Dys sur 10

Publié le par Doc Bird

« Dys sur 10 » de Delphine Pessin, éditions Pocket jeunesse

Résumé : Dylan entre en classe de 4ème et s’est promis d’être calme. Mais cela est compliqué pour lui, car il s'énerve vite quand il est mis en colère à cause de sa dyslexie. Et patatras ! Le jour de la rentrée, il se fait tout de suite remarquer…

Mon avis : Ce roman est écrit par Delphine Pessin, qui est enseignante de français, et qui a écrit « La carotte et le bâton », que j’avais beaucoup apprécié.

Ici, elle brosse le portrait de Dylan, jeune ado de 14 ans qui est en difficulté scolaire à cause d’une importante dyslexie. Dylan a bien essayé quand il était plus petit de faire des efforts pour réussir à progresser et surmonter ses difficultés, notamment parce qu’il était pris en charge par une orthophoniste qu’il adorait. Mais depuis que celle-ci est partie, Dylan a décidé de ne plus faire d’efforts, d’autant plus que l’entrée au collège a révélé encore plus ses difficultés, et qu’il ne veut plus être aidé. Il se contente d’essayer d’être invisible, de passer pour le « guignol » du collège, mais ses colères sont spectaculaires lorsque ses difficultés sont mises à jour, et il se fait donc très souvent remarquer. Et il rencontre des difficultés de communication avec ses parents, entre sa mère qui excuse ses résultats à cause de sa dyslexie, et son père qui nie ses difficultés et lui dit de faire plus d’efforts. Autant dire que la rentrée est difficile pour lui.

Heureusement, il peut compter sur ses deux amis, mais aussi sur le soutien inattendu de sa professeur de français qui va lui donner le goût du théâtre lors d’une représentation, et qui va lui permettre de trouver progressivement sa place à travers le club théâtre du collège.

J’ai trouvé ce roman très percutant, avec un ton juste et des mots qui permettent au lecteur de se mettre à la place de Dylan et de comprendre ce qu’il ressent, ses difficultés, sa colère, tout comme son découragement.

Dylan est un ado comme les autres, avec ses forces et ses faiblesses, sa rébellion contre l’autorité, ses doutes et ses rêves, mais qui se sent nul, à part, à cause de sa dyslexie. Les cours ressemblent pour lui à du chinois, et certains passages permettent de se mettre dans sa peau et de comprendre ce qu’il vit.

Le changement va venir avec sa découverte du théâtre qui va bouleverser sa vie.

Un roman à lire et à faire lire pour parler du thème de la dyslexie, de la difficulté scolaire, des relations difficiles avec les parents à l’adolescence, du sentiment de dévalorisation quand on se sent différent et moins bien que les autres, et aussi pour montrer que l’espoir est toujours là, dans le regard d’un adulte qui va proposer une activité dans laquelle on peut se révéler. Et ce roman montre aussi que le théâtre n’est pas seulement réservé aux élèves bons lecteurs, mais surtout à tous ceux qui aiment jouer un rôle, avoir une présence sur scène. Un roman porteur d’espoir que je recommande.

Seul gros bémol : pour un titre sur la dyslexie, je trouve dommage que les éditions Pocket jeunesse n’aient pas l’effort de publier le roman sous une police de caractères adéquate, avec une taille et un épaississement pouvant aider les dyslexiques dans leur lecture. Certes le roman est disponible en version audio et version numérique dans d’autres éditions, mais un effort aurait pu être fait pour la version papier.

Quelques extraits :

Je me suis dit que les apparences pouvaient être trompeuses. Est-ce que l’image qu’on renvoie aux autres est toujours aussi différente de ce que l’on est à l’intérieur ?

Les acteurs sont des magiciens qui se métamorphosent et donnent vie à des personnages imaginaires.

Peut-être que porter des masques me permet d’être moi-même.

Publié dans Lectures-romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un roman que j'aurais bien aimé avoir du temps où mon jeune fils était collégien. C'est l'âge où c'est le plus difficile pour eux d'en parler et de s'accepter avec ses difficultés, face au regard des autres, souvent moqueurs comme seuls peuvent l'être les ados entre eux. Merci pour cette belle chronique, un livre indispensable en effet... Je vois que c'est le même auteur que le livre que tu nous as présenté dimanche, un auteur que je ne connaissais pas du tout !
Répondre
D
C'est en effet le même auteur, tu as eu l'œil ! Un livre vraiment intéressant car le collège est l'âge des moqueries et des jugements à l'emporte pièce, et ce roman permet de se mettre à la place de l'autre et de mieux le comprendre. Je lirai peut être d'autres titres de cette auteur si j'en trouve à la médiathèque car ses récits sont de qualité.