Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #lectures-bd catégorie

Studio Danse, 1

« Studio Danse, 1 » de Crip, Beka et Benoît Bekaert, éditions Bamboo

Résumé : Julie, Luce et Alia sont trois amies qui partagent la passion de la danse. Entre sentiments pour le beau prof de hip-hop, rivalités avec Carla, la jolie peste de service qui veut avoir tous les projecteurs sur elle, ou l’amour de Luce pour les gâteaux, ces jeunes filles n’ont pas le temps de s’ennuyer.

Mon avis : Une BD pleine de fraîcheur, avec des personnages de danseuses très bien dessinés et des couleurs pleines de vie.

Les auteurs ont rassemblé dans cet album des histoires en une planche qui peuvent se suivre.

On entre de plein pied dans le monde de la danse, avec ses rivalités et jalousies, les entraînements qui prennent de la place jusque dans la vie quotidienne, le peu de garçons qui font de la danse classique, et bien sûr un beau prof de hip-hop qui attire le regard de nos héroïnes.

Une BD sympa à lire qui fait passer un bon moment.

Voir les commentaires

Les Légendaires, 5. Cœur du passé

« Les Légendaires, 5. Cœur du passé » de Patrick Sobral, éditions Delcourt

Résumé : Les Légendaires vont partir dans une nouvelle aventure après avoir rencontré le prince Halan, ancien amoureux de Jadina. Les voilà en route vers Casthell, la demeure qui appartenait au sorcier Darkhell, car il y a un soupçon de magie à cet endroit.

Mon avis : Dans ce tome 5, on en découvre plus sur le passé de Jadina, que ses parents avaient fiancé au prince Halan, avant que Jadina suive Danaël et appartienne aux Légendaires.

Cette fois-ci, nos héros vont partir vers la demeure du sorcier Darkhell, car on ressent de la magie maléfique à cet endroit. Qui s’est installé à cet endroit maudit ? Et dans quel but ? Quelles sont les souhaits secrets du prince Halan ?

Toujours plein de péripéties, d’humour et d’aventure, que ce soit dans les situations ou le vocabulaire employé. Une série toujours plaisante à suivre.

Voir les commentaires

Lou, tome 7. La cabane

 « Lou, tome 7. La cabane » de Julien Neel, éditions Glénat, collection Tchô ! La collec’…

 

Résumé : Lou et ses amies ont décidé de passer quelques jours de vacances d’été à Mortebouse, chez la grand-mère de Lou. Elles souhaitent se ressourcer sans Internet ni téléphone, et construire ensemble une cabane dans la forêt…

 

Mon avis : Cela faisait longtemps que j’attendais la suite de Lou, que j’ai enfin eu entre les mains ! D’ailleurs ce n’est pas vraiment une suite, mais plutôt un retour en arrière, avant l’âge de cristal, qui permet de comprendre (un peu) ce qui est arrivé.

J’ai retrouvé avec plaisir Lou dans des pages très colorées aux tons orangés de l’été. Elle part en famille et avec ses amies à Mortebouse volontairement, afin de se retrouver et de renouer avec le passé.

Avec ses amies, elle décide de fabriquer une cabane dans un arbre, et avec l’aide de tout le monde, le résultat dépassera forcément ce qu’on aurait pu imaginer.

Lou a bien grandi, est devenue une jeune femme, ses amies ont aussi changé, et chacune ressent un peu de nostalgie. Ce sera le moment pour se poser, faire le point, et avancer dans la vie. Un beau retour de Lou !

 

Un extrait : « L’amour peut prendre plein de formes surprenantes… Si j’ai bien compris, on l’a tous en nous, mais il a besoin des autres pour s’épanouir : il lui faut un environnement propice. Et c’est à nous de le construire, en tissant des liens, en construisant des choses, en échangeant des idées… »

Voir les commentaires

Le grand méchant Renard

« Le grand méchant Renard » de Benjamin Renner, éditions Delcourt, collection Shampooing

 

Résumé : Renard va régulièrement à la ferme pour tenter de s’emparer d’une poule à dévorer. Mais hélas, il ne fait absolument pas peur, et les poules se moquent de lui. Alors quand Loup lui suggère de voler les œufs d’une poule, de les couver, d’élever les poussins pour les manger, Renard n’hésite pas un instant. Mais c’est sans compter sur ses émotions de « mère poule ».

 

Mon avis : Cette BD a reçu en 2016 le Fauve Prix jeunesse du Festival d’Angoulême, et on comprend pourquoi.

 

J’ai moi aussi adoré cette BD pleine de joie, où le Renard est l’antithèse des animaux qui font peur. Même les petits oiseaux se moquent de lui et ne ressentent aucune peur. Le cochon et le lapin du fermier ont même pitié de lui et lui donnent des navets, car Renard est bien incapable de faire le poids par rapport aux poules. Alors, lorsque son compère Loup lui suggère de voler des œufs pour élever des poussins et les dévorer, il pense que c’est enfin le moment d’y arriver. Mais bien sûr, rien ne se passe comme prévu pour notre Renard un peu (beaucoup !) looser. Les petits poussins vont vite s’attacher à lui, et il va découvrir les joies et les crises de nerfs de la vie en famille !

 

Une BD réjouissante où on rit de Renard lésé par le Loup (pour une fois), bien loin de la légendaire ruse dont on affuble les animaux de sa race. Renard est maladroit, peureux, mais aussi attachant. Et il va se révéler finalement bien plus courageux qu’il y paraît quand il va devoir sauver la vie des petits poussins qu’il aime finalement comme une mère. Beaucoup de gags, mais aussi de poésie et des moments touchants dans cette BD qui se lit d’une traite et se relit aussi pour le plaisir !

 

A lire absolument !

 

Le grand méchant RenardLe grand méchant Renard
Le grand méchant RenardLe grand méchant Renard

Pour prolonger l'aventure, une aventure interactive très sympathique est disponible en ligne :

 

Aventure de Renard

 

Et voici la bande-annonce du film d'animation qui sortira sur les écrans le 21 juin

 

 

L'avis de Manou, qui m'avait fortement donné envie de lire cette BD, c'est par ici : http://www.bulledemanou.com/2016/04/le-grand-mechant-renard-benjamin-renner.html

Voir les commentaires

Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses

« Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses ou comment j’ai cru devenir libraire » de Leslie Plée, Jean-Claude Gawsewitch Editeur

 

Résumé : Leslie Plée raconte ses débuts dans le monde du travail. Elle réussit à avoir un job dans un grand centre commercial culturel. Elle commence son métier avec joie, mais va très rapidement déchanter devant les conditions de travail.

 

Mon avis : Une bande dessinée où Leslie Plée raconte ses débuts dans le métier de libraire. Au début, elle laisse éclater sa joie d’avoir pu trouver aussi rapidement un travail à temps complet, mais elle va rapidement comprendre que le métier de libraire auquel elle pensait est très différent de celui qu’elle exerce : manutention, étiquetage, mise en place et rangement des rayons, retour des invendus, temps de pauses rares, formation quasi inexistante et clients difficiles. Le métier qu’elle exerce est multitâche et ressemble parfois à de l’esclavagisme. Au lieu de travailler dans une vraie librairie, elle se retrouve dans un centre commercial culturel, qui préfère vendre et mettre en avant ce qui marche plutôt que faire découvrir aux clients d’autres lectures. Les cadences sont infernales, et on est bien loin de l’épanouissement professionnel.

 

Il s’agit d’un témoignage de ce qu’a vécu l’auteur, et cela lui permet d’évacuer psychologiquement tout ce qu’elle a vécu, mais j’ai trouvé que c’était en même temps un portait très réaliste de ce que peuvent vivre les employés de ces grandes surfaces culturelles. Quand je me rends dans certaines enseignes de ce type, je vois bien toute la manutention à faire, les étagères qui changent régulièrement de place, les espaces remodifiés et rénovés, la mise en valeur des produits qui se vendent, et les conditions de travail loin d’être idylliques. Tout cela pour satisfaire le client, le faire acheter, et lui donner envie de revenir consommer.

 

En lisant cette histoire, on se dit que ces grandes surfaces culturelles sont bien loin des petites libraires de quartier, de plus en plus rares, où les libraires lisent beaucoup de livres, et sont capables de vraiment vous conseiller, mais où les gens se rendent hélas de moins en moins.

 

Les couleurs utilisées par Leslie Plée reflètent bien la tristesse et le stress vécu, avec des teintes plutôt sombres et ternes. Lorsque enfin Leslie décide de quitter ce métier pour éviter toute cette souffrance, elle renoue enfin avec son amour premier :  le dessin, pour notre plus grand plaisir ! 

 

Une BD à lire pour voir tout ce qui se cache derrière les façades colorées et lumineuses des grandes surfaces dites culturelles, et pour parler de la souffrance au travail.

Voir les commentaires

Les Légendaires, 4. Le réveil du Kréa-Kaos

« Les Légendaires, 4. Le réveil du Kréa-Kaos » de Patrick Sobral, éditions Delcourt

 

Résumé : Elysio annonce à l’assemblée des elfes qu’il est à la fois le gentil Elysio, mais aussi le méchant Darkhell qui est sorti de lui, et que ce dernier utilise les piranhis pour s’emparer de l’armure appelée Kréa-Kaos. Il lui reste à convaincre les elfes, avec ses amis Légendaires, de se battre contre Darkhell pour éviter la fin du monde !

 

 Mon avis : Beaucoup plus d’actions dans ce tome, où le monde se retrouve en danger à cause de la découverte par Darkhell de l’armure qui va lui permettre de détruire le monde et d’être le maître absolu.

Les Légendaires et les elfes vont devoir combattre main dans la main s’ils veulent réussir à le contrer !

 

L’accent est mis sur la réflexion, la ruse, la solidarité et l’unité afin de réussir le combat. Les scènes d’action se succèdent, entrecoupées de scènes plus tendres ou humoristiques, permettant de détendre un peu l’atmosphère.

 

Encore une belle réussite qui donne envie de connaître la suite !

Voir les commentaires

Les Légendaires, 3. Frères ennemis

« Les Légendaires, 3. Frères ennemis » de Patrick Sobral, éditions Delcourt

 

Résumé : Les Légendaires se retrouvent dans une taverne quand ils rencontrent les Fabuleux, groupe de trois jeunes gens qui semble avoir pris leur relève. Ils sont bien sûrs jaloux d’eux, mais vont devoir coopérer avec eux car le roi les mande pour venir en aide au royaume des elfes. Parviendront-ils à travailler ensemble ?

 

Mon avis : Ce tome 3 est toujours sous le signe de l’aventure et de l’humour.

Les jeux de mots autour des noms de personnages ou de lieux continuent (Kash-Kash…), ainsi que des clins d’oeil aux classiques du dessin animé (le robot singe fait penser à Goldorak) ou de la BD (le pêcheur naufragé rappelle les pirates qui coulent à chaque fois qu’ils croisent la route d’Astérix).

 

Cette fois-ci, les Légendaires vont découvrir que les Fabuleux semblent les avoir remplacés, ce qui va donner lieu à de nombreuses chamailleries. Mais le royaume des elfes est en danger, et ils vont devoir unir leurs forces. Et c’est là qu’Elysio semble de retour pour le pire….

 

Une série rafraîchissante, aux multiples niveaux de lecture, et qui est un joli succès auprès des élèves.

Voir les commentaires

La Rose écarlate, Missions. 2 – Le spectre de la Bastille 2/2

« La Rose écarlate, Missions. 2 – Le spectre de la Bastille 2/2», scénario de Patricia Lyfoung, dessin de Jenny, éditions Delcourt

Résumé : Maud et Guilhem ont réussi à s’échapper des gardes qui les poursuivaient, mais n’ont pas pu appréhender les étranges fantômes enleveurs de jeunes filles rousses. Ils décident alors de tendre un guet-apens aux fantômes, tout en se demandant quel lien cette affaire pourrait avoir avec la Bastille, vers laquelle tous les enlèvements semblent converger…

Mon avis : Cette deuxième partie clôt cette première mission de la Rose écarlate et du Renard. Tous deux décident de tendre un piège aux fantômes pour découvrir quel mystère se cache derrière les enlèvements. Mais leur enquête va se révéler périlleuse et les personnes sur qui ils pensent compter vont dévoiler un autre visage.

J’ai bien aimé cette deuxième partie riche en actions et en rebondissements, où le passé ressurgit pour réaliser une sombre vengeance. Mais j’ai trouvé que le moyen qui va permettre de renvoyer vers le néant un fantôme du passé était un peu trop grossier et pas très crédible. De même, j’ai trouvé facilement qui jouait double jeu, mais peut-être est-ce parce que je lis aussi souvent des romans policiers ?

Malgré tout, cette mission remplit bien son rôle et est assez efficace, pour le plus grand plaisir des fans de la série.

Voir les commentaires

Napoléon… et l’Empire !

« Napoléon… et l’Empire ! » de Dominique Joly et Bruno Heitz, éditions Casterman, collection L’histoire de France en BD

Résumé : L’histoire de Napoléon en BD depuis sa naissance jusqu’à sa chute, en passant par son ascension au pouvoir, ses batailles ou ses réformes.

Mon avis : Une BD documentaire qui permet de découvrir de façon assez simple la vie de Napoléon. Toutes les étapes de sa vie et le contexte politique sont expliqués simplement et les illustrations aident à mieux comprendre les situations : plan de bataille, carte, schéma…. Quelques reconstitutions de tableaux célèbres permettent de faire un clin d’œil artistique (sacre de Napoléon, Tres de mayo).

A la fin, une courte partie documentaire permet d’aller plus loin : chronologie, distinction entre histoire et légende concernant la vie de Napoléon, présentation du Paris architectural de l’époque, découverte de la famille de Napoléon, découvertes et inventions de l’époque, esclavage.

Ce titre permet de comprendre assez simplement la vie de Napoléon, ainsi que le contexte de l’époque.

Une BD qui intéressera celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur Napoléon.

Voir les commentaires

La Rose écarlate, Missions. 1 – Le spectre de la Bastille ½

« La Rose écarlate, Missions. 1 – Le spectre de la Bastille ½ », scénario de Patricia Lyfoung, dessin de Jenny, éditions Delcourt

Résumé : La Rose écarlate et Renard continuent à voler les riches pour aider les pauvres. A Paris, des spectres habillés de blanc et portant un masque rôdent à la tombée de la nuit dans la ville, et enlèvent des jeunes filles rousses. Guilhem retrouve une ancienne amie, et décide de la protéger avec l’aide de Maud, car elle est rousse et pourrait être une cible de choix. Ils mènent donc l’enquête pour en savoir plus sur ces spectres…

Mon avis : J’ai retrouvé avec plaisir Maud et Guilhem, qui reprennent avec toujours autant d’enthousiasme les rôles de la Rose écarlate et du Renard, défenseurs des pauvres.

Cette fois-ci, ils vont se trouver face à une menace fantôme, avec des spectres qui parcourent la ville la nuit afin d’enlever des femmes rousses. Ils vont donc essayer de découvrir ce que ceux-ci trament véritablement.

Maud est toujours aussi bouillonnante, impétueuse et jalouse dès qu’une jeune fille s’approche un peu trop à son goût de Guilhem. L’humour est toujours bien présent, ainsi que l’action et le mystère.

Cette fois-ci, la mission s’articule en deux parties seulement, ce qui évite au lecteur d’attendre trop longtemps face au suspense, contrairement à la série principale qui ne se termine pas et demande beaucoup de patience.

Encore un beau tome de cape et d’épée, d’humour et d’enquête.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>