitter cet endroit.

Glass va être élue par la chef pour la servir, et va d’abord être sous son emprise, ayant pour une fois l’impression d’avoir trouvé sa place et d’être utile. De leur côté, Clarke et Bellamy sont sur leur piste, prêts à tout pour les délivrer, mais en désaccord violent sur la manière de procéder.

Ce tome 4 montre que l’homme ne change pas vraiment, toujours enclin à obéir à un chef qui les mène vers une vie meilleure, et permet de mettre en avant les mécanismes du lavage de cerveau. Un tome  qui termine la série avec panache.

Une série télé a été adaptée des romans, mais je ne l’ai pas vue.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>