La Décision

Publié le par Doc Bird

« La Décision » d’Isabelle Pandazopoulos, éditions Gallimard jeunesse, collection Pôle fiction

Résumé : Un matin, en cours de maths, Louise, 17 ans, ne se sent pas bien et sort de cours. Elle se rend dans les toilettes où elle va accoucher d’un petit garçon, alors qu’elle ne se savait ni ne se sentait enceinte. Une fois l’enfant né, comment faire face à ce choc immense ?

Mon avis : « Secret pour secret », BD/roman graphique de Charlotte Bousquet, abordait le thème de la naissance non désirée et de l’avortement, permettant aux jeunes filles de comprendre les démarches à suivre en fonction de leur choix.

« Cher inconnu » de Berlie Doherty, mettait en scène une jeune fille de 16 ans, enceinte, qui parle au bébé ans son ventre, pour lui faire part de son ressenti.

Dans « La Décision », Louise se retrouve à accoucher seule dans les toilettes du lycée, alors qu’elle ne soupçonnait même pas qu’elle était enceinte, ainsi que sa famille. Le traumatisme est fort pour elle, car elle n’a jamais eu de relations sexuelles, et se retrouve face à un inconnu, son bébé, tout en ayant l’impression que ses parents la jugent pour leur avoir menti.

Après le choc traumatique, va devoir venir l’heure des choix : garder son enfant et s’en occuper, ou le quitter et le laisser se faire adopter.

Ce roman est fort et poignant, et on ne réussit pas à le lâcher, tellement les émotions sont fortes et se télescopent.

Isabelle Pandazopoulos met en avant à chaque chapitre des narrateurs différents : Louise bien sûr, qui va intervenir de plus en plus au fur et à mesure du temps qui passe, et de sa remontée de l’enfer du néant et de l’incompréhension, mais aussi son père, sa mère, ses amis, l’assistante sociale ou la psychologue. Ces différents points de vue vont permettre de mettre en avant les différents ressentis, ainsi que les différentes facettes de la situation.

Car en dehors du déni de grossesse, le roman parle aussi de viol au GHB et de ses conséquences qui détruisent en une violente tempête toutes les certitudes de Louise. Sa vie va voler en éclats, et il va lui falloir beaucoup de temps pour se reconstruire et faire ses choix.

Elle veut nier l’existence du bébé, qui pourtant est bien là, et son attitude oscille entre intérêt pour lui et volonté d’oublier sa présence. Louise va passer par différentes étapes, forcément douloureuses, pour remonter vers la vie, face aux jugements et aux regards des autres, surtout de sa propre famille.

Un roman magnifiquement poignant, sur un sujet sensible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Quel roman ! On ne doit pas sortir indemne de sa lecture. J'avais beaucoup aimé "Cher inconnu" mais le point de vue est différent et surtout la jeune fille connaît son état. Il faut en effet le faire lire aux jeunes d'aujourd'hui car ils ne se méfieront jamais assez de la drogue du violeur...Merci d'en parler ici
Répondre
D
Tu as tout à fait raison, la lecture est difficile, car Louise découvre son bébé le jour de sa naissance, ne se souvient pas d'avoir eu de relations sexuelles, et se retrouve face à un inconnu, qu'elle rejette immédiatement, ne voulant pas croire à son existence. Mais il est là, et elle va devoir surmonter son déni pour choisir son avenir, avec ou sans son enfant. Mais ce roman est aussi indispensable pour mettre en garde contre la drogue du violeur.
M
Très violent comme thème ! Mais il faut aussi en parler car nos jeunes, hélas, ne sont pas à l'abri. Un livre qui peut être utile pour ouvrir un débat ou en tout cas un livre pour servir d'accompagnement.
Répondre
D
C'est un thème violent, mais qui peut hélas devenir réalité pour certains jeunes.Ce roman permet ainsi de lancer des discussions autour du GHB, de l'IVG, du désir d'enfant... Un titre vhoc et poignant, qui permet d"ouvrir le débat ou servir de support de discussion.