Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un avion sans elle

 Un avion sans elle

« Un avion sans elle » de Michel Bussi, éditions Presses de la Cité

1980. Un avion de la ligne Istanbul-Paris s’écrase sur une montagne du Jura, le mont Terrible. Une seule survivante, un bébé d’environ trois mois. Mais au moment de savoir à qui est le nourrisson, deux familles se présentent et réclament leur petite-fille. Le bébé est-il Lyse-Rose ou Emilie, appartient-il à une famille aisée ou à une famille modeste ? Les deux familles se déchirent par procès et médias interposés. Une seule obtient la garde.

1998. Lylie a 18 ans, et reçoit pour son anniversaire un carnet du détective privé Grand Duc qui a enquêté sur ses origines. Ce dernier a eu une fulgurance en voulant se suicider sur la une du journal qui titrait sur le drame, mais il semblerait que Grand Duc ait été assassiné… Qu’en est-il vraiment ? Qui est Lylie ?

J’ai lu d’une traite ce roman qui distille les indices au compte-goutte, jusqu’à la révélation finale, forcément étonnante.

Le lecteur lit comme les héros de l’histoire le carnet laissé par le détective, en découvrant toujours plus d’éléments sur l’enquête sans pour autant être plus avancé.

Lorsque Marc, le frère de Lylie, lit à son tour le carnet, sa vie est prise dans un tourbillon et il veut tout faire pour sauver Lylie, même à rencontrer la famille ennemie et partir sur les traces du crash.

On plonge dans l’horreur d’une situation, où un bébé est tiraillé entre deux familles, jusqu’à la découverte ultime. Dans les années 80, les tests ADN n’étaient pas au point, et même plus tard, ils ne serviront à rien d’autre qu’à rendre fou…

Un très bon roman où se croisent secrets de familles, meurtres, doutes et manipulation.