Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Konnichiwa, Martin ! Salut, Hikaru !

Konnichiwa, Martin ! Salut, Hikaru !

« Konnichiwa, Martin ! Salut, Hikaru ! » d’Antoine Dole et Gilles Abier, éditions du Rouergue, collection Boomerang

Résumé : Martin et Hikaru vont correspondre par le biais de l’école. Martin vit en France dans un petit village des montagnes et Hikaru vit au Japon.

Mon avis : Une histoire écrite à double sens, ce qui fait que le lecteur peut commencer par l’histoire d’Hikaru ou par celle de Martin.

Hikaru est une petite fille qui vit au Japon et décide de correspondre avec une personne vivant en France car sa grand-mère y est allée et a ramené des étiquettes de fromage.

Martin, lui, est étonné de recevoir une lettre du Japon, qui est en plus écrite en japonais !

Une histoire pour découvrir l’autre dans toute sa complexité et dépasser les idées reçues.

Voir les commentaires

Test/Tag : Les choix impossibles

Test/Tag : Les choix impossibles

Manou m'a proposé de faire ce tag, que j'avais vu passer chez Pocket Jeunesse.

Je vais donc y répondre avec plaisir ;-)

1) Votre livre préféré n'existe pas OU vous n'avez pas de coup de cœur pendant 3 ans.

Plutôt mon livre préféré n'existe pas, car j'ai souvent plusieurs coups de coeur par an, et je crois que je n'ai pas uniquement un seul livre préféré.

2) Conseiller un livre OU se faire conseiller un livre.

J'aime les deux, mais je choisis plutôt conseiller un livre, car c'est ce que je fais au quotidien, et que c'est formidable quand un élève revient en disant que le livre conseillé était formidable, et si je n'en ai pas d'autres à proposer.

3) Hunger Games OU Le labyrinthe.

Dilemme, car j'ai bien aimé les deux et été agréablement surprise par "La Labyrinthe ". Mais finalement, je garde "Hunger Games" car c'est vraiment le première trilogie dystopique que j'ai lue et appréciée avant même qu'on en parle autant et qu'elle soit adaptée au cinéma.

4) Corner une page de son livre OU casser le dos.

Sans hésitation, corner une page, car casser le dos d'un livre me fait dresser les cheveux sur la tête ! Je déteste quand on manipule un livre sans respect !

5) Un cliffhanger à la fin d'un premier tome et ne pas pouvoir lire le T2 avant 1 an OU un livre avec une fin ouverte qui n'aura jamais de suite.

Un livre avec une fin ouverte qui n'aura jamais de suite, car ça me laisse toute latitude pour faire vagabonder mon imagination. Et trop souvent, je lis le tome 1, et attend longtemps avant de lire la suite, du coup, j'ai un peu oublié ce qui s'était passé...

6) Un roman adapté en film/série OU un roman non adapté.

Un roman non adapté en film car je peux laisser libre court à mon imaginaire pour penser les personnages, les lieux. Même si certaines adaptations sont de qualité (par exemple, Hunger Games), trop souvent le film s'éloigne du roman, ou raconte carrément une autre histoire, ce qui est décevant. J'aime aller voir des adaptations quand ça fait longtemps que j'ai lu le livre, ça me permet d'en avoir oublié suffisamment pour ne pas trop comparer.

7) Un livre génial avec une couverture moche OU un livre passable avec une couverture géniale.

Sans conteste, un livre génial avec une couverture moche qui est plutôt une bonne surprise, alors que c'est très décevant quand on se laisse uniquement influencer par la couverture et que l'histoire n'est pas du tout à la hauteur !

8) Se faire spoiler un livre OU ne jamais avoir la suite.

Bon, si vraiment je ne peux pas avoir la suite, je préfère qu'on me spoile. Mais seulement à cette condition. Je déteste quand quelqu'un me raconte la fin avant que je l'ai lue ! Ca gâche une partie de mon plaisir !

9) Ne jamais pouvoir parler d'un super livre OU ne lire que des livres nuls pendant 2 mois.

Ne jamais pouvoir parler d'un super livre, car d'autres pourront le faire à ma place.

10) Rencontrer un auteur que vous aimez pour qu'il vous parle de son prochaine livre OU pouvoir livre ce prochain livre un an avant tout le monde, sans rencontrer l'auteur.

Rencontrer un auteur, car lire un livre avant sa parution, je l'ai déjà fait, et c'est dur de ne pas pouvoir en parler avec d'autres personnes qui l'ont lu !

11) Faire un photo avec un auteur OU se faire dédicacer un livre par cet auteur.

Plutôt la dédicace, car je ne suis pas du tout adepte des selfies avec l'auteur ! Je préfère parler avec lui et garder en souvenir sa dédicace !

12) Lire une série géniale d'une traite sans plus jamais y avoir accès après OU attendre 2 ans entre chaque tome de cette série.

Lire une série d'une traite, c'est trop génial, car on n'attend pas entre les tomes de savoir ce qui va se passer, et on comprend mieux toute l'histoire. D'autant plus que j'oublie des éléments quand des mois ou des années passent avant que je puisse lire la suite.

13) Un livre triste OU un livre qui fait peur.

Un livre triste. Et si je le relis, il sera d'autant plus triste que je connais la suite, alors que pour un livre qui fait peur,je saurai d'avance ce qui va arriver.

14) Un livre avec un prologue OU un livre avec un épilogue.

Un livre avec prologue qui se révèle alléchant et qui permet de se plonger dans l'origine de l'histoire. Parfois les épilogues sont trop courts et n'apportent rien.

15) Ne pas pouvoir acheter de livres pendant 6 mois OU avoir une panne de lecture de 6 mois.

Ne pas pouvoir acheter de livres pendant 6 mois, car ce ne sont pas les livres en attente qui manquent, et il y a toujours la médiathèque où je furète et où j'emprunte selon les conseils de ma super bibliothécaire jeunesse !

Voir les commentaires

Assassination classroom, tome 11

Assassination classroom, tome 11

« Assassination classroom, tome 11 » de Yusei Matsui, éditions Kana

Résumé : La fête du sport arrive avec son lot de compétitions entre classes. Cette fois-ci, l’enjeu est d’importance pour la 3°E car si la classe A gagne, un secret pourrait être dévoilé et causer le renvoi d’un élève de 3°E ! En même temps, les examens approchent et il reste peu de mois pour tuer M. Koro. Comment s’organiser ?

Mon avis : Cette série est toujours aussi jubilatoire !

Dans ce tome 11, les élèves de la 3°E vont se sentir pousser des ailes pour le meilleur mais aussi pour le pire ! La vie va alors se charger de leur donner une bonne leçon, dont ils tireront profit.

L’entraînement pour l’assassinat est un peu mis de côté, tandis que les scènes de tactiques pour gagner la compétition sont mises en avant. Un temps de pause avant la tempête ?

Un extrait : « C’est en perdant que l’on progresse. Cette épreuve nous a tous rendus plus forts. »

Voir les commentaires

L’étendard collégien est levé

L’étendard collégien est levé

« L’étendard collégien est levé » de Gwladys Constant, éditions Oskar, collection Court-métrage

Résumé : Juliette, 14 ans, décide d’écrire une lettre ouverte aux parents pour remettre en cause 10 idées reçues qu’ils ont sur les adolescents et leur montrer la réalité de la vie des jeunes.

Mon avis : Une idée originale servie par une plume incisive fait de ce petit roman une perle savoureuse à mettre entre les mains des élèves et de leurs parents.

La vie des collégiens est ici bien croquée, entre les attentes et exigences multiples des professeurs, la bataille de l’assaut de la cantine, les dangers des couloirs du collège, ou l’intégration avec les autres, en n’étant ni trop bon en classe, ni trop nul.

Un concentré de vie collégienne avec une bonne dose d’humour.

Voir les commentaires

Blood lad, Tome 9

Blood lad, Tome 9

« Blood lad, Tome 9 » de Yüki Kodama, éditions Kurokawa

Résumé : Richards, le père de Staz, et Wolf Daddy, les deux puissants rois du monde des démons, se retrouvent en confrontation devant la porte du monde des démons. Sont-ils ennemis ou cachent-ils un secret qui les lient ?

Mon avis : Gros rebondissement dans ce tome 9 car on découvre le secret qui est caché derrière la porte du monde des démons. Les idées qu’on pouvait se faire se révèlent fausses, et un immense danger pourrait tout remettre en question. Et les initiatives de Blaz pourraient se retourner contre lui. Seul bémol, un langage souvent trop familier.

Voir les commentaires

Rouge Tagada

Rouge Tagada

« Rouge Tagada » de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini, éditions Gulf Stream

Résumé : Alex est tout de suite attirée par Layla, la nouvelle élève qui arrive dans sa classe à la rentrée. Elle n’ose pas l’approcher jusqu’au jour où Layla fait le premier pas et lui adresse la parole pour une sortie scolaire au théâtre. Elles deviennent alors les meilleures amies du monde. Mais c’est peut-être un peu plus que de l’amitié pour Alex.

Mon avis : "Rouge Tagada" aborde tout en finesse et délicatesse les émotions d’une jeune adolescente, qui comprend que ses sentiments pour sa meilleure amie vont au-delà de l’amitié et qu’elle est amoureuse.Elle le cache mais souffre en silence quand Layla s’éloigne par amour pour un garçon.

Le thème de l’homosexualité est ici abordé en douceur, avec les premiers émois amoureux et les premières déceptions.

A avoir au CDI.

Voir les commentaires

Mentine : privée de réseau !

 Mentine : privée de réseau !

« Mentine : privée de réseau ! » de Jo Witek, illustrations de Margaux Motin, éditions Flammarion

Résumé : Mentine est précoce, a un QI élevé, et a déjà sauté deux classes. Mais pour se fondre dans la masse et se faire accepter, elle travaille le minimum. La sanction tombe : avec 9,5 de moyenne, son père décide de l’envoyer au fin fond du Larzac chez le vieux Raoul pour la punir et la faire réfléchir. Au secours ! Comment Mentine va-t-elle survivre à cette vie à la campagne sans réseau ?

Mon avis : Un roman au ton très impertinent et en même temps rafraichissant !

Mentine est une adolescente un peu peste, un peu égoïste, qui adore faire ce qu’elle veut, quitte à faire tourner les autres en bourrique. Lorsque ses parents l’envoient dans le Larzac en « camp de redressement » chez le vieux Raoul, c’est l’horreur totale : pas de réseau, un vieil homme autoritaire, la campagne à perte de vue, le lever aux aurores…

C’en est trop pour Mentine qui va tout faire pour partir de là. Mais c’est sans compter sur le vieux Raoul qui est encore plus têtu qu’elle, et sur les bienfaits de la vie au grand air. Après la révolte, Mentine va découvrir une vie paisible et difficile à la fois, loin des agitations de la ville.

Elle qui voulait tout faire pour quitter cet endroit va s’y attacher et découvrir que la vie n’est pas toujours celle que l’on voudrait. Elle va en ressortir un peu plus mûre.

Un roman sympathique.

Voir les commentaires

Guide de survie pour accros aux écrans

Guide de survie pour accros aux écrans

« Guide de survie pour accros aux écrans… ou comment garder ton ordi et TES parents » de Serge Tisseron, illustrations de Jacques Azam, éditions Nathan

Résumé : Un guide qui présente 15 situations-types en proposant de se définir par rapport à ces situations, puis donnant des explications et des propositions d’actions.

Mon avis : Ce documentaire est écrit par Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste spécialisé dans les relations aux images et aux écrans.

Il est construit sous forme de situations présentées avec un quiz pour se situer, des explications sur les addictions, et des propositions pour apprendre à gérer ces situations. Tous les adolescents vont se reconnaître dans les situations : amis sur Facebook, difficultés à s’arrêter de jouer, publications de photos.

Sans dramatiser, l’auteur explique avec des mots simples les causes des addictions aux écrans, et propose des pistes concrètes pour s’en détacher. A avoir au CDI.

Voir les commentaires

La mouche

La mouche

« La mouche » de Christine Deroin, éditions Oskar, collection La vie

Résumé : Lucile est une élève précoce. Elle a seulement 12 ans ¾ et est déjà en troisième. Côté cœur, elle n’a pas d’histoire à raconter, contrairement à ses copines ; jusqu’au jour de la rentrée où elle croise les yeux bleus d’un nouveau professeur, M. Lorant. Lucile est prête à tout pour le conquérir…

Mon avis : Ce roman met en avant les dérives de l’amour d’une adolescente pour un adulte.

Lucile est prête à tout pour que M. Lorant la remarque, aidée par ses copines, qui lui font pourtant remarquer qu’il est trop vieux pour elle et qu’elle doit regarder les garçons de son âge. Lucile va le croiser régulièrement en passant « par hasard » devant sa salle, elle va réussir à accéder à sa boîte mail et à espionner sa correspondance, elle va lui écrire, le suivre….

M. Lorant ne fait rien pour encourager Lucile, mais ne sait pas non plus comment se dépêtrer de cette histoire, trouvant des expédients peu efficaces.

Le lecteur se fait témoin des avis croisés de Lucile, la narratrice, et de M. Lorant, à travers ses mails lus par Lucile.

Un roman qui fait réfléchir aux amours spontanés et irréfléchis des jeunes filles pour des adultes.

Voir les commentaires

Martin gaffeur tout terrain

Martin gaffeur tout terrain

« Martin gaffeur tout terrain » de Sarah Turoche-Dromery, éditions Thierry Magnier, collection En voiture, Simone !

Résumé : Sam a 13 ans et est toujours obligé de surveiller son grand frère de 16 ans, Martin, le roi de la gaffe ! Cette fois-ci, ils doivent rejoindre leurs parents en Italie pour un mariage chez leurs cousins, et les catastrophes vont s’enchaîner. Parviendront-ils à arriver à temps au mariage ?

Mon avis : Attention, roman réjouissant ! En moins de 100 pages, le lecteur va aller de rebondissement en rebondissement. Vous découvrirez le point commun entre Honolulu, des bagages récalcitrants, des têtes de morts et des sangliers !

Sam est le plus posé des garçons, car Martin va retrouver son cousin Marco, et tous deux prennent avec philosophie les aléas de la vie, alors que Sam doit les remettre dans le droit chemin, et quand le hasard s’en mêle, tout devient incontrôlable !

Un bon moment de lecture.

Voir les commentaires

1 2 > >>