Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Alisik, 3. Printemps

Alisik, 3. Printemps

« Alisik, 3. Printemps » d’Hubertus Rufledt et Helge Vogt, éditions Le Lombard

Résumé : C’est le printemps au cimetière, mais les pelleteuses sont malgré tout là pour tout détruire. Les amis d’Alisik ont beau essayer de tout faire pour arrêter la démolition, leurs actions semblent bien vaines. Alisik continue à voir Ruben, mais elle comprend que les autres le pensent malade, car quand ils surgissent à l’improviste, ils le voient parler seul. Alisik prend alors une décision radicale, et découvre en même temps les circonstances de sa mort.

Mon avis : On découvre enfin comment Alisik est morte, et on s’interroge sur cette mort subite.

Les habitants du cimetière comprennent que le cimetière va être inexorablement détruit et décident d’attendre Joe la Faux pour pouvoir passer de l’autre côté, mourir enfin et rencontrer M. Morrt. Y parviendront-ils ?

De son côté, Alisik prend conscience que son amour pour Ruben est impossible.

L’intrigue avance à grands pas, la mort d’Alisik pose plein de questions, et le suspense est à son comble. Qu’y-a-t-il vraiment dans le monde de la mort ? Un renouveau ou une mort définitive ?

Voir les commentaires

Blood lad, tome 11

Blood lad, tome 11

« Blood lad, tome 11 » de Yûki Kodama, éditions Kurokawa

Résumé : Staz et Wolf se dirigent vers le nord, mais découvrent que toute la zone est sinistrée. Et ils découvrent pourquoi, en voyant Burgundy, l’étrange créature lapin qui détruit tout sur son passage à la recherche de parties du corps humain ! Seul un vieil homme surgi de nulle part peut la battre, et il va prendre en apprentissage Staz et Wolf…

Mon avis : Ce tome a un côté parodique des mangas initiatiques comme Naruto.

Dans la seconde partie, Staz et Blaz vont suivre une initiation chez un vieil homme afin de devenir de bons combattants capables d’anticiper les coups de l’adversaire.

Mais leur maître est très vénal, manie l’ironie et les sarcasmes, arrive à attirer ses futurs disciples sans qu’ils s’en rendent compte, ses cours sont très originaux, et on risque sa peau à chaque entraînement.

Pas le temps de s’ennuyer donc dans ce tome aux rebondissements réjouissants.

Voir les commentaires

Blue Spring Ride, 10

Blue Spring Ride, 10

« Blue Spring Ride, 10 » d’Io Sakisaka, éditions Kana

Résumé : Futaba a accepté de devenir la petite amie de Tôma, et fait tout pour oublier Kô. Celui-ci a attendu trop longtemps pour avouer ses sentiments à Futaba. Mais le voyage de la classe à Nagasaki, où a vécu Kô, peut se révéler à haut risque pour les sentiments de chacun.

Mon avis : Futaba s’est enfin décidée pour choisir Tôma, mais doit encore faire taire son cœur qui a des sentiments pour Kô.

Je pensais qu’elle s’était enfin décidée, mais son choix semble encore fragile. On assiste donc à de nombreux chassés-croisés entre Kô et Futaba. Kominato est toujours aussi amoureux de Murao, mais devient jaloux quand il pense que cette dernière est amoureuse elle aussi de Kô car elle a beaucoup d’attentions pour lui.

L’intrigue avance un peu, mais il y encore beaucoup d’hésitations, du coup le voyage de la classe semble être le moment des rapprochements et est peut-être le dernier détour avant la fin ?

Voir les commentaires

La terre brûlée (L’épreuve, Livre 2)

La terre brûlée (L’épreuve, Livre 2)

« La terre brûlée (L’épreuve, Livre 2) » de James Dashner, éditions Pocket Jeunesse

Résumé : Thomas et les tocards ont réussi l’épreuve de sortir du labyrinthe infernal, et la situation semble se calmer. Mais pas pour longtemps, car Teresa va disparaître, remplacée par Aris qui a vécu les mêmes épreuves au milieu d’un groupe de filles. Et Thomas et ses compagnons se retrouvent à devoir affronter la terre brûlée pour atteindre un refuge où ils pourraient être soignés d’une maladie qu’on appelle la Braise…

Mon avis : La tension monte encore dans ce tome 2, après l’épreuve du labyrinthe. Les héros n’ont pas le temps de souffler qu’on les force à devoir traverser la Terre brûlée, y survivre et atteindre en un temps limité un refuge lointain.

Thomas commence à rêver davantage et à retrouver des bribes de son passé, mais cela ne lui permet pas d’en savoir suffisamment pour comprendre tout ce qui arrive.

Il semblerait que tous soient au cœur d’un immense test grandeur nature dont ils ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants. Tout comme dans le tome 1, des indices sont donnés avec parcimonie, mais le lecteur n’en sait toujours pas plus que les héros plongés dans la tourmente. Et pour en rajouter, il semblerait que le WICKED s’amuse à tester leurs réactions, instillant le doute dans les esprits sur les motivations de chacun, sur la confiance à accorder aux autres.

J’ai lu ce tome 2 d’une traite, car il a un côté addictif avec des chapitres courts qui se terminent sur une note de suspense donnant toujours envie de lire la suite. Et c’est comme cela qu’on se retrouve à lire sans s’arrêter au lieu de dormir !

Un tome 2 à la hauteur du premier qui laisse le lecteur sur sa faim, car plus on avance, plus on croit savoir des choses, alors qu’il n’en est rien et que le mystère s’épaissit !

Voir les commentaires

A silent voice, tome 5

 A silent voice, tome 5

« A silent voice, tome 5 » de Yoshitoki Oima, éditions Ki-Oon

Résumé : Shoya veut que Shoko intègre le projet de film, malgré les différends du groupe sur le projet. Quand il doit aller demander à son ancienne école une autorisation pour tourner une scène du film, son passé commence à le rattraper, et lorsque Miki révèle un pan du passé de harceleur de Shoya, la situation lui échappe complètement….

Mon avis : Le ton change totalement dans ce tome 5, qui devient dramatique.

Alors que Shoya fait tout son possible pour que Shoko soit intégrée dans le projet de film, ses amis se répartissent les tâches et les rôles en étant souvent en désaccord. Naoka revient et veut prouver à Shoya qu’elle a changé, mais ses interventions pour l’aider mettent celui-ci encore plus en difficultés.

Le passé de Shoya revient sur le devant de la scène, et par petites touches, le registre devient de plus en plus sombre pour basculer dans le tragique.

Shoya semble être emprisonné dans le tourbillon de son passé qui ne le laisse pas tranquille, comme s’il devait toujours payer pour ses actes passés. En même temps, certaines de ses réactions éloignent les autres, ce qui fait qu’il redevient vite solitaire. Et le passé des autres n’est peut-être pas aussi lisse qu’il y paraît, la culpabilité pourrait bien être partagée. Et Shoko semble se rendre responsable de tout ce qui lui arrive.

La fin laisse le lecteur en plein suspense, et donne envie de très vite lire la suite !

Un tome 5 qui relance la série et tient en haleine. Une vraie réussite !

Un extrait : « Les gens ont beau penser qu’ils se sont repentis, à un moment donné, il faut payer l’addition ! »

Voir les commentaires

La couleur de la peur

La couleur de la peur

« La couleur de la peur » de Malorie Blackman, éditions Milan, collection Macadam

Résumé : Kyle s’est senti trahi par la vie, et pour échapper à ses peurs, il court éperdument chaque matin. Lors d’une sortie scolaire, le train qui emmène Kyle et les élèves de sa classe déraille. Tout le monde est coincé ou blessé, seul Kyle peut se déplacer, et c’est là qu’il découvre qu’il peut entrer dans la tête de ses camarades pour assister à leur pire cauchemar. Car la mort rôde et cherche à l’attraper…

Mon avis : Malorie Blackman écrit une fois de plus un roman fort qui prend aux tripes et nous emmène au bout de la peur.

Kyle va découvrir les secrets et cauchemars les plus profonds et les plus intimes des gens qui l’entourent. Le lecteur est tout comme lui happé dans une spirale infernale dont il ressort tremblant et désenchanté.

Mais Kyle va aussi assister à des cauchemars qui ne finissent pas tous dans la tristesse et l’horreur.

Ses visites dans les cauchemars sont un chemin initiatique pour l’amener à se poser des questions et à réfléchir sur lui-même : de quoi a-t-il le plus peur ? comment survivre à sa propre culpabilité ? que s’est-il vraiment passé avec son père ?

Le final est haletant et nous pousse à réfléchir à nos propres terreurs, à notre relation avec la vie et la mort, cette dernière étant toujours aux aguets.

Un roman qui laisse pantelant, pour les 3° et les lycéens.

Voir les commentaires

Orange, Tome 4

 Orange, Tome 4

« Orange, Tome 4 » d’Ichigo Takano, éditions Akata

Résumé : Naho a découvert que tous ses amis avaient reçus une lettre de leur moi du futur afin de favoriser le rapprochement entre elle et Kakeru et éviter la mort de ce dernier. Ils décident tous d’allier les conseils donnés dans les lettres pour que la fête du sport soit une réussite et que Kakeru se sente heureux ce jour-là.

Mon avis : Je trouve cette série toujours aussi prenante et délicate, mettant à nu les émotions et les difficultés à pouvoir les laisser s’exprimer devant les autres.

Tous les amis de Naho ont reçu des instructions et vont donc tout mettre en œuvre pour le bonheur de Kakeru, que celui-ci sache qu’il peut compter sur eux tous, comme dans la scène du passage du relai.

Cette série met en avant les valeurs de l’amitié et de l’entraide, et je la trouve très touchante. Suwa est prêt à se sacrifier malgré ses sentiments pour Naho. Quelle sera sa décision ? Et en quoi cela affectera-t-il le futur ?

Un extrait : « Le bonheur dont parlent nos doubles dans le futur, c’est le « moment présent » que nous sommes en train de vivre. Ce qu’ils nous enseignent, c’est que ce quotidien pourtant banal est véritablement précieux. »

Voir les commentaires

La fille qui ne croyait pas aux miracles

La fille qui ne croyait pas aux miracles

« La fille qui ne croyait pas aux miracles » de Wendy Wunder, éditions Hachette, collection Black Moon

Résumé : Cam est atteinte d’un cancer depuis plusieurs années et sait qu’elle va bientôt mourir. Elle ne croit pas aux miracles qui pourraient la sauver, mais accepte de suivre sa mère et sa sœur pour se rendre dans la ville de Promise qui serait miraculeuse. Elle a établi une liste de choses qu’elle voudrait faire avant de mourir, et son séjour à Promise lui permettra d’en réaliser certains de façon parfois incongrue. Et si Promise était vraiment une terre de miracles ?

Mon avis : J’ai eu du mal au début à me mettre dans l’histoire, pensant lire un énième roman sur le cancer sans trop de saveur.

Et puis je me suis laissée portée par la magie des mots et la personnalité tourmentée de Cam. Comme elle, je me suis laissée attraper dans les filets des petits miracles quotidiens, tout en me méfiant ce que notre cœur voudrait bien nous laisser croire.

Et finalement, je me suis attachée à Cam et à son histoire, je me suis révoltée avec elle, me suis laissée aller au bien-être, même éphémère. J’ai même eu les larmes aux yeux.

Un roman sur la vie quand on sait qu’on va bientôt mourir, entre révolte, distance, et émotions. Un belle histoire pleine d’émotions.

Un extrait :

« Elle avait eu le temps de consigner quelques pensées.

  • Les pensées sont de l’énergie, l’énergie est de la matière et la matière ne disparaît pas.
  • Il faut rester attentif aux coïncidences.
  • On peut choisir son identité.

Et récemment : Seul compte le moment présent. »

Voir les commentaires

Le soleil est pour toi

Le soleil est pour toi

« Le soleil est pour toi » de Jandy Nelson, éditions Gallimard, collection Scripto

Résumé : Noah et Jude sont jumeaux et partagent tout. Noah adore dessiner et se peint souvent des tableaux dans sa tête, tandis que Jude fait des sculptures sur sable. Mais à l’adolescence, leurs chemins vont s’éloigner, et à 16 ans, chacun mène sa vie de son côté. Quelle catastrophe est arrivée ? De quoi chacun se sent-il coupable ? Le destin pourrait se charger de les aider à trouver leurs réponses…

Mon avis : Un livre qui aborde les thèmes de l’art, du sentiment artistique, des liens familiaux, de la jalousie entre frère et sœur, de l’homosexualité, de la vie tout simplement.

Chaque chapitre alterne les voix de Noah à 13 ans et de Jude à 16 ans. Le lecteur découvre alors pas à pas ce qui a éloigné les jumeaux, leur tragédie familiale et personnelle, qui a amené chacun à prendre la personnalité de l’autre.

La Jude joyeuse et pleine de vie a laissé place à une jeune fille renfermée et solitaire, trouvant un dérivatif dans la sculpture, mais hantée par les fantômes du passé.

Noah ne dessine plus, est devenu populaire et fait de la course La communication entre frère et sœur ne passe plus.

La rencontre d’un sculpteur de renom et d’un jeune homme anglais vont bousculer les idées reçues et rabattre toutes les cartes du jeu.

Le lecteur est happé par les événements, les émotions fortes qui jaillissent, toujours sur le fil, proche de tomber. Un roman fort qui rend hommage à la vie et à l’amour, entre joie et douleur.

Quelques extraits :

  • « Je repense au conseil que maman a donné à Noah sur la responsabilité d’être honnête envers soi-même. Aucun de nous ne l’a été. Pourquoi est-ce si compliqué ? Pourquoi est-ce si difficile de reconnaître sa propre vérité ? »
  • « Mais peut-être que chacun de nous contient plusieurs personnes, en réalité. Comme des strates supplémentaires qu’on se rajoute en permanence. Et qu’on intègre en soi chaque fois qu’on fait des choix, bons ou mauvais, qu’on rate quelque chose, qu’on progresse, qu’on perd la tête, qu’on retrouve ses esprits, qu’on se sépare, qu’on tombe amoureux, qu’on fait son deuil, qu’on grandit, qu’on se retire du monde, qu’on se jette dedans à corps perdu, qu’on fait des choses et qu’on détruit. »
  • « Les gens meurent, mais votre relation avec eux ne s’éteint jamais. Au contraire, elle dure et s’inscrit dans l’éternité. »
  • « Vite, fais un vœu. Saisis ta (deuxième ou troisième ou quatrième) chance. Refais le monde. »

Voir les commentaires

Isaline, 1. Sorcellerie culinaire

Isaline, 1. Sorcellerie culinaire

« Isaline, 1. Sorcellerie culinaire » de Maxe L’Hermenier, Yllya et Magali Poli-Rivière, éditions Bamboo

Résumé : Isaline est à moitié humaine et à moitié sorcière. Ses problèmes sont ceux d’une adolescente : comment faire pour que le beau Thomas tombe amoureux d’elle ? Lorsqu’il l’invite à son anniversaire, elle ne sait pas quel cadeau lui offrir, et va demander conseil à sa grand-mère la sorcière qui lui donne un grimoire où se trouve une recette de gâteau qui fait tomber amoureux. Elle va chercher les ingrédients dans le monde magique, mais il semblerait qu’il y ait une erreur, car le gâteau n’a pas les effets escomptés, loin de là…

Mon avis : J’ai lu la version en BD mais il existe aussi la version manga.

Isaline est une jeune fille un peu mal dans sa peau, amoureuse discrète du beau Thomas, mais se sent toute petite à côté de la magnifique Laurie qui elle aussi s’intéresse à Thomas.

Tous les masques vont tomber lors de l’anniversaire de Thomas, car le gâteau va mettre chacun face à ses peurs et des ombres noires vont se nourrir de ses dernières. Isaline va alors devoir faire appel en urgence à sa grand-mère.

Une belle découverte avec une héroïne sympathique, dans un univers de sorcellerie et de magie un peu déjanté, avec des illustrations aux couleurs éclatantes et pleines de pep’s qui rendent l’ensemble très pétillant. A suivre !

Voir les commentaires

1 2 3 > >>