Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Journal d’un dégonflé, tome 9. Un looong voyage !

 Journal d’un dégonflé, tome 9. Un looong voyage !

« Journal d’un dégonflé, tome 9. Un looong voyage ! » de Jeff Kinney, éditions du Seuil

Résumé : Greg pensait passer des vacances tranquilles devant la télévision et les jeux vidéos, mais c’était sans compter sur sa mère qui décide que toute la famille va partir en vacances pour se retrouver ! Et ces vacances seront loin d’être de tout repos, depuis le rangement des bagages dans la voiture, jusqu’à la perte des clés d’un casier contenant l’argent et les cartes bleues, en passant par l’adoption d’un cochon avide de nourriture, ou l’attaque des mouettes. Les catastrophes vont s’enchaîner !

Mon avis : Les vacances de Greg vont voir les gags et les catastrophes s’enchaîner, car la famille Heffley semble avoir la poisse ! Rien ne leur sera épargné de l’aller au retour.

Petit clin d’œil de l’auteur : il y a une référence aux livres « Les voleurs de slips » que les parents détestent mais les enfants adorent, un peu comme « Le journal d’un dégonflé ». Et d’ailleurs, en interdisant ces livres à la bibliothèque, on suscite la passion de la lecture ! Une idée à creuser ?! : interdire pour donner envie ;-)

Comme dans les tomes précédents, Greg et sa famille vont enchaîner les galères, ce qui leur laissera des souvenirs. On comprend mieux pourquoi Manu, le petit dernier, cherche toujours à fuir sa famille !

Un moment sympathique de lecture purement plaisir qui fera sourire ou même rire.

Voir les commentaires

Aux Délices des anges

Aux Délices des anges

« Aux Délices des anges » de Cathy Cassidy, éditions Nathan

Résumé : Anya va réaliser son rêve : elle va quitter sa Pologne natale pour rejoindre son père en Angleterre avec sa mère et sa petite sœur. Mais dès son arrivée, elle va vite désenchanter : il pleut souvent, leur logement est plutôt vétuste, elle a du mal avec la langue alors qu’elle était première de sa classe en anglais, et elle trouve que le collège est un zoo empli de bêtes féroces. Elle va rencontrer des difficultés à trouver sa place dans ce nouveau pays. Heureusement, elle va rencontrer des élèves un peu marginaux, Frankie et Kurt, qui vont devenir ses amis. Et elle va aussi rencontrer le beau Dan, mais ce dernier est-il un cœur d’ange ou un bad boy ?

Mon avis : Une belle histoire racontée par Cathy Cassidy, où bien sûr les gâteaux et pâtisseries vont trouver leur place.

Ce roman aborde le thème de l’immigration et de l’intégration des étrangers dans un nouveau pays, sans édulcorer la réalité : Anya vit dans des conditions pauvres, elle se sent invisible aux yeux des autres dans le meilleur des cas, ou rejetée dans le pire. Elle vit heureusement avec une famille soudée qui va tout faire pour le bonheur des enfants, même si la dure réalité économique va vite les rattraper.

Anya va se faire des amis d’élèves un peu marginaux mais attachants. Et elle va rencontrer Dan qui va faire chavirer son cœur, soufflant le chaud et le froid.

En découvrant que la mère de Dan tient un salon de thé avec des pâtisseries, elle va retrouver un peu de son univers familier, car sa mère confectionnait des gâteaux pour une boulangerie en Pologne.

Bien sûr, avec Cathy Cassidy, rien ne peut vraiment mal finir, et Noël pourrait bien faire des miracles.

Une belle histoire à la fois acide et sucrée, que l’on savoure avec délice.

Quelques extraits :

  • « Et puis la chance, ça se partage. Plus on la propage, plus on en reçoit en retour. »
  • « Quand on souffre, ça ne sert à rien de s’en prendre aux autres. A part à se sentir encore plus mal. »
  • « Partir n’était pas la solution. On ne peut pas fuir la réalité, n’est-ce pas ? Le mieux, c’est de l’affronter aussi bravement que possible. »

Voir les commentaires

Ma vie toute pourrie

Ma vie toute pourrie

« Ma vie toute pourrie » de Jenny Smith, éditions Nathan

Résumé : Sam a 13 ans et désespérée car sa BBF (Best Friend Forever), Gemma, a déménagé avec ses parents aux Iles Hébrides, au milieu des moutons ! Elle se retrouve alors seule pour affronter la rentrée… Mais elle va aussi avoir des surprises en rencontrant un nouveau dans son cours d’histoire, Davis, et en retrouvant son amie d’enfance, Cat, qu’elle n’avait pas revu depuis de nombreuses années. Son cœur va vite craquer pour le beau David, mais il se pourrait qu’il soit plutôt attiré par Cat. En tout cas, elle va pouvoir tchatter avec Gemma pour en discuter…

Mon avis : Cette histoire pourrait sembler au début plutôt frivole et légère, avec deux meilleures amies séparées et le coup de foudre pour un garçon. Mais rapidement, on évolue vers plus de profondeur : on découvre que la vie de chacun des personnages a des côtés sombres au-delà des apparences.

La famille de Sam commence à battre de l’aile car son père ne fait plus attention à sa mère, Cat est partie il y a quelques années à cause des problèmes de sa mère, bref, chacun cache un côté fragile et douloureux.

Sam, qui fait beaucoup de gaffes, décide de se transformer en prenant pour modèle Cat, mais elle va comprendre progressivement qu’il ne faut pas faire tout comme les autres, mais avoir une apparence qui ressemble à la personne qu’on est vraiment à l’intérieur, sans mensonge, ni tricherie, qui fait se détourner les amis. Sam va faire l’apprentissage de l’empathie, en étant à son tour victime de harcèlement.

En dépassant son point de vue pour se mettre à la place des autres, elle va grandir, tout simplement.

Un beau roman qui va au-delà des apparences et fera du bien aux jeunes filles qui le liront.

Voir les commentaires

La pire mission de ma vie n’est pas finie

La pire mission de ma vie n’est pas finie

« La pire mission de ma vie n’est pas finie » de Robin Benway, éditions Nathan

Résumé : Maggie s’est remise de sa dernière mission, file le parfait amour avec Jesse, et révise pour la rentrée avec Roux. Mais elle commence à s’ennuyer et espère que l’action va reprendre. Son vœu va être exaucé, mais pas forcément de la façon dont elle s’y attendait : sa famille et elle sont menacés par le Collectif, leur vie pourrait être en danger, et elle doit le cacher à Jesse et Roux !

Mon avis : Un moment sympathique de lecture détente, mais sans plus. On retrouve Maggie vivant une vie normale entre sa meilleure amie et son petit copain. Soudain, tout change avec la menace du Collectif qui pèse sur tous ceux qu’elle aime.

L’action reprend alors avec de nombreux rebondissements, des émotions, et bien sûr l’humour toujours mordant de Maggie. Tout comme dans le tome 1, l’action s’accélère par moments, avec de l’inattendu, de l’amour et un peu de suspense.

Une lecture loisir qui fait passer un bon moment mais s’oublie vite.

Voir les commentaires

Cluedo : Un crime presque parfait !

Cluedo : Un crime presque parfait !

« Cluedo : Un crime presque parfait ! » d’Elisabeth Barféty et Pierre Uong, éditions Jungle !

Résumé : Le docteur Lenoir a invité des amis dans son manoir. Mais au matin, il est retrouvé assassiné ! Monsieur Violet, qui arrive après le crime à cause des intempéries, mène alors l’enquête…

Mon avis : J’ai acheté cette BD dans le cadre d’un projet polar, les enquêtes de « Charlotte Holmes », de la revue « DLire », fonctionnant très bien auprès des élèves.

On se régale avec ce crime et cette enquête, avec des indices disséminés tout au long de l’histoire. A la fin, en fonction de la personne qu’on pense être le coupable, on se rend à la page indiquée pour vérifier si on a bien enquêté ou pas !

Basé sur le célèbre jeu du Cluedo, cette BD sympathique plaira aux enquêteurs en herbe.

Seul bémol, il est possible d’accéder à des indices supplémentaires en ligne, mais il faut s’inscrire auparavant. Il aurait été préférable d’accéder directement aux indices, sans passer par la case inscription.

Voir les commentaires

Le petit Oulipo

Le petit Oulipo

« Le petit Oulipo », textes réunis par Paul Fournel, illustrations de Lucile Placin, éditions Rue du monde, collection La Poésie

Un recueil pour découvrir ou redécouvrir l’Oulipo (ouvroir de littérature potentielle) avec des contraintes expliquées et des exemples de poèmes donnés, accompagnés par des illustrations gaies et colorées.

L’ouvrage est organisé en quatre parties qui mettent en valeur des types de règles et des contraintes. On y découvre alors des idées pour écrire à son tour des poèmes avec une contrainte, comme écrire sans une voyelle, écrire avec des mots commençant par la même lettre, faire rimer des mots et non des sons, mêler des proverbes, remplacer le mots d’un texte par un autre, créer des mots-valises…

Plein de contraintes pour apprendre à jouer avec les mots et avec la langue française !

Voir les commentaires

A silent voice, tome 2

A silent voice, tome 2

« A silent voice, tome 2 » de Yoshitoki Oima, éditions Ki-Oon

Résumé : Shoya décide de revoir Shoko au lycée car il a perdu toute raison de vivre et espère se faire pardonner de tout ce qu’il lui a fait subir à l’école. Il a appris le langage des signes pour apprendre à communiquer avec elle et souhaite lui rendre son cahier de communication de l’école. Shoko semble surprise puis contente de le revoir, mais sa mère et sa sœur ne sont pas du même avis…

Mon avis : Coup de cœur pour la suite de ce manga qui aborde les thèmes du handicap, de la surdité, du langage des signes, de l’attirance vers le suicide quand tout va mal. Yoshitoki Oima a un dessin très doux et vif à la fois, qui rend bien le caractère des personnages, et son histoire touche.

Après avoir harcelé Shoko, Shoya s’est retrouvé à son tour harcelé. Shoko est partie et semble vivre sa vie avec plus de sérénité, très entourée par sa mère et sa sœur qui mettent tout en œuvre pour la protéger.

Shoya est plus touchant, car il a grandi et comprend les conséquences de ses actes passés, et est prêt à tout pour rendre Shoko heureuse. Mais sa quête n’est pas facile, et il sent de l’hostilité dans la famille de Shoko.

Finalement, la rendre heureuse devient sa raison de vivre et l’empêche de renoncer à la vie, et il va découvrir les pouvoirs de l’amitié.

Une belle histoire qui donne envie de suivre la série.

Voir les commentaires

Le mot qui arrêta la guerre

Le mot qui arrêta la guerre

« Le mot qui arrêta la guerre », texte d’Audrey Alwett, illustration d’Ein Lee, éditions Nobi Nobi !, collection Soleil flottant

Résumé : Seî possède l’art de la calligraphie et son frère Shigeru celui des origamis. Tous deux vivent heureux et célèbrent la beauté du monde. Mais un jour, le daimyô déclare la guerre et Shigeru va être réquisitionné comme soldat. Seî décide alors de convaincre en trois calligraphies le daimyô de renoncer à la guerre….

Mon avis : Cet album est une vraie réussite grâce aux talents mêlés d’Audrey Alwett et Ein Lee. Audrey Alwett est scénariste de la bande dessinée « Princesse Sara » et Ein Lee a déjà illustré « La princesse au bol enchanté ».

Leurs inspirations conjuguées nous plongent dans une histoire où la magie des mots va empêcher le daimyô de partir à la guerre, malgré les ruses de ses conseillers pour faire taire Seï.

On y retrouve la légende selon laquelle plier 1000 grues en origami permet de réaliser un souhait, et la croyance selon laquelle les mots peuvent refléter la beauté du monde.

Une belle histoire magnifiquement illustrée qui célèbre la paix avec le monde.

Voir les commentaires

La revanche de l’ombre rouge

La revanche de l’ombre rouge

« La revanche de l’ombre rouge » de Jean Molla, éditions Thierry Magnier, collection Nouvelles

Résumé : 8 nouvelles fantastiques qui font frissonner et dont la chute fait froid dans le dos : une adolescente trouve un téléphone portable au pouvoir mortel, un garçon dessine diaboliquement bien, un garçon devient héros de fiction et se trouve plongé ans l’histoire quand soudain l’auteur meurt et le laisse bloqué à l’intérieur, des enfants disparaissent d’un centre aéré, le présent a des conséquences sur le passé, un vampire part à la recherche d’une proie, un livre magique contient toutes les histoires, une armoire dévore les habitants de la maison.

Mon avis : Une vraie réussite que ces nouvelles ciselées avec art par Jean Molla ! On frissonne avec délices dans ces nouvelles où le fantastique et l’horreur se mêlent, et où le diable finit toujours par avoir raison.

A lire le soir avant de se coucher, avec une lumière tamisée, pour voir des ombres apparaître.

Voir les commentaires

Un an sans Internet : Journal d’une expérience

Un an sans Internet : Journal d’une expérience

« Un an sans Internet : Journal d’une expérience » de Ced, éditions Makaka

Résumé : Ced va participer à une expérience inédite : vivre un an sans Internet ! En contrepartie, il aura une carte bancaire qu’il pourra utiliser à volonté tant qu’il ne se rendra pas sur Internet. Ced pense que c’est facile, mais le manque va se faire rapidement sentir…

Mon avis : Cette BD où l’auteur se met en scène montre que l’addiction peut être très importante car Internet a pris beaucoup de place dans notre via actuelle : pour commander des courses, jouer, regarder des vidéos, communiquer en société…

Ced pense au départ qu’il n’est pas accro et que l’année passera vite. Mais quand on emporte son ordinateur et son téléphone portable, le manque se fait rapidement sentir, car sa vie en fait ne tournait qu’autour d’Internet. Il va essayer de trouver des dérivatifs pour s’en sortir, mais le réel semble moins intéressant que le virtuel.

Une Bd qui fait réfléchir à l’addiction au virtuel et qui montre les dérives possibles.

Voir les commentaires

1 2 > >>