Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Rose écarlate, tome XI. Peux-tu comprendre cela ?

La Rose écarlate, tome XI. Peux-tu comprendre cela ?

« La Rose écarlate, tome XI. Peux-tu comprendre cela ? », de Patricia Lyfoung, éditions Delcourt

Résumé : Linus a réussi à s’emparer de la lance de Longinus qui va lui permettre de trouver le chemin pour atteindre la fontaine de jouvence, laissant Maud, Guilhem et Natalia en mauvaise posture. Guilhem est blessé, et seule la lance pourrait le guérir. Maud décide alors avec Natalia de récupérer cette lance afin de le sauver…

Mon avis : Sans trop en révéler, je peux dire que ce tome 11 va dévoiler une partie du passé de Guilhem, et qu’on va comprendre l’importance de l’enjeu de la découverte de la fontaine de jouvence : pour les uns, c’est un moyen de régner éternellement, mais pour d’autres, c’est juste un acte d’amour désespéré.

Nos héros vont livrer bataille, laissant place à de belles d’actions, mais l’introspection est aussi de mise. Ils vont donc repartir en quête de la fontaine de jouvence, mais de nombreux dangers les guettent.

Voir les commentaires

Louca, 4. L’espoir fait vivre

Louca, 4. L’espoir fait vivre

« Louca, 4. L’espoir fait vivre » de Bruno Dequier, éditions Dupuis

Résumé : Louca participe au match décisif qui va décider de la relégation de son équipe, mais aussi du sort du terrain d’entraînement qui pourrait se transformer en réalisation immobilière. Nathan étant momentanément parti, il va devoir faire face seul, utilisant son seul atout, le fait de courir vite. Le match est serré. Pendant ce temps, Nathan replonge dans son passé et plus particulièrement le jour de sa mort.

Mon avis : Ce tome 4 est particulièrement réussi, mêlant habilement foot, suspense du match, humour, mais aussi suspense policier et émotions, car le passé de Nathan va se mêler au présent.

Le lecteur plonge dans le passé et découvre les circonstances de sa mort, et les deux individus responsables de sa mort vont recroiser le chemin de Nathan, Lucas et ses amis.

Nathan va se retrouver confronté à ses vieux démons, et Louca est le seul qui peut l’aider. A la fin, des indices sont donnés qui laissent à penser que la mort de Nathan et les enjeux du match contre les Condors sont liés…

Un extrait : « Tu es mon ami, tu m’aides chaque jour à devenir celui que je veux être, je ne te laisserai pas devenir celui que tu n’es pas ! »

Voir les commentaires

Le papyrus de César

 Le papyrus de César

« Le papyrus de César » de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, éditions Albert René

On retrouve Astérix et Obélix dans une aventure qui renoue avec les origines de la série, car elle va expliquer comment l’histoire du petit village gaulois qui résiste a pu parvenir jusqu’à nous.

César écrit sa « Guerre des Gaules », mais enlève un passage qui parle de la résistance du village gaulois, sur les conseils de Promoplus. Mais le papyrus contenant ce passage va disparaître et arriver jusqu’au village d’Astérix…

C’est avec plaisir que je me suis embarquée dans cette histoire avec pléthore de jeux de mots et de quiproquos. Un moment sympathique de lecture qui fait sourire et détend.

Voir les commentaires

Le maître des livres, 4

Le maître des livres, 4

« Le maître des livres, 4 » d’Umiharu Shinohara, éditions Komikku

Résumé : La bibliothèque de la Rose Trémière va être de nouveau le cadre de réflexions sur la vie à travers les livres, chacun voyant dans un livre des signes qui peuvent l’aider à progresser dans la vie et se sentir à sa place, que ce soit dans son métier ou dans son choix de vie. Plusieurs personnages vont prendre de l’assurance et oser aller de l’avant.

Mon avis : Encore un très beau tome se déroulant au sein de la bibliothèque. Les contes de la Petite Sirène et du Petit Prince vont accompagner le lecteur et les personnages du manga.

L'auteur nous rappelle que la lecture et la relecture des « classiques » ramènent chacun à ses propres questions existentielles, et qu’un même conte peut délivrer différents messages selon l’âge, la sensibilité, et sa propre évolution intérieure.

J’aime cette idée que les livres accompagnent notre vie et sont toujours là pour nous aider, pour peu qu’on veuille bien les regarder et accepter de voir au-delà des apparences.

Quelques extraits :

  • « C’est sûrement parce qu’on ne ressent pas le besoin de tout comprendre. Comme il le dit ici, il suffit d’accueillir les choses telles qu’elles sont. »

  • « Tout ça à cause d’une foutue apparence qu’on veut se donner, on en arrive au point de ne plus fréquenter de bibliothèque alors que l’envie de lire est toujours là. Ca n’a aucun sens ! »

  • « Si une bibliothèque ne donne pas envie d’entrer, alors c’est mon rôle de redonner la motivation à ceux qui ne la fréquentent plus. »

  • « Une bibliothèque n’est pas un endroit où l’on doit aller, mais un endroit où l’on se rend quand on en a envie. »

  • « Il y a même certains livres pour enfants dont les subtilités sont très complexes à comprendre et qui vous apprennent beaucoup de choses sur la vie ! »

  • « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Voir les commentaires

Cœur cookie (Les filles au chocolat, tome 6)

Cœur cookie (Les  filles au chocolat, tome 6)

« Cœur cookie (Les filles au chocolat, tome 6) » de Cathy Cassidy, éditions Nathan

Résumé : Jake Cooke, dit Cookie, a reçu plusieurs lettres de Honey, et découvre ainsi qui est son père, et qu’il a des demi-sœurs. Le jour où les catastrophes s’enchaînent et qu’il se sent coupable de tout ce qui arrive, Cookie décide d’utiliser le billet de train envoyé par Honey pour rejoindre cette nouvelle famille et essayer d’obtenir de l’aide de son père.

Mon avis : Ce tome 6 des filles au chocolat s’intéresse cette fois à Cookie, le demi-frère inconnu.

L’histoire aborde de façon assez fine les relations difficiles entre les différents membres d’une famille recomposée, la fugue, la lâcheté, la force des liens familiaux, les difficultés sociales.

Il donne pour la deuxième fois la parole à un garçon, et l’écriture de Cathy Cassidy est toujours aussi douce pour aborder des thèmes d’actualité et les relations humaines.

Cookie est un jeune garçon attachant, loyal et sincère, on retrouve la famille Tanberry-Costello avec toujours autant de plaisir et en prime, on assiste à la naissance d’un nouveau chocolat.

Un extrait : « Faire ce qu’on aime est bien plus important qu’être riche ou célèbre. Il suffit de trouver la petite chose qui nous rend heureux. »

Voir les commentaires

Assassination classroom, tome 10

Assassination classroom, tome 10

« Assassination classroom, tome 10 » de Yusei Matsui, éditions Kana

Résumé : Les élèves essaient une autre tentative d’assassinat en cachant une bombe au fond d’un pudding géant dont M. Koro est friand. Pour entraîner les élèves au free running, Karasuma et M. Koro vont préparer une partie géante qui va les faire progresser. Et Itoma revient pour tuer M Koro, ayant intégré en lui des tentacules…

Mon avis : Pour fêter le tome 10, la couverture est de toutes les couleurs, montrant M. Koro sous tous ses aspects à la fois.

L’intrigue progresse doucement avec les tentatives d’assassinat et des entrainements de plus en plus profitables aux élèves. La fin du premier trimestre approche et la menace de M. Koro est toujours aussi présente.

On assiste à des méthodes pédagogiques qui laissent la part belle à la pratique pour que les élèves progressent à partir de situations réelles, et tous montrent une belle envie de réussir, tout en continuant à s’amuser. On ne sait pas s’ils vont réussir leur assassinat, mais M. Koro les aide à progresser, à s’entraider et à avoir confiance en eux. Une belle leçon de vie.

Un extrait : « Comment un professeur pourrait-il enseigner à ses élèves s’il n’apprenait pas, lui aussi, de nouvelles choses chaque jour ? »

Voir les commentaires

Silex and the city, tome 6 : Merci pour ce mammouth !

Silex and the city, tome 6 : Merci pour ce mammouth !

« Silex and the city, tome 6 : Merci pour ce mammouth ! » de Jul, éditions Dargaud

Web et Rahan veulent se marier, mais leur volonté de s’unir va devoir se confronter aux préjugés de la famille de Rahan, et divers obstacles vont se dresser sur leur route.

Ce tome va nous faire remonter le temps et faire voyager dans les religions. Web va faire des recherches sur son arbre généalogique peu glorieux par rapport à celui de Rahan pour pouvoir se marier, ce qui permettra de rencontrer l’arbre généalogique universel truffé de trouvailles savoureuses.

Mais une fois cette étape passée, Rahan va se rappeler qu’il s’était marié à Las Vegas, et qu’officiellement, il ne peut donc pas se remarier ! Web et lui vont donc devoir partir à la recherche du prêtre qui l’a marié pour dissoudre le premier mariage. Du coup, ils vont assister en direct à différents conflits religieux.

Avec une dose d’humour et le recul paléolithique, Jul arrive une fois de plus à faire réfléchir sans en avoir l’air sur notre époque.

Voir les commentaires

Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 8 : Les pieds sur terre

 Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 8 : Les pieds sur terre

« Le journal d’Aurélie Laflamme, tome 8 : Les pieds sur terre » d’India Desjardins, éditions Michel Lafon.

Résumé : La vie n’est pas de tout repos pour Aurélie lors de sa dernière année de lycée : ses histoires de cœurs sont compliquées, celles des autres aussi, sa mère est enceinte, elle ne sait pas vraiment ce qu’elle veut faire après le lycée, ni quel métier exercer, son bal de fin d’année approche à grands pas, elle doit étudier un maximum pour réussir, et sa phobie des araignées lui cause toujours autant de problèmes ! Comment s’en sortir ?

Mon avis : Dans ce dernier tome de la série, Aurélie recule parfois devant les difficultés ou tente de se protéger de ses peurs, mais elle va comprendre que cela ne sert à rien et la vie va lui offrir de belles leçons : elle doit s’accepter comme elle est, les autres aussi doivent l’accepter comme elle est car il ne faut pas qu’elle renonce à être elle-même pour être le reflet des désirs de l’autre, la vie fait peur mais cela ne doit pas empêcher d’avancer et il ne faut jamais renoncer.

Finalement, le journal d’Aurélie Laflamme accompagne les jeunes filles dans leur évolution et montre que la vie vaut la peine d’être vécue.

C’est presque à regret qu’on quitte Aurélie à l’aube de sa nouvelle vie d’étudiante. Nul doute qu’elle y fera encore des étincelles ! Mais elle aura apporté un peu de réconfort à celles qui pensent qu’elles lui ressemblent, et elle leur montre qu’il faut avancer dans la vie, quels que soient les obstacles.

Quelques extraits :

  • « C’est vrai que je me protège beaucoup. Et c’est vrai qu’il faudrait que j’apprenne à ouvrir un peu plus mon cœur. J’ai toujours peur d’être blessée, abandonnée, humiliée, ridiculisée. Et ce n’est peut-être pas la bonne façon d’avancer dans la vie. »

  • « On ne peut pas protéger les autres de tout. Sinon, on les étouffe. On peut seulement les guider un peu, de notre mieux. »

  • « On ne peut s’empêcher de vivre quelque chose de peur que ça ne marche pas. »

  • « Ce genre de peine qu’on ne voudrait plus vivre. Mais de laquelle on se sort. Toujours. Souvent grandi. Et j’ai appris qu’on reprend goût au bonheur. Un bonheur qu’on se construit, au final, tout seul. Même s’il est enrichi par les gens qui nous entourent. »

  • « je n’ai jamais osé être ce que je suis vraiment. Toujours enfermée dans ma bulle et dans ma tête, emprisonnée par mes émotions. Je n’ai peut-être jamais su qui j’étais au fond. Je n’ai jamais pris ma place, car je n’ai jamais trop su où elle était. Mais ce que je sais, c’est que je n’arrêterai jamais de la chercher. Et aujourd’hui, j’entrevois mon avenir de façon tout à fait excitante, en pensant que, quoi qu’il arrive, ma place est celle que je déciderai de prendre. »

Voir les commentaires

Blue Spring Ride, 9

Blue Spring Ride, 9

« Blue Spring Ride, 9 » d’Io Sakisaka, éditions Kana

Résumé : Tôma est de plus en plus entreprenant avec Futaba car il veut remplacer Kô dans son cœur. Il décide de l’inviter au parc. Yui entend cette conversation dans la gare et décide d’en tirer profit en invitant Kô dans ce même parc. Les deux couples vont donc se croiser. Que vont décider Kô et Futaba ? Kô souhaite arrêter sa relation avec Yui, mais le fera-t-il à temps ?

Mon avis : Il y beaucoup de chassés-croisés amoureux dans ce tome 9. Le temps passe et Kô comprend enfin qu’il doit mettre fin à sa relation avec Yui, mais celle-ci fait traîner les choses. Et Tôma décide d’utiliser tous ses atouts pour séduire Futaba.

Il semblerait que les amours de Kô et de Futaba puissent être contrariés car nos deux amoureux sont trop discrets et timides l’un par rapport à l’autre, et que le temps fait son œuvre.

Parviendront-ils à se révéler à tous deux leurs sentiments, ou le temps passant, vont-ils s’éloigner et laisser passer leur chance ? Rien n’est gagné…

Voir les commentaires

La Voleuse de livres

La Voleuse de livres

« La Voleuse de livres » de Markus Zusak, éditions Pocket jeunesse

La Mort raconte l’histoire de Liesel, une petite fille qui la rencontre très tôt : elle voit son petit frère mourir dans le train qui les emmène dans une famille d’accueil. Liesel va devoir faire des adieux définitifs à son frère mort, puis à sa mère qu’elle ne reverra jamais. Elle va alors vivre chez Hans et Rosa, rencontrer Max le juif, être amie avec Rudy, et découvrir le pouvoir des mots à travers des livres volés. Son destin des années de guerre dans l’Allemagne nazie sera raconté par la Mort en personne.

Un roman original et inoubliable raconté par un narrateur un peu effrayant : la Mort.

Mais celle-ci ne fait que son devoir, recueillir les âmes des personnes décédées, ne comprenant pas toujours la folie des humains qui s’entretuent et lui donnent encore beaucoup plus de travail. Seul moyen de survivre, vu que la Mort ne peut pas mourir, regarder la couleur du ciel quand elle emporte les âmes et se rappeler les histoires de certaines personnes, comme Liesel.

Le lecteur va alors partir à la découverte d’une vie simple, de petits bonheurs, de peurs, de doutes et de grands malheurs. En récupérant par hasard un livre, Liesel va découvrir le monde des mots et leurs pouvoirs, apportant aussi bien le bonheur que le malheur.

On ressort de la lecture bouleversé par l’histoire de Liesel, les coups du sort qui font que certains survivent et d’autres meurent. Le choix de faire raconter l’histoire par la Mort, désolée de son travail et parfois compatissante, rendent ce roman d’autant plus touchant. On referme le livre avec tristesse, face au destin qui parfois se moque de nous.

Voir les commentaires

1 2 > >>