Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma vie au collège : Mai 2014

Ma vie au collège : Mai 2014

Gestion :

J'ai reçu les specimens des manuels scolaires à distribuer aux enseignants. J'ai enregistré ceux à destination du CDI.

Séances pédagogiques :

- J'ai terminé le travail engagé avec une classe de 6° et leur professeur de français : réalisation des affiches sur le dieu grec attribué. J'ai noté avec la collègue leurs affiches ainsi que le travail de recherche. Certaines affiches étaient originales.

- J'ai travaillé avec les groupes de 6° en IRD sur la présentation du Kiosque Onisep, avec des exercices d'application pratiques, en m'inspirant du travail de Petite Noisette (séance 1) : http://blogonoisettes.canalblog.com/archives/2013/01/24/26219958.html. Cette séance a plutôt bien fonctionné et servira de point de départ quand ils reviendront en 5° avec leur professeur principal pour réaliser une fiche métier à illustrer.

J'ai également travaillé avec eux sur les critères d'évaluation de la fiabilité d'un site web, je me suis inspirée de Nota Bene pour cette séance, notamment en ce qui concerne les sites choisis : http://nota-bene.over-blog.fr/2014/04/sequence-tout-n-est-pas-toujours-vrai-sur-le-web.html. Bilan mitigé pour cette séance, certains élèves sont ressortis en étant toujours persuadés que certains sites apportaient des informations fiables. Du coup, lors de la séance suivante, nous sommes revenus plus longuement sur ces sites, et nous avons pu un peu mieux décortiquer les critères.

- J'ai travaillé avec toutes les classes de 3° et leurs professeurs de SVT pour la constitution des dossiers. Avec une collègue, nous avons décidé de travailler en utilisant un document de collecte et une carte mentale, support pour l'oral des élèves, en plus d'un diaporama ne devant contenir que les titres et des illustrations ou documents d'appui. Au final, la réalisation des cartes a plutôt bien aidé les élèves, par-contre, ils ont souvent été trop superficiels dans leurs recherches. Mais c'est vrai aussi que nous avions un nombre de séances très limité et que certains groupes n'ont pas vraiment fait de recherches chez eux pour progresser. A chaque étape de recherche, les dossiers avec les recherches étaient ramassés et corrigés/annotés pour que les élèves soient bien suivis et n'aillent pas dans de mauvaises directions. J'ai également assisté aux oraux de quelques groupes et co-noté avec mes collègues, en fonction de mes disponibilités.

Je voulais mettre un lien vers le carnet de bord de 3°, mais je viens de découvrir que je ne peux plus déposer de fichier, sauf si je passe à la version payante Premium d'Overblog, alors qu'avant je le pouvais avec la version gratuite. Grrrrrr.... Si quelqu'un sait comment faire par une autre manipulation, n'hésitez pas à me le dire.

- J'ai travaillé avec les 3° latinistes sur plusieurs séances sur la réalisation d'une Une et d'un article en s'inspirant de la presse people pour présenter un épisode de la vie d'un personnage romain étudié dans l'année (Néron, César et Agrippine). Pour le moment, ils rédigent leurs articles et réaliseront en juin leur Une. J'ai repris la séquence de Claire Cassaigne : http://fenetresur.wordpress.com/2014/03/16/presse-people-et-latin-grec/

- J'ai travaillé avec les élèves d'ULIS sur des recherches sur la vie des enfants au Sénégal, dans le cadre du projet "Enfants du monde", et ils ont réalisé deux panneaux. Puis la bibliothécaire est passée leur présenter un diaporama sur ce sujet et a visionné avec eux quelques extraits du film "Sur le chemin de l'école". Bande annonce ici. J'ai ensuite apporté toutes leurs affiches et réalisations sur la vie des enfants en Angleterre, en Chine, en Russie et au Sénégal à la médiathèque pour qu'ils soient exposés à la médiathèque en juin avec des travaux d'autres écoles.

- J'ai participé comme jury à l'évaluation de l'oral d'HDA.

Animations lecture :

- J'ai assisté aux présentations orales de romans choisis de deux classes de 6°, et co-évalué avec ma collègue de français. Chaque élève devait s'aider de sa boîte à livre pour raconter son histoire et présenter les personnages. Pour une classe, les élèves ont bien joué le jeu, ils avaient aussi choisi des romans qui les intéressaient vraiment. Mais pour l'autre classe, qui avait le plus souvent choisi des romans en fonction du nombre de pages, plutôt que de l'intérêt pour l'histoire, ça a été plutôt décevant : boîte non réalisées ou à la va-vite, romans souvent non lus.Les élèves ont au moins compris qu'il fallait éviter de choisir un livre en fonction du nombre de pages sans regarder le résumé.

Animations :

- L'atelier manga a continué à réaliser son one-shot, mais comme cela avance lentement, je ne suis pas sûre qu'il soit terminé pour la fin de l'année.

- Vu tous les jeudis fériés ou pris par l'HDA, il a fallu rajouter des séances pour travailler avec l'atelier théâtre. La représentation a lieu mi-juin, donc le stress et la cadence augmentent : recherche d'accessoires et de costumes, de musique, élaboration d'un diaporama car nous pourrons projeter des images, billets d'invitation et d'entrés, brochure de présentation du projet à distribuer aux spectateurs... Bref, pas le temps de s'ennuyer.

Voir les commentaires

La vie rêvée ou presque de Manon D.

La vie rêvée ou presque de Manon D.

« La vie rêvée ou presque de Manon D. » de Sophie Dieuaide, éditions Casterman

Résumé : Saison 2 du journal intime de Manon : entre ses relations familiales compliquées (parents divorcés, week ends alternés, demi-frère adorable et « quart de sœur » horrible), ses amies (surtout Julie), le collège, et la rencontre d’un amoureux qui suscite bien trop la curiosité de sa mère, Manon a de quoi raconter !

Mon avis : Un livre agréable qui se lit facilement. Certes, le contenu n’est pas innovant (vie quotidienne d’une jeune fille préoccupée par elle), mais la présentation du journal intime, tout en couleur, mélangeant texte tapuscrit et manuscrit, illustrations, montages et collages, est très sympathique. On croirait lire un vrai journal intime. Sur le ton de l’humour, avec de multiples clins d’œil (pub Leclerc détournée, inscription sur Meetic), ce livre bien ancré dans son temps devrait ravir les jeunes filles de collège.

Voir les commentaires

Silence

Silence

"Silence" de Benoît Séverac, éditions Syros, collection Rat noir.

Résumé : Jules se réveille à 'hôpital et découvre qu'il est devenu sourd après avoir absorbé de l'ecstasy et avoir été trop longtemps en contact proche avec de la musique forte des hauts-parleurs. Le malheur s'abat sur lui. Comment va-t-il vivre maintenant avec sa surdité ? Comment vivre quand on n'entend plus rien, qu'on ne peut plus discuter avec ses amis ou écouter son groupe préféré ? Que s'est-il passé lors de cette soirée ? Peu à peu, il se rappelle : il est allé avec ses deux meilleurs amis, Alf et Faouzi, ainsi qu'avec sa petite amie, Camille, à la foire, qu'il a voulu impressionner Camille en prenant de l'ecstasy, et c'est tout. Il se souvient aussi avoir acheté la drogue à un copain du frère d'Alf. Ses parents sont effondrés mais le soutiennent. Mais la police arrive et l'interroge sur ce qui s'est passé, et lui met la pression en lui disant qu'un garçon n'a pas eu sa chance, qu'il est mort. Jules décide de ne pas être une balance, mais le frère d'Alf demande à le rencontrer une nuit dans un parc désert...

Mon avis : Un livre composé de chapitres courts, incisifs, percutants, narrant l'histoire jour après jour, du point de vue de Jules. Après la révolte contre son handicap, vient le temps de la rééducation, et aussi celui des interrogations. Toute sa vie se trouve bouleversée parce qu'il a fait juste une fois une bêtise. Il va découvrir qu'il est responsable, mais pas coupable de ce qui lui arrive, l'ecstasy était une très mauvaise contrefaçon et il a fait un malaise à côté des enceintes. Ses doutes sont nombreux : sa petite amie va-t-elle le quitter ? Pourquoi ne prend-elle pas de nouvelles ? Ses amis vont-ils s'éloigner de lui ? Quelle va être désormais sa vie ? Doit-il dénoncer le frère de son meilleur ami ? .... Un roman fort sur le thème du handicap, de l'amitié, qui devrait faire réfléchir les lecteurs.

Voir les commentaires

Art et sciences

Art et sciences

« Art et sciences » de Philippe Nessmann, éditions Palette.

Résumé : Ce livre explique comment l’art s’est inspiré de la science et des différentes inventions. La première partie est consacrée aux découvertes scientifiques de la Renaissance qui ont pu inspirer les artistes (perspective, nombre d’or, météorologie…), la seconde aux inventions du 20° siècle, et la troisième au retour de la science dans l’art contemporain.

Mon avis : Un ouvrage sur un thème original, car on relie rarement science et art. Il nous montre comment les différentes découvertes et inventions depuis la Renaissance ont pu inspirer les artistes pour les techniques, les thèmes, les matières, la perspective, les corps… Chaque double-page présente une découverte et son influence à travers deux à trois exemples. Un livre à proposer aux professeurs de sciences qui se sentent souvent exclus ou peu concernés par l’histoire des arts.

Voir les commentaires

Une histoire à toutes les sauces

Une histoire à toutes les sauces

"Une histoire à toutes les sauces" de Gilles Barraqué, illustrations de Gaëtan Dorémus, éditions Nathan.

Résumé : A partir de l'histoire d'un chat tombant à l'eau en essayant d'attraper un oiseau, de nombreuses variantes sont proposées.

Mon avis : S'inspirant des "Exercices de style" de Raymond Queneau, cet ouvrage ravit l'imagination et lance des pistes pouvant inspirer les écrivains en herbes : en jouant sur le contexte et l'univers de l'histoire, sur les sonorités, sur les mots et doubles sens gourmands, sur les sentiments et les tonalités, sur les formes littéraires, sur les modes d'expression et les accents, sur la mécanique du texte, sur les point de vue. Alors à vos stylos en prenant pour point de départ une histoire courte de quelques lignes !

Voir les commentaires

"Suivez-moi jeune-homme"

"Suivez-moi jeune-homme"

"Suivez-moi jeune-homme" de Yaël Hassan, éditions Casterman, collection Casterman poche.

Résumé : Thomas, jeune collégien en fauteuil roulant, va faire la rencontre d'un vieil homme original, M. Pavot, qui s'exprime bizarrement avec des mots anciens. Peu à peu, une amitié va se lier entre ces deux personnes et Thomas va découvrir qu M. Pavot appartient à la SDPM, la société protectrice des mots. En se rendant à une réunion de la SDPM, il va rencontrer Matthieu, un élève de sa classe à qui il n'avait jamais parlé, qui écrit des slams. Chacun va adopter un mot et essayer de le rendre vivant en plaçant ce mot dans les conversations, allant même jusqu'à faire participer leur classe à ce projet.

Mon avis : Un roman en forme d'hommage à l'amoureux des livres et des mots Bernard Pivot. Yaël Hassan a réussi à intégrer les "100 mots à sauver" de Bernard Pivot dans cette histoire. D'ailleurs M. Pavot, de l'Académie, n'est pas sans rappeler le personnage. Un plaisir à la lecture de découvrir ou redécouvrir des mots inusités. S'y ajoutent l'amitié entre générations, et la complicité de coeur avec les gens qui nous entourent et auxquels on est parfois indifférent, avec une touche d'amour entre le héros et une jeune fille.

Extraits :

- "Mais ce qui fait toute la richesse d'une langue, sa nitescence, c'est d'avoir à sa disposition plusieurs mots pour dire la même chose, à une toute petit nuance près !"

- "La beauté d'un mots, Thomas, c'est sa singularité, sa musicalité, sa rareté, sa résonance, sa consonance, sa couleur, son exotisme..."

Voir les commentaires

Jeux de langues-jeux d'écritures

Jeux de langues-jeux d'écritures

« Jeux de langues – jeux d’écriture » de Sophie Fournier et Cathy Racle, illustrations de Laure du Faÿ, édition Rue des enfants.

Résumé : Un ouvrage pour apprendre de façon ludique à jouer avec les mots. Devinettes, charades, mots mystères, jeux avec les lettres, avec les sons… sont expliqués, avec des jeux et des conseils pour s’entraîner.

Mon avis : Un bon livre pour jouer avec les mots, pour son plaisir ou dans le cadre du cours de français. Chaque jeu est présenté avec des exemples et des jeux à résoudre, des défis sont proposés et des conseils sont donnés pour se lancer. Certains sont bien connus : acrostiches, rébus, virelangues, cadavres exquis, contrepèteries… d’autres m’étaient totalement inconnus comme la polyglossie ou les lipogrammes. Il y a le choix et des heures de jeux.

Voir les commentaires

Qu'est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?

Qu'est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?

« Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ? », anthologie de poèmes choisis par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer, illustrée par Amélie Falière, préface de Jacques Roubaud, éditions Bayard jeunesse.

Résumé : Sélection de poèmes en rapport avec la nourriture, les aliments, la cuisine, la faim ou les régimes.

Mon avis : Coup de cœur pour cette superbe anthologie magnifiquement illustrée. Les illustrations sont tout en douceur et en rondeur. Les poèmes sont des odes aux fruits et légumes, des jeux de mots avec des expressions liées aux aliments, des recettes pour fabriquer des poèmes, des odes à la cuisine et aux repas ou des réquisitoires contre la faim, ou encore des traits d’humour par rapport aux régimes. La lecture de ces poèmes met en appétit et est une mise en bouche donnant envie de créer ses propres poèmes. D’ailleurs des pistes d’écriture « à la manière de … » sont données en fin d’ouvrage. Et une courte biographie des auteurs complète utilement cet ouvrage. Un recueil de poésie à avoir au CDI, peu onéreux (9,90 €) et qui peut être utilisé dans le cadre du Printemps des poètes ou de la Semaine du goût avec les élèves.

Voir les commentaires

Dans quel monde vivrons-nous demain ?

Dans quel monde vivrons-nous demain ?

« Dans quel monde vivrons-nous demain ? » de Luc Ihaddadène, illustrations de Romain Trystam, éditions Bayard jeunesse.

Résumé : Cet ouvrage est en fait un exercice de prospection, il essaye de donner des pistes pour voir comment sera le monde d’ici 2100 : habitat, réchauffement climatique, cours au collège, moyens de communication, loisirs, santé, alimentation, look, sports, guerres, rencontre d’extraterrestres…

Mon avis : Un livre à feuilleter pour le plaisir, par curiosité, mais aussi exploitable par les professeurs de géographie, de technologie ou de SVT. Les explications sont simples et claires, montrant des possibilités d’avenir, sachant que c’est aujourd’hui que se décide le futur. Les thèmes abordés sont diversifiés et donnent une idée de ce que pourrait être le futur. J’ai bien aimé l’idée que les élèves finissent leur journée de cours par de la relaxation, alors, pourquoi ne pas commencer ?

Voir les commentaires

Le clan Aramov (Cherub, tome 13)

Le clan Aramov (Cherub, tome 13)

"Le clan Aramov (Cherub, tome 13)" de Robert Muchamore, éditions Casterman.

Résumé : Ryan se voit confier sa première mission au sein de Cherub : se rendre en Californie pour se lier d'amitié avec le petit-fils de la chef du crime organisé au Kirghizstan, Ethan. Mais tout ne se passe pas comme prévu : la mère d'Ethan est assassinée par son frère qui veut avoir le pouvoir, et Ethan va devoir partir rejoindre sa grand-mère au Kirghizstan. Par ailleurs, on suit le destin de Ning, jeune chinoise adoptée par un trafiquant de prostituées, qui cherche à s'échapper et à retourner en Angleterre, pays dont sa mère est originaire.

Mon avis : Un tome qui aborde le thème de l'esclavage et de la traite des femmes, ainsi que du trafic de prostitution. Alternant le point de vue de Ryan et de Nyng, chaque histoire est racontée en parallèle : d'un côté la mission de Ryan, de l'autre la vie de Ning qui bascule le jour où son père est arrêté. Le point commun entre ces deux histoires apparaît progressivement : Ryan a une mission qui a pour but de démanteler le clan Aramov, Ning va passer entre les mains de ce clan qui la torture ainsi que sa mère pour récupérer leur argent. S'ensuit l'errance de Ning, qui parvient à s'échapper plusieurs fois, mais arrive en Angleterre pour être employée dans une chaîne de fabrication de sandwichs employant des clandestins. Sa vie va basculer après sa fuite et elle risque d'être renvoyée en Chine... Il est peu courant qu'un roman jeunesse aborde le trafic de femmes vouées à la prostitution et le trafic lié aux clandestins. Je ne connaissais que "Proie idéale" de Charlotte Bousquet qui l'abordait, mais du côté du trafic de femmes blanches. Ici , il est questions de jeunes femmes chinoises ou coréennes, mais aussi de la réduction en esclavage pour travailler dans des conditions très difficiles dans des usines. Le fait que cela soit raconté de l'intérieur rend plus palpable au lecteur ce phénomène.

Voir les commentaires

1 2 > >>