Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un amour de geek

Un amour de geek

« Un amour de geek » de Luc Blanvillain, éditions Plon jeunesse

Résumé : Thomas est un geek passionné que les autres qualifient de "nolife". Il passe des heures sur des jeux en ligne et ne pense à rien d’autre. Jusqu’au jour où il va tomber amoureux d’Esther, et elle va lui demander de passer une épreuve digne des chevaliers afin de pouvoir être aimé par elle en retour : se passer pendant un mois d’écran ! Et elle peut compter sur Pauline, la petite sœur de Thomas, pour lui rapporter fidèlement les faits et gestes de son frère…

Mon avis : J’ai bien aimé ce roman qui entremêle l’amour 2.0, l’amour courtois, les relations familiales parfois compliquées et le harcèlement.

Thomas est un héros sympathique sous ses airs gauches et sa vie de geek. Foudroyé par l’amour, il va tout faire pour essayer de mériter sa belle. Mais bien sûr, rien ne se passe comme prévu : il ne peut échapper à la surveillance de sa sœur, se fait accuser d’avoir filmé la culotte de sa prof de français sous prétexte qu’il un geek, alors qu’il connaît le coupable mais ce dernier le fait chanter. Thomas va alors s’énerver et perdre tout contrôle de lui-même. En même temps, il va découvrir que sa mère est amoureuse d’un autre homme. En s’alliant avec sa sœur, il va essayer d’empêcher une grosse catastrophe familiale.

Un roman sans temps mort, qui sort du lot par son ton impertinent, ses répliques bien senties, et le duo frère-sœur qui fonctionne superbement. Ici, les jeux en réseaux ne sont pas diabolisés (même le proviseur y joue !), mais il est montré que pour les jeux, comme pour toute autre passion, il ne faut pas se laisser dévorer.

Voir les commentaires

Mimic Royal Princess, tome 1

Mimic Royal Princess, tome 1

« Mimic Royal Princess, tome 1 » d’Utako Yukihiro et Zenko Musashino, éditions Bamboo, collection Doki Doki

Résumé : Dans un pays où les femmes ont le pouvoir et les hommes sont brimés et exploités, Albert, jeune garçon pauvre, se fait un jour enlever et est revendu en tant qu’esclave à un prix énorme. Il est acheté car il est le sosie de la princesse Alexia, et il va devoir être son double dans certaines situations…

Mon avis : Une histoire plutôt étonnante de par son sujet, comme par ses rebondissements, surtout à la fin.

Albert est acheté pour devenir le double de la princesse Alexia, et leur ressemblance est telle qu’on pourrait se demander s’il n’était pas son jumeau à la naissance. Albert a un caractère bien trempé et se soumet difficilement à l’apprentissage de la vie de princesse, mais Alexia est aussi inflexible que lui. Les tentatives d’assassinat envers la princesse vont montrer à Albert que la cour est dangereuse au-delà des apparences.

L’idée d’inventer un monde dominé par les femmes est intéressante, et on voit rapidement que ce monde tombe dans les mêmes travers que celui dominé par les hommes : interdits nombreux pour l’autre sexe, violences… Et si les femmes semblent régner, leur vie n’est pas pour autant enviable, surtout celle de la princesse : aucune relation affective avec sa mère, obligation d’enfanter des filles pour la continuité du royaume…

Une histoire étonnante, qui donne envie de lire la suite.

Un extrait : « C’est quand même grâce à ta rencontre que j’ai pu apprendre que la dignité humaine ne se mesurait pas en terme de rang social ou de distinction de sexe. »

Voir les commentaires

Blue Spring Ride, 6

Blue Spring Ride, 6

« Blue Spring Ride, 6 » d’Io Sakisaka, éditions Kana

Résumé : Kô a invité son mystérieux correspondant téléphonique, qui traverse les mêmes épreuves que lui, à la fête du lycée. Il s’agit en fait d’une fille, Yui, avec qui il s’est lié d'amitié dans son ancien collège. C’est un choc pour Fubata, qui se demande quelles sont les relations exactes entre Yui et Kô, d’autant plus que Yui sous-entend avoir échangé un baiser avec Kô par le passé. Et en même temps, Kô embrasse Fubata lors de la fête du lycée, est-ce parce qu’il ressent des sentiments ou parce qu’il a profité de l’occasion ? Fubata ne sait plus quoi en penser, et se demande quel genre de garçon est en fait Kô…

Mon avis : L’action est relancée dans ce tome 6, avec l’arrivée d’une rivale potentielle, Yui, qui a l’avantage de connaître Kô depuis qu’il a quitté le collège de Fubata quelques années auparavant, et qui a comme point commun avec lui de partager la souffrance d’avoir un parent mort d’un cancer.

Fubata ne sait plus comment réagir, surtout quand Kô l’embrasse. Elle ne sait pas s’il ressent des sentiments pour elle ou s’il se joue de son amour pour lui. Et elle ne voit pas que Tôma est amoureux d’elle…

Les amours contrariés et croisés ont la belle part dans ce tome, et on se demande comment va évoluer la relation entre Fubata et Kô , quand on voit la scène finale du tome…

Voir les commentaires

Rin, tome 1

Rin, tome 1

« Rin, tome 1 » Harold Sakuishi, éditions Delcourt.

Résumé : Norito rêve de devenir mangaka depuis qu’il est tout petit. Devenu adolescent, il dessine d’arrache-pied afin de pouvoir être publié dans un journal connu, et il veut aussi participer à un concours lui permettant de se faire connaître. Rin est une jeune fille qui a des pouvoirs de medium. Leurs chemins vont se croiser.

Mon avis : Ce tome 1 est décevant, autant par la qualité des illustrations que par le scénario.

Les personnages sont notamment horriblement dessinés, on voit leurs dents qui prennent toute la place et déforment le visage.

Du point de vue du scénario, il est bien de pouvoir voir combien il faut travailler et combien il est dur de devenir mangaka.

Mais l’histoire est un peu trop longue, et surtout la rencontre annoncée entre Norito et Rin ne vient qu’à toute la fin, sans qu’on voit bien ce qui va les relier si ce n‘est le hasard. L’intrigue évolue trop lentement, et ne m’a guère passionnée…

Voir les commentaires

3 tyrans + 1 boloss = quelle vie !

3 tyrans + 1 boloss = quelle vie !

« 3 tyrans + 1 boloss = quelle vie ! » de Davide Cali, éditions Sarbacane

Résumé : Depuis l’école maternelle, Tom a appris à reconnaître les tyrans et à trouver une parade pour ne pas être leur esclave. Mais là, au collège, il découvre un tyran caché sous les traits d’un boloss qui s’appelle Anatole. Et il ne sait pas comment faire pour s’en débarrasser…

Mon avis : Une histoire courte à lire et/ou à faire lire aux petits lecteurs sur le thème de la différence, qui montre que les enfants violents sont parfois aussi en mal-être et qu’il faut leur tendre la main, parfois malgré soi.

Voir les commentaires

Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 7 : Plein de secrets

Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 7 : Plein de secrets

« Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 7 : Plein de secrets » d’India Desjardins, éditions Michel Lafon.

Résumé : Aurélie fait sa dernière rentrée au lycée. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais bien sûr cela ne va pas durer. Sa mère se transforme en MomZilla, s’énervant pour un oui ou pour un non, ses professeurs ne sont pas aussi bien que ceux de l’année dernière et remettent parfois en cause ses talents, sa peur des araignées est toujours aussi intense, son petit ami Nicolas est jaloux de son meilleur ami Tommy, et son avenir lui apparaît toujours aussi nébuleux. Bref, c’est la crise !

Mon avis : Ce tome 7 fait vraiment grandir psychologiquement Aurélie.

Celle-ci comprend que la vie ne nous réserve pas toujours ce qu’on veut, mais qu’elle offre souvent de magnifiques surprises dans l’adversité.

Elle va découvrir ce qui fait sa force, en tombant dans un grosse déprime, mais ses amis et ses proches vont l’aider à rebondir.

A voir comment notre héroïne va terminer son histoire dans le dernier tome.

Quelques extraits :

  • « Aujourd’hui, tu as acquis assez de maturité pour faire face à ces émotions, à cette grande sensibilité qui fait de toi la belle grande fille extraordinaire que tu es. »
  • « Etre fort, ce n’est pas ne rien ressentir comme les robots, comme tu dis, c’est être capable de ressentir des choses et y faire face. »
  • « Alors l’important n’est pas d’arrêter de penser ni d’arrêter de ressentir ce que tu ressens. L’important est d’apprendre à apprivoiser tes émotions et d’accepter que cette sensibilité est une force pour la femme que tu es en train de devenir. »
  • « Il ne faut jamais voir un refus comme un obstacle à la concrétisation de ses projets. »
  • « Je crois que ce qui est le plus positif, ce n’est pas de réaliser tous ses rêves, mais d’avoir la capacité de renouveler ses rêves, d’en générer de nouveaux. »
  • « ce serait d’arrêter de penser que, si les choses s’étaient passées autrement, ma vie serait différente. J’ai la vie que j’ai. Et si tout avait été différent, je ne serais pas la personne que je suis. »
  • « Depuis quelques années, je m’efforce de contenir tout ce que je ressens. Mais j’ai l’impression que toutes les barrières de protection que j’avais placées autour de mon cœur tombent malgré moi. »
  • « C’est devenu un peu épuisant de tout contenir. C’est bon de baisser sa garde. Si ça ne marche pas, on se relève, on recommence. »

Voir les commentaires

Hibi Chouchou : Edelweiss et papillons

Hibi Chouchou : Edelweiss et papillons

« Hibi Chouchou : Edelweiss et papillons » de Suu Morishita, éditions Panini

Résumé : Suiren est le centre de l’attention des garçons comme des filles depuis qu’elle est toute petite, et cela la gêne énormément. Lors de sa rentrée au lycée, la situation est toujours pareille, et les garçons la surnomment l’edelweiss, fleur inaccessible dont ils sont fous amoureux. Seul Kawasumi semble ne pas l’apprécier, ni même la regarder…

Mon avis : Une histoire très prévisible, fade et sans intérêt. Il ne se passe presque rien dans ce premier tome. On voit Suiren adulée par les garçons, très timide et ne parlant quasiment jamais, qui va tomber amoureuse de Kawasami qui l’ignore et semble frappé comme elle de timidité. L’intrigue est inconsistante et ne donne pas envie de lire la suite.

Voir les commentaires

Blue Spring Ride, 5

 Blue Spring Ride, 5

« Blue Spring Ride, 5 » d’Io Sakisaka, éditions Kana

Résumé : Futaba avait invité Kô pour la fête de l’été, mais ce dernier avait dû annuler car il avait une urgence au même moment. Depuis, aucun de ses camarades ne l’a revu. Quand Kô revient enfin (en retard !) au lycée, il semble encore avoir changé, et n’arrête pas de consulter son téléphone….

Mon avis : Dans ce tome 5, le rapprochement entre Kô et Futaba, qu’on pensait imminent, semble en fait s’éloigner. Kô est plus distant car il passe son temps à regarder son téléphone, étant en train d’aider une personne qui traverse les mêmes épreuves que lui. Mais Futaba s’inquiète de sa nouvelle prise de distance, et est jalouse de ce correspondant. Pendant ce temps, Tôma surmonte sa timidité et essaye de faire comprendre ses sentiments à Futaba qui n’a d’yeux que pour Kô…

Les relations entre les personnages évoluent, avec l’arrivée de Tôma et du mystérieux correspondant. Comme toutes les jeunes filles, Futaba se questionne sur les relations amoureuses et a du mal à y voir clair.

J’ai trouvé ce tome un peu lent, même si les relations entre les personnages évoluent. Peut-être que l’arrivée de l’ami de Kô va changer la donne et remettre un peu plus de dynamisme dans le scénario.

Un extrait : « C’est douter et réfléchir qui fait évoluer. Alors si tu oscilles entre force et faiblesse, Yoshioka, c’est parce que tu es en train de changer, me semble-t-il. »

Voir les commentaires

Mistinguette, tome 5. Mission relooking

Mistinguette, tome 5. Mission relooking

« Mistinguette, tome 5. Mission relooking » de Greg Tessier et Amandine, éditions Jungle, collection Miss Jungle !

Résumé : Chloé doit effectuer un stage en 3°, et sa convention vient d’être annulée. Heureusement, son professeur principal lui trouve un stage de dernière minute dans une agence de relooking, en compagnie de sa pire ennemie, Anissa ! Catastrophe ! Le stage commence mal sous la houlette d’une vieille dame très stricte. Mais la vraie patronne arrive et le vent pourrait bien tourner !

Mon avis : Une histoire intéressante qui prouve que l’entraide et le développement de ses talents sont de très bonnes qualités.

Chloé va découvrir les qualités de Yanis, malmené par la vieille dame et les deux autres pestes de stagiaires. Elle va réussir à se faire entendre et faire des propositions qui vont fonctionner.

Une BD pour les filles, au graphisme toujours aussi sympa, sur le thème du stage en entreprise que tous les élèves de troisième doivent faire.

Voir les commentaires

Interception

 Interception

« Interception » de Marin Ledun, éditions Rageot, collection Rageot Thriller.

Résumé : Valentine vit mal le fait d’être épileptique, et s’est éloignée de ses amis au collège. A la rentrée, elle intègre sans le vouloir vraiment un collège expérimental spécialisé dans l’accueil des épileptiques. Elle y va rencontrer un garçon qu’elle a déjà croisé dans le labyrinthe de ses cauchemars. Qui est-il ? Pourquoi le rencontre-t-elle dans ses cauchemars ? Au fil des jours, elle va se rendre compte qu’elle n’est pas la seule à connaître le labyrinthe, et va y faire des rencontres qui vont la faire s’approcher de la difficile réalité…

Mon avis : Un roman original car il intègre du fantastique dans le thriller. Les héros peuvent entrer dans des mondes parallèles à travers un labyrinthe, lorsqu’ils font une crise d’épilepsie.

Ce labyrinthe est effrayant car peuplé de spectres qui s’en prennent aux visiteurs. Valentine en fait l’expérience dans ses cauchemars épileptiques, et découvre que les camarades de sa nouvelle école connaissent ce labyrinthe et s’y rendent quand le docteur de l’école leur administre certains produits.

Peu à peu Valentine découvre ce qui se cache dans ces mondes, tout en se demandant quelle mission et quel rôle le docteur veut lui faire jouer.

Elle va comprendre que ces mondes sont dans un équilibre qui peut se rompre à tout moment et affecter le monde réel. Mais quel pouvoir a-t-elle ?

On passe un bon moment de frisson avec ce roman, entre suspense, courses-poursuites avec des spectres, découverte de mondes parallèles… La fin est ouverte, laissant penser que l’histoire continue, mais pour le moment, il n’y a pas de tome 2 sorti. Seul bémol, les parents sont au courant des expériences menées par le docteur ainsi que du labyrinthe où se rendent leurs enfants, ce qui semble un peu invraisemblable.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>