Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La face cachée de Margo

La face cachée de Margo

« La face cachée de Margo » de John Green, éditions Gallimard, collection Scripto.

Résumé : Depuis leur enfance, Quentin reste toujours attaché à sa voisine, Margo, même s’ils se sont perdus de vue. Aussi, lorsqu’un soir, Margo vient frapper à sa fenêtre pour l’emmener dans une aventure délirante, il dit oui et l’accompagne dans sa folle échappée. Mais au matin, Margo ne vient pas au lycée, et son absence se prolonge. Quentin décide alors de la retrouver, grâce aux indices laissés derrière elle.

Mon avis : Un livre dont j’ai bien aimé la deuxième partie consacrée à la recherche de Margo, mais dont le reste était parfois pénible à lire. Entre les blagues potaches du début et le récit de celles d’avant, avec en plus les idées sexuelles récurrentes de Ben, un ami de Quentin, on est déçu par la lourdeur des situations ou des propos (taille du pénis, détails du pipi dans une bouteille…). Ce roman est un mélange de superficialité et de profondeur, donc déroutant. Il est étrange de lire des propos sexuels grossiers et de voir la réflexion de Quentin sur les autres : chacun connaît une facette d’une personne, mais toutes ces facettes réunies ne constituent pas cette personne, il reste une part de mystère et d’inconnu qui fait que personne ne peut réellement se mettre à la place de l’autre. En résumé, une histoire intéressante, qui l’aurait davantage été sans les détails scabreux qui émaillent le récit, mais cela devrait attirer les adolescents travaillés par leurs hormones.

Voir les commentaires

Bouquet de papier

Bouquet de papier

Un nouvel essai de détournement de livres : un bouquet de fleurs à partir de pages découpées sur une branche séchée. Je me suis encore inspirée de "Détourner les pages" de Jason Thompson, éditions Eyrolles. Et voici le résultat.

Voir les commentaires

La fille mirage

La fille mirage

« La fille mirage » de Elise Broach, éditions du Rouergue, collection Doado noir.

Résumé : Lucy, son frère Jamie et son ami Kit sont en route pour des vacances chez le père de Lucy et Jamie. Dans la voiture, Jamie et Kit délirent bien, et Lucy se sent un peu seule, dessinant dans son cahier. Tout bascule lorsque Jamie, qui est au volant, heurte quelque chose alors que la visibilité est nulle à cause de l’orage. Pensant avoir heurté un animal, il fait demi-tour sur la route sur la demande de Lucy, mais ce n’est pas un animal, mais une jeune fille, morte. Ils vont demander de l’aide dans une maison, appeler les secours, et leur vie va être totalement bouleversée… Lucy, faisant chaque nuit un cauchemar sur cette jeune fille et ayant appris que cette dernière était morte avant que la voiture la percute, va décider de mener l’enquête pour découvrir les circonstances de sa mort, sans se douter que la bracelet qu’elle avait pris à la victime pourrait fort bien être un élément de résolution de l’enquête…

Mon avis : Le récit débute comme un road movie à travers les Etats-Unis et se termine en enquête policière assez glaçante. A partir du moment où tout bascule, la vie de chacun des trois adolescents va être bouleversée : Jamie va tomber amoureux de leur hôte, âgée de 20 ans de plus que lui, Lucy va absolument vouloir découvrir comment la jeune fille et morte et connaître ses premiers émois avec Kit. Quelques jours vont suffire pour que chacun grandisse et devienne adulte : découverte de l’amour, et de la vie, tout simplement. Lucy va prendre conscience qu’il ne faut pas juger les autres trop vite et va faire preuve de beaucoup de pugnacité pour résoudre l’enquête. La thèse de la police selon laquelle la jeune fille est morte d’un arrêt cardiaque ne lui suffit pas, elle pense que quelqu’un a ensuite déposé son corps au bord de la route. De par son enquête, elle va soupçonner l’homme au camion bleu, jusqu’à une découverte qui fait froid dans le dos… Cette dernière partie fait d’ailleurs penser à la série TV « Esprits criminels » où des détails suggèrent l’étendue des viols et des possibles meurtres. La fin d’ailleurs ne révèle pas tout, et laisse le reste à l’imagination du lecteur. Un très bon thriller et un très bon récit de découverte de soi adolescente.

Voir les commentaires

DYE : livre détourné en hérisson

DYE : livre détourné en hérisson

Voici un livre transformé en hérisson. Mon premier essai en m'inspirant de "Détourner les pages" de Jason Thompson, éditions Eyrolles.

Voir les commentaires

Décollage immédiat

Décollage immédiat

« Décollage immédiat » de Fabien Clavel, éditions Rageot, collection Rageot Thriller.

Résumé : Lana Blum est une jeune adolescente rebelle depuis que ses parents ont divorcé et qu’elle vit seule avec sa mère, hôtesse de l’air, qu’elle voit rarement. Un soir qu’elle rentre du lycée après avoir été convoquée par le proviseur pour s’être battue avec un garçon, sa mère l’appelle à la maison pour lui dire de fuir car un homme va venir chez elle et elle lui dit de récupérer des affaires à la consignes de l’aéroport. Lana réussit à fuir son agresseur, qu’elle surnomme Opioman en raison de son parfum puissant. Commence alors pour elle un périple, d’aéroport à aéroport, pour retrouver sa mère et essayer de comprendre quel complot cette dernière a pu surprendre. Elle va alors faire la découverte de Creep, jeune geek qui va l’aider dans sa quête.

Mon avis : Un thriller haletant, sans temps mort, qui se lit d’une traite. L’héroïne Lana, que l’on retrouvera dans « Nuit blanche au lycée », a la trempe d’une espionne de haut vol, qui va aider sa mère, se lancer dans une folle et dangereuse aventure, et ainsi quitter sa révolte adolescente pour grandir et mieux comprendre sa mère, se rapprochant ainsi d’elle. Elle va aussi découvrir à travers Creep que les autres peuvent l’aider. Du suspense, de l’émotion, un complot, les fans de thriller seront ravis.

Voir les commentaires

Sweet Sixteen

Sweet Sixteen

« Sweet Sixteen » de Annelise Heurter, éditions Casterman, collection Casterman poche.

Résumé : Molly fait partie des neuf étudiants noirs qui vont entrer au lycée central en Arkansas, lycée jusque-là uniquement réservé aux blancs. A travers ses yeux, nous allons suivre cette première fois historique, très difficile à vivre, car la ségrégation est toujours très forte en 1957 aux Etats-Unis.

Mon avis : Le récit alterne les voix de Grace, jeune fille blanche de 15 ans à l’air frivole qui pense à l’amour et au bal de fin d’année, et de Molly, jeune fille noire de 15 ans combative qui essaie d’intégrer le lycée. Sous ses dehors futiles, Grace va en fait se révéler pour l’intégration des noirs dans le lycée, sa prise de conscience sera progressive, elle va sortir des idées reçues pour penser par elle-même et agir en accord avec sa conscience. Ce qui lui vaudra de gros soucis avec le Ku Klux Kan. Molly, au début, ne sait pas trop pourquoi elle s’est portée volontaire pour entrer au lycée, peut-être parce qu’au début elle n’y croyait pas. Mais avec les différents débats et choix politiques et judiciaires, son rêve un peu flou va se traduire par une réalité très dure : préjugés raciaux et haine viscérale d’une grande majorité de blancs, insultes quotidiennes, brimades, violence, menaces de morts... Rien ne lui sera épargné, ainsi qu’aux 8 autres jeunes qui intègrent le lycée. On suit le cheminement de Molly, ses doutes, ses craintes, sa prise de conscience des risques encourus, son abattement, sa colère, et enfin l’idée de faire ce qui est bon, pour améliorer la cause des noirs. Le chemin est ardu et semé de difficultés. A travers cette histoire fictive tirée de faits réels, les adolescents pourront prendre conscience du climat de haine raciale de l’époque et de l’étendue du chemin parcouru pour que de nos jours un président noir puisse être élu aux Etats-Unis. A noter, le titre de ce roman fait référence à la cérémonie des 16 ans, où les jeunes filles passent à l’âge adulte. Les « sweet sixteen » de Grace et de Molly seront très différents, mais préfigurent ce que chacune deviendra une fois adulte. Un ouvrage à acquérir d’urgence pour le CDI.

Voir les commentaires

Et il me parla de cerisiers, de poussières, et d’une montagne…

 Et il me parla de cerisiers, de poussières, et d’une montagne…

« Et il me parla de cerisiers, de poussières, et d’une montagne… » de Antoine Paje, éditions Pocket.

Résumé : Paul ne pense à rien d’autre qu’à réussir sa vie, surtout dans le domaine du travail. Il va rencontrer des personnes qui vont semer des graines dans son âme, jusqu’à ce qu’il prenne conscience qu’il doit se mettre debout et marcher, bref donner un autre sens à sa vie. Rétrospectivement, il appellera ces personnes des yodas, des maîtres de sagesse qui lui ont montré le chemin.

Mon avis : A la fois fable et récit initiatique, cette histoire fait réfléchir. A travers le destin de Paul, chacun est amené à interroger sa propre vie et invité à s’engager dans le chemin de la sagesse, en pensant aux personnes rencontrées qui lui ont montré la voie. La cause du mal-être dans sa vie n’est rien d’autre que la peur : peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir, du changement… Toutes ces peurs imaginaires empêchent d’avancer. C’est seulement une fois toutes ces peurs vaincues que l’on pourra enfin marcher debout sur ses jambes, sans ramper et se laisser dominer par ses peurs.

Voir les commentaires

Le coeur cousu

Le coeur cousu

« Le cœur cousu » de Carole Martinez, éditions Gallimard, collection Folio.

Résumé : Dans un village perdu en Espagne, des femmes se transmettent de mère en fille une boîte qu’il faut ouvrir neuf mois après son initiation : en sortira alors un don. Pour Frasquita, il s’agira de celui de broder avec des fils de toutes les couleurs des tissus ordinaires qui se transformeront en magnifiques objets, comme le cœur qu’elle coud pour la Vierge Marie. Mais ce don peut être aussi une malédiction. Frasquita va être jouée et perdue par son mari au jeu, elle décidera alors de partir avec ses enfants sur la route.

Mon avis : Une histoire et une écriture originales, à la limite de la rêverie, du fantastique et du merveilleux. La narratrice est la dernière fille de Frasquita, qui raconte l’histoire de sa mère par le biais de quelques-uns de ses souvenirs, et surtout par ce qu’en racontait sa sœur aînée. Frasquita va rendre la vie plus belle avec ses broderies qui magnifient celles qui les portent, Anita va avoir l’usage de la parole et se révéler une magnifique conteuse, Angela va pouvoir voir ce qui se passe au-delà grâce à son corbeau, Martirio pourra donner la mort après en être revenue… Chaque don a son revers et pourrait bien être en fait une malédiction. Par l’auteur du « Domaine des murmures ».

Voir les commentaires

Complètement cramé !

Complètement cramé !

« Complétement cramé ! » de Gilles Legardinier, éditions Pocket.

Résumé : Andrew Blake décide de changer de vie : il quitte l’entreprise dont il est le patron et entre comme majordome au service d’une veuve en France. Il va devoir faire avec le caractère des personnes du domaine : la maîtresse, Mme de Beauvillier, qui répond aux courriers publicitaires et passe au broyeur certaines lettres sans les lire, Odile la cuisinière et son chat Méphisto, Manon qui fait le ménage ou encore Philippe le régisseur et son chien fou Youpla. Dès le début, dans cette propriété perdue, Andrew se demande s’il n’a pas fait une bêtise, mais il s’est engagé à rester quatre mois, au cours desquels beaucoup de révélations auront lieu.

Mon avis : Un roman aux personnages hauts en couleurs et aux situations souvent cocasses. Si vous aimez l’humour pince-sans-rire des anglais, ce roman réjouissant est fait pour vous ! Entre la cuisinière bourrue au grand cœur, son chat qui n’en est pas un, Manon qui est enceinte, le régisseur bon enfant et un peu farfelu qui va aider un garçon à lire et à compter, et la maîtresse de maison qui cache un gros chagrin et qui en proie aux rapaces qui en veulent à son patrimoine, Andrew ne va pas avoir le temps de s’ennuyer. Vous découvrirez une fête d’Halloween plutôt frappante, un vol de roumains hilarant, une électrocution pleine d’humour et aussi pourquoi Méphisto n’est définitivement pas un chat.

Voir les commentaires

Avis de publicité

"Pour continuer de vous fournir un espace d’expression libre, gratuit et facile d’accès, votre blog intégrera prochainement quelques espaces publicitaires."

J'avais choisi cette plateforme justement pour éviter la publicité . Mais OverBlog a décidé d'en mettre (si au moins les pubs étaient en rapport avec les livres...).

Si vous souhaitez les éviter, n'hésitez pas à télécharger et à installer Adblockplus.

Voir les commentaires

1 2 > >>