Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du temps pour soi : Conquérir son espace intime

 Du temps pour soi : Conquérir son espace intime

« Du temps pour soi : Conquérir son espace intime » du Pr Laurent Schmitt, éditions Odile Jacob

Le professeur Laurent Schmitt est professeur de psychiatrie à l’université de Toulouse. Dans cet ouvrage, il pose la problématique du temps intime.

Il aborde le « mal du temps » dans notre société, et présente diverses pathologies et maladies par rapport au temps à travers différentes thématiques : être réglé comme une horloge, être tout le temps pressé, être toujours en décalage, trop en avance ou trop en retard, le paradoxe de la recherche de plus de temps libre et la volonté de tuer le temps qui ennuie, le temps passé sur Internet sur les réseaux sociaux ou les jeux vidéo, le rapport au temps du téléphone portable, les jeux, les vacances, les achats, les drogues, l’amour, les passions, la performance sportive, l’hypocondrie, les troubles de l’adaptation, la mélancolie et l’ennui, l’approche de la mort, la religion.

Il termine en interrogeant sur les possibilités de traitement des maladies du temps libre, et enfin il propose quelques pistes pour retrouver une certaine intimité avec notre temps.

En lisant le résumé de cet ouvrage, je m’attendais plutôt à ce que l’auteur pose quelques bases, et fasse ensuite des propositions détaillées avec des exemples.

En fait, il n’en est rien. Les propositions pour reconquérir son temps personnel arrivent à la fin et tiennent en moins de 10 pages. Pendant tout le reste de l’ouvrage, les différentes composantes des maladies liées au temps qui passe et qui fait peur sont détaillées. Le professeur présente les différents troubles et maladies liées au temps, présentant quelques témoignages et faisant beaucoup de références littéraires aux écrivains qui ont pu exprimer ces différents mal-être.

Je me suis forcée à lire ce livre jusqu’au bout, mais il ne me correspond pas du tout, l’auteur faisant plus un essai psychiatrique truffé de références littéraires plutôt qu’un guide pour aider les personnes qui ressentent le besoin de mieux vivre leur temps.

Ce livre faisait partie de la pochette surprise "feel good" proposée par ma médiathèque pendant les vacances d'été.

manou 29/08/2016 15:50

C'est dommage en effet ! L'éditeur est un éditeur sérieux qui souvent donne la parole à des spécialistes mais en fait lorsqu'on emprunte ce type d'ouvrages c'est pour trouver davantage de concret... Merci de nous avoir livré ton ressenti. Sinon je trouve l'initiative de ta médiathèque avec cette "pochette surprise" tout à fait sympathique pour l'été !

Doc Bird 29/08/2016 15:55

C'est vrai que c'est dommage. Ma médiathèque s'est lancée cette année dans les pochettes surprises par thème et je me suis laissée tenter. J'ai le même concept au CDI avec les livres cadeaux surprises que je fais avec les élèves avant les vacances de Noël. Succès garanti !