Bye bye Bollywood

Publié le par Doc Bird

« Bye bye Bollywood » d’Hélène Couturier, éditions Syros

 

Résumé : Nina est très contente, tout comme sa sœur Garance, car leur mère leur annonce qu’elles vont partir 18 jours en Inde. A elles, les tenues colorées, la nourriture délicieusement épicée, le repos au bord de la piscine… Mais hélas, ce n’est pas du tout ce qu’a prévu leur mère ! Ce sera yoga, méditation et vie en communauté dans un ashram ! Comment Nina va-t-elle survivre à cette épreuve ?

 

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman qui met en scène la vie dans un ashram pour une adolescente connectée et adorant parler, bref, qui est tout le contraire de ce qu’on demande dans un ashram !

 

Nina est une jeune fille moderne, qui adore ses amies, Internet et les réseaux sociaux, et qui se rebelle contre sa mère à l’adolescence. Lorsque cette dernière, lui propose, ainsi qu’à sa sœur, un voyage en Inde, elle ne peut pas cacher sa joie, car elle s’imagine passer des vacances comme dans les films de Bollywood. Mais ce n’est pas du tout ce qui l’attend, sa mère, fan de yoga, ayant décidé de partir dans un ashram perdu, sans connexion internet, avec une nourriture saine, des tâches ménagères, le silence, du yoga et de la méditation. La déception de Nina est immense, et elle en veut à sa mère de l’avoir emmenée avec sa sœur dans ce trip ! Et il n’y a qu’un seul adolescent de son âge, qui la snobe, a l’air d’être un premier de la classe, la prend pour une fille superficielle, et en plus s’appelle Jésus !

Ce voyage en Inde ressemble de plus en plus à une punition, et Nina se demande comment elle va pouvoir survivre 18 jours dans cet enfer.

 

Mais elle va aussi découvrir un autre visage de l’Inde, et voir que la condition féminine est encore très difficile dans ce pays, en croisant une voisine de l’ashram, une jeune fille qui a 14 ans, comme Nina, et qui va être obligée de se marier à un homme beaucoup plus vieux qu’elle. Nina est révoltée. Comment pourrait-elle l’aider et empêcher ce mariage ?

 

Ce roman est une vraie pépite avec une héroïne au caractère caustique, qui n’a pas la langue dans sa poche, s’oppose à sa mère comme toute adolescente, et refuse de vivre en recluse dans un ashram, mais qui est surtout une jeune fille qui change, qui est timide, et cherche aussi à comprendre et changer le monde qui l’entoure.

Dès qu’elle découvre que sa voisine indienne va être mariée de force, elle n’a de cesse de chercher une solution pour empêcher ce mariage, et pour cela, elle peut compter sur l’aide de sa petite sœur, et pourrait rencontrer un allié inattendu en Jésus…

 

Un roman plein d’impertinence plus profond qu’il ne pourrait en avoir l’air au premier abord, où Nina va finalement beaucoup mûrir lors de son séjour, s’ouvrir aux personnes qui l’entourent, et décider d’agir. On y rencontrera la figure de Sampat Pal et de son Gulabi Gang, personne et groupe que je ne connaissais pas, mais dont j’admire le courage et la détermination pour leur lutte pour la cause des femmes.

 

Un livre intéressant et plaisant à lire, qui plonge dans un univers différent, prône le respect des autres, la prise en main de sa vie, avec une héroïne pleine d’humour et de dynamisme

 

Quelques extraits :

Petite précision sur moi-même. Il y a des filles qui émeuvent et bouleversent les garçons, mais moi je les fais rire.

C’est pour ça qu’il faut continuer à être vigilant, ne pas croire que nous vivons dans un monde libre et parfait. Accepter l’autre tel qu’il est, même différent.

Tu m’as poussée à bousculer mon karma, à lui dire : tu n’es pas le seul à avoir le droit de décider de ma vie présente, moi aussi j’ai mon mot à dire. Et aujourd’hui je suis tellement heureuse ! Qu’est-ce que je peux te dire d’autre à part : à ton tour maintenant Nina ! Prends ta vie en main. Vis ce que tu as à vivre. Ne laisse pas la peur te guider. C’est à ton amour de te guider.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
A priori la couverture ne me faisait pas penser à un sujet aussi profond...Le sujet m'intéresse beaucoup et si comme tu le dis il y a en plus de l'humour et de nombreuses réflexions sur la condition des femmes en Inde...je suis preneuse évidemment, tu t'en doutes. Passe un doux week-end même confinée et peut-être es-tu seule aussi, loin de tes proches...c'est dur pour tout le monde en ce moment. Prends soin de toi
Répondre
D
Je suis d'accord avec toi, la couverture me semblait plutôt superficielle, à l'image de ce qu'on pouvait pensait de Nina au début du récit. Mais en fait, Nina va évoluer, découvrir d'autres façons de penser et de vivre, et commencer à mûrir. Et en plus, la condition des femmes en Inde t le mariage forcé sont abordés. Je serais contente de lire ton avis si tu le trouves plus tard en médiathèque. <br /> Passe un bon week-end aussi, même si c'est difficile pour tout le monde en ce moment, et que nos proches nous manquent. A bientôt !