Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La bataille du Nether : Les aventures de Gameknight999 – Tome 2

« La bataille du Nether : Les aventures de Gameknight999 – Tome 2 » de Mark Cheverton, éditions Castelmore

 

Résumé : Gameknight999 se retrouve sur un nouveau serveur avec Crafter. Ils rencontrent des villages calcinés, vides de leurs habitants. En retrouvant des villageois cachés, ils vont découvrir que le maître du Nether, Malacoda, cherche à s’emparer de tous les tailleurs de pierre, afin de pouvoir créer un portail pour se rendre à la Source et détruire Minecraft…

 

Mon avis : Dans ce tome 2, Gameknight999 a changé intérieurement : sa précédente bataille l’a vidé de tout son courage et de toute son intrépidité. Il essaye tant bien que mal de cacher sa peur, mais celle-ci souvent domine.

 

Son ami Crafter lui vient en aide avec ses histoires et ses conseils avisés. Gameknight999 comprend alors qu’il lui est possible de trouver en lui la force intérieure pour affronter en face ses peurs, et vivre le présent au lieu de trop anticiper les malheurs.

 

Mais y arrivera-t-il alors que la peur le tenaille sans discontinuer ? Parviendra-t-il à combattre les forces du mal qui grossissent, et à contrecarrer leurs plans maléfiques ?

 

J’ai trouvé que l’histoire gagnait en profondeur, le héros mûrissant intérieurement, passant par des phases d’égoïsme, de bravoure, de peur. En franchissant des obstacles intérieurs, il gagne en sagesse et devient un vrai chef courageux et héroïque.

 

On sent l’empreinte de l’heroïc fantasy lors des batailles, ainsi que celle du chevalier qui doit passer différentes épreuves pour mieux se trouver.

 

Un tome 2 mêlant aventure, action et quête de soi.

Voir les commentaires

Enquête avec Léa

« Enquête avec Léa » de Christophe Miraucourt, éditions Rageot, collection Heure noire 8+

 

Résumé : Léa emménage dans une nouvelle ville, car elle doit suivre ses parents qui sont gendarmes. Elle se fait rapidement deux nouveaux amis, Maxime le surdoué, et Brayton, qui fait partie des gens du voyage. Et elle arrive à point nommé, car des cambriolages ont lieu depuis quelques jours. Léa et ses amis décident alors de mener une enquête parallèle.

 

Mon avis : Une enquête qui devrait plaire aux détectives en herbe. Car le lecteur est invité à accompagner Léa et ses amis pour essayer de résoudre avec eux l’enquête, et trouver qui est le coupable des vols.

 

A l’image du célèbre jeu de société « Qui est-ce ? », le lecteur est amené à faire des déductions et utiliser son sens de l’observation, pour suivre des pistes, éliminer des suspects par déductions, noter les indices, et trouver le coupable.

 

Un bon moment de lecture, niveau primaire et début collège.

Voir les commentaires

15 contes d’Arménie

« 15 contes d’Arménie » d’Anna Leyloyan-Yekmalyan, éditions Flammarion jeunesse, collection Castor poche

 

Résumé : Cet ouvrage propose 15 contes arméniens, qui mettent en avant des gens ordinaires au cœur noble et courageux, qui arrivent à déjouer le mal, à découvrir des trésors ou à obtenir la main d’une princesse. Tous arrivent à surmonter les différentes épreuves qui se présentent sur leur chemin et acquièrent une plus grande sagesse.

 

Mon avis : Les 15 contes proposés sont réjouissants, présentant des héros qui arrivent à se jouer de l’adversité, que ce soit grâce à leur réflexion, leur courage ou leur ruse.

 

On y rencontre pêle-mêle des animaux qui parlent, des créatures magiques, des marchands, des laboureurs, des génies, des diables… Chaque conte est l’occasion d’illustrer une sagesse.

 

Et comme il est souvent dit : « Du ciel trois pommes sont tombées, une pour celui qui a écouté l’histoire, une pour celui qui l’a contée et une pour celui qui en a retenu la leçon ». A chacun de prendre la place qu’il veut, que ce soit conteur, auditeur, lecteur ou sage.

Voir les commentaires

Un Piège pour Iphigénie

« Un Piège pour Iphigénie » d’Evelyne Brisou-Pellen, éditions Nathan, collection Histoires noires de la mythologie

 

Résumé : Iphigénie vit à Mycènes avec sa mère Clytemnestre, sa sœur Electre et son frère Oreste, tandis que son père Agamemnon est parti faire la guerre contre Troie. Un courrier arrive subitement, demandant à Clytemnestre se de rendre rapidement à Aulis pour marier Iphigénie. Iphigénie est étonnée de ce mariage soudain, et se demande ce que cela cache, car elle a un funeste pressentiment.

 

Mon avis : Le sacrifice d’Iphigénie est un épisode très connu de la mythologie grecque. Evelyne Brisou-Pellen fait le portrait d’une héroïne innocente et au cœur courageux.

 

Iphigénie s’étonne de devoir se marier aussi rapidement, et croit qu’elle est promise au bel Achille. Le comportement de son père Agamemnon lui semble étrange, et elle se pose des questions. Aussi quand elle apprend qu’elle doit être sacrifiée à la déesse Artémis, elle panique et veut s’enfuir. Mais son courage et sa dignité vont faire sortir de l’enfance cette jeune fille, et vont en faire une reine acceptant de se sacrifier.

 

Une représentation digne et touchante d’une héroïne au destin tragique.

Voir les commentaires

Perséphone prisonnière des Enfers

« Perséphone prisonnière des Enfers » de Guy Jimenes, éditions Nathan, collection Histoires noires de la mythologie

 

Résumé : Coré, fille de Déméter et de Zeus, s’amuse à cueillir des fleurs en compagnie des Nymphes. Mais en voulant couper une fleur de narcisse au parfum incomparable, le sol s’ouvre sous ses pieds et elle se retrouve emportée aux Enfers. Elle est inconsolable d’avoir été enlevée à sa mère et apprend la vie aux Enfers, tandis que sa mère, Déméter, décide de jouer le destin des hommes pour faire plier Zeus.

 

Mon avis : Ce mythe est raconté depuis le point de vue de Coré, future Perséphone, en alternance avec le point de vue d’un petit garçon, Triptolème, qui va accueillir Déméter sans sa famille, sous l’apparence de la vieille Déo.

 

Au début, Coré est révoltée par son enlèvement, et lutte farouchement pour montrer son opposition. Puis, le temps passant, elle découvre les Enfers, et commence même à s’attacher à celui qui veut faire d’elle son épouse, Hadès, le roi des Enfers.

 

Cette histoire est un conte étiologique qui explique comment les saisons sont apparues, comment l’abondance sur terre est partie, et comment les hommes ont dû apprendre à cultiver la terre.

 

Mais elle raconte aussi deux belles histoires d’amour, celle d’une mère pour sa fille, et celle d’une femme pour un homme.

 

Une mise en lumière sur Perséphone, personnage dont on en sait peu de choses et qui est rarement une héroïne mise en valeur.

 

Le dossier en fin d’ouvrage présente les choix de l’auteur et présente d’autres versions de ce mythe.

 

Voir les commentaires

Assassination classroom, tome 13

« Assassination classroom, tome 13 » de Yusei Matsui, éditions Kana

 

Résumé : Le professeur Karasuma se lance à la poursuite du Shinigami pour éviter la mort des élèves, mais la situation est très tendue car Mme Pouffe pourrait bien avoir changé de camp. Par ailleurs, c’est le moment pour les élèves de la classe E de réfléchir à leur orientation, et Nagisa ne sait pas trop ce qu’il veut faire…

 

Mon avis : Ce tome 13 alterne entre action et réflexion. Action avec le danger mortel en la personne de Shinigami, et réflexion sur l’impact d’événements familiaux sur la vie d’une personne.

Le passé de Mme Pouffe explique pourquoi elle est devenue tueuse professionnelle.

On en découvre un peu plus sur le personnage de Nagisa, qui rencontre des difficultés pour choisir sa voie, et qui semble devoir suivre les objectifs de sa mère.

Et la kermesse du lycée approche, occasion de mettre en rivalité les classes A et E.

Les personnages de Mme Pouffe et Nagisa prennent de la profondeur, et suivent des chemins parallèles, la force de chacun permettra de voir s’ils suivent le même destin.

 

Une série qui se renouvelle, sans oublier l’objectif de détruire M. Koro, fil conducteur de l’histoire.

Voir les commentaires

Thésée revenu des Enfers

« Thésée revenu des Enfers » de Hector Hugo, éditions Nathan, collection Histoires noires de la mythologie

 

Résumé : Thésée est descendu aux Enfers pour aider son ami Pirithoos, amoureux de Perséphone. Quand Héraclès vient le délivrer, Thésée revient dans sa belle ville d’Athènes, mais d’autres princes ont décidé de prendre le pouvoir…

 

Mon avis : Une approche du personnage de Thésée sous un angle original, celui de l’homme à l’origine de la démocratie athénienne.

 

La légende de Thésée contre le Minotaure est la plus connue, d’ailleurs l’auteur l’évoque dans le prologue. Mais il fait surtout le choix de le présenter comme un homme courageux, fidèle en amitié, qui a décidé de rendre les hommes égaux, même si cela ne plaît pas aux autres princes.

 

J’ai personnellement découvert que Thésée avait déjà enlevé Hélène, même s’il dit que c’est pour la protéger.

 

Le dossier en fin d’ouvrage évoque les différents aspects de Thésée, des textes antiques à nos jours, et présente un personnage paradoxal, avec ses qualités et ses défauts, et donc profondément humain.

 

Un titre qui m’a permis de découvrir un autre visage de la figure légendaire de Thésée.

Voir les commentaires

Satanée grand-mère !

« Satanée grand-mère ! » d’Anthony Horowitz, éditions Le Livre de Poche Jeunesse

 

Résumé : Joe vit seul dans une grande maison, car il voit rarement ses parents. Mais de temps en temps, sa grand-mère passe à la maison et c’est le branle-bas de combat dans ces moments. Joe aimait bien sa grand-mère, mais depuis quelques temps, il trouve qu’elle le regarde d’un air bizarre, voire carrément méchant…

 

Mon avis : Dans la lignée de « Sacrées sorcières » de Roald Dahl, « Satanée grand-mère » dresse le portrait de mamies désagréables et haïssant les enfants. La grand-mère de Joe fait régner la terreur autour d’elle avec ses exigences, et prend un malin plaisir à faire du mal à son petit-fils, jusqu’à l’horreur suprême ! Heureusement, Joe peut compter sur sa gouvernante, mais il semblerait que sa grand-mère ait de très mauvaises intentions à son égard ! Comment pourra-t-il s’en sortir ?

 

Une histoire qui montre une grand-mère atypique, tout sauf aimante envers les enfants, et qui cache une idée diabolique pour faire souffrir son petit-fils tout en augmentant son propre bien-être. A lire pour se faire peur (un peu !).

 

Voir les commentaires

Cœur poivré

« Cœur poivré (Les filles au chocolat, tome5 ¾) » de Cathy Cassidy, éditions Nathan

Résumé : Deux nouvelles racontées du point de vue de Jamie, le petit ami de Skye, et de Stevie, meilleur ami de Coco.

Dans « Loin des yeux », Jamie découvre que son amour pour Skye s’est envolé, et qu’Ellie a pris sa place dans son coeur. Mais il se sent lâche et coupable, et n’ose pas rompre avec Skye de peur de la faire souffrir.

Dans « Près du cœur », Stevie va venir passer les fêtes du Nouvel An avec sa famille à Tanglewood. Il est toujours aussi amoureux de Coco, mais a peur que cette dernière l’ait oublié.

Mon avis : Quelle surprise de retrouver un tome des « filles au chocolat », alors que je pensais la série terminée !

« Cœur poivré » est un tome qui s’intercale entre d’autres, tout comme « Cœur salé » et «Cœur sucré ». On y retrouve deux nouvelles mettant l’accent sur deux garçons vivant dans sillage tourbillonnant des filles de la famille Costello-Tanberry.

Jamie a rencontré Skye pendant l’été précédent, et est tombé fou amoureux d’elle. Mais avec la distance, lui vivant à Londres, et elle dans le Somerset, il s’est éloigné d’elle et s’est rendu compte que ses sentiments se sont émoussés. Pire, il est même tombé amoureux d’Ellie ! Empêtré dans ses sentiments, et pris de remords par rapport à Skye, il ne sait pas comment lui annoncer qu’il veut rompre, évitant de la voir. Mais il est invité avec sa mère à Tanglewood pour mettre en place une émission de télé-réalité. Osera-t-il parler franchement à Skye ?

De son côté, Stevie est heureux de retrouver Coco pour les fêtes de fin d’année. Mais il a peur qu’elle l’ait oublié et craint de lui avouer une deuxième fois qu’il est toujours aussi amoureux d’elle. Comment vont se passer leurs retrouvailles ?

Deux histoires qui ont pour thème les sentiments amoureux, et qui évoque avec pudeur l’évolution des sentiments. Les deux histoires sont douces amères, mais montrent que l’honnêteté et le dialogue sont très importants dans les relations aux autres. Et elles ont bien sûr pour cadre la maison familiale avec ses formidables fêtes.

Deux histoires qui nous font revivre l’ambiance de la famille Costello-Tanberry, que l’on quitte avec regret, car trop courtes.

Voir les commentaires

Rush, Contrat #1 : Dette de sang

« Rush, Contrat #1 : Dette de sang » de Phillip Gwynne, éditions Casterman

Résumé : Dom est un jeune garçon qui a une vie rêvée : il vit en Australie sous le soleil, ses parents sont riches, et il a pour seule préoccupation son entraînement de coureur. Mais sa vie bascule le jour de ses 15 ans. Il apprend de son père et de son grand-père que la famille a une dette envers la Mafia, et qu’il va devoir s’acquitter de six contrats. Le premier consiste en la capture du Zolt, un jeune garçon qui échappe à toutes les polices du pays…

Mon avis : Cette série est dans la même veine que « Cherub », avec un héros qui va voir sa vie basculer subitement.

Ici, il s’agit de Dom qui veut une jeunesse dorée, et qui découvre avec stupeur que sa famille paternelle est liée à la Mafia. Il va devoir réaliser six contrats, sous peine de perdre une partie de son corps.

La première mission consiste à capturer le Zolt, un jeune homme qui défie les forces de police du pays. Après l’incompréhension et le déni, Dom comprend qu’il n’a d’autre choix que de réaliser les contrats qui lui ont imposés. Mais rien n’est gagné, car il ne sait pas comment faire, et ne doit surtout en parler à personne. Heureusement, il va avoir des alliés inattendus et faire preuve de beaucoup de ressources.

Ce tome 1 nous fait entrer dans la série, avec son lot de découvertes, d’actions et de rebondissements. Une série plutôt réaliste et dynamique qui devrait plaire aux fans de «Cherub », et qui promet de monter en intensité dans les tomes suivants.

Voir les commentaires

1 2 > >>