Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Nectar et Ambroisie et le monde des ténèbres, Tome 1

Publié le par Doc Bird

« Nectar et Ambroisie et le monde des ténèbres, Tome 1 » de Sabina Colloredo, traduit de l’italien par Claire Bertholet, illustrations de Haria Urbinati, éditions Hachette

Résumé : Nectar et Ambroisie, deux enfants immortels, vivent sur l’Olympe en compagnie des dieux et déesses. Ils s’amusent ensemble dans un monde devenu glacé depuis qu’Hadès a enlevé Perséphone. Ils décident alors de se rendre dans les Enfers pour convaincre Hadès et faire revenir le printemps.

Mon avis : Voilà deux nouveaux héros hauts en couleurs, qui ont l’esprit affûté, et la langue bien pendue !

Nectar et Ambroisie ont été trouvés lorsqu’ils étaient encore des bébés, et ont été élevés par Héra et les autres dieux. Nul ne sait qui ils sont vraiment et pourquoi ils ont été abandonnés. Ils s’entendent très bien et adorent vivre des aventures ensemble. En faisant de la luge, ils se rendent compte que le monde glacé est bien triste, et Nectar réfléchit à un moyen de pouvoir changer les choses.

Accompagné d’Ambroisie, il part direction les Enfers ! Les deux héros vont alors devoir faire preuve de ruse et de courage pour pouvoir réussir à rencontrer Hadès et Perséphone.

Voilà un tome 1 d’une série qui devait plaire à partir de 8 ans avec deux enfants aux nombreuses ressources qui vont dépoussiérer la mythologie ! Il y a un mélange d’aventures, d’humour et une pointe de mystère sur les origines des enfants qui donne envie d’en savoir plus !

Les caractères des différents dieux et héros rencontrés dans le récit sont fidèles, et le lecteur découvre alors un peu de la personnalité de chacun, mais aussi différentes aventures mythologiques.

Un bon roman à lire pour découvrir la mythologie en s’amusant ! Merci à Babelio et aux éditions Hachette de m'avoir proposé cette lecture. 

Partager cet article
Repost0

À la recherche de Jack

Publié le par Doc Bird

« À la recherche de Jack » de Mel Darbon, éditions Hélium

Résumé : Rosie est amoureuse de Jack, et Jack est amoureux de Rosie, et c’est tout ce qui compte. Mais un jour Jack est envoyé dans une autre ville à cause d’un accès de violence, et Rosie n’a pas le droit d’aller le voir. Alors Rosie n’a plus qu’une idée en tête, aller le retrouver, même si elle doit braver les interdits, et qu’elle sait que ce sera très compliquée, car elle est trisomique 21.

Mon avis : Coup de cœur pour ce roman émouvant qui met le lecteur dans la peau de Rosie, jeune fille de 16 ans atteinte de trisomie 21, lui permettant de la comprendre de l’intérieur, de connaître ses difficultés et sa façon de réagir par rapport aux autres et aux situations.

L’auteur a écrit ce roman par rapport à son frère autiste, et à tous les préjugés rencontrés par rapport à lui, mais aussi car elle a travaillé comme assistante pédagogique avec des élèves trisomiques. Et son expérience personnelle l’a aidée à prendre la plume pour écrire ce petit bijou, et montrer que chacun est différent, a des capacités et des compétences différentes, mais est profondément humain.

Sur son trajet à la recherche de Jack, Rosie va oser partir seule dans la grande ville de Londres, pour trouver un train qui lui permette d’aller rejoindre la ville de Jack. A certains moments dans le métro, les aventures de Rosie m’ont fait penser au « bizarre incident du chien pendant la nuit » où un ado autiste prend aussi seul les transports et va vite être perdu dans un monde inconnu.

Et dans la peau de Rosie, on comprend que cela va se révéler très compliqué, mais que Rosie a aussi une très grande force de caractère, et est très courageuse. Parfois tout s’embrouille dans sa tête, elle a beau avoir bien écrit et enregistré les plans de métro pour pouvoir se rendre à la gare Victoria, elle va jouer de malchance, car la neige va annuler tous les trains et Rosie va se retrouver seule dans une grande ville. Elle va faire de belles rencontres, avec des personnes qui vont l’aider, mais d’autres vont aussi se moquer, ou profiter de sa faiblesse, et à certains moments on tremble pour Rosie ! Car le monde n’est pas empli que de personnes altruistes qui veulent aider, il y a aussi celles qui volent ou veulent faire du mal aux autres.

 Ce roman est à la fois une belle façon de parler du handicap, mais est aussi une très belle histoire d’amour, car la boussole et l’espoir de Rosie, c’est son Jack qu’elle aime passionnément, et pour qui elle est prête à tout pour le retrouver. Et le récit est entrecoupé des cartes postales envoyées par Jack à Rosie, qui permettent de comprendre son handicap à lui aussi, ainsi que son amour profond pour Rosie.

Si on devait retenir quelque chose de ce roman, ce serait que l’amour rend meilleur, que le handicap est seulement une différence, qu’il faut laisser au placard la peur qui naît des différences.

Un coup de cœur à lire et à proposer aux élèves au CDI !

Partager cet article
Repost0

Chère Fubuki Katana 

Publié le par Doc Bird

 « Chère Fubuki Katana » de Annelise Heurtier, éditions Casterman

Résumé : Emi, jeune lycéenne japonaise, ne va pas trop bien, car sa classe la harcèle. Mais elle n’ose pas s’en plaindre, car cela ne fait qu’empirer les choses au Japon, et vous fait passer pour un faible. Seule lueur d’espoir pour elle, sa rencontre avec Hana dans un bar à chats. Pourra-t-elle oser lui parler et s’ouvrir à elle ?

Mon avis : Les romans d’Annelise Heurtier que j’ai lus sont tous empreints de poésie et de délicatesse, en abordant des sujets difficiles ou lourds, comme l’anorexie dans « Le complexe du papillon », le ségrégationnisme dans « Sweet Sixteen » ou le handicap dans « Envole-moi ». A chaque fois, je ressors de la lecture à la fois vivifiée et apaisée, et me disant que je vais sûrement proposer ce livre aux élèves. Et ce roman-ci ne fait pas exception.

On plonge dans le Japon moderne empreint de nouveautés mais aussi de beaucoup de traditions, certaines étant parfois étouffantes.

Emi vit avec ses parents dans une maison traditionnelle, vivant au rythme des saisons et des différentes fêtes et coutumes que sa mère suit scrupuleusement. Mais depuis quelques mois, Emi ne ne sent pas bien et se rend au lycée avec la boule au ventre, car elle est harcelée et se sent seule. Alors elle a arrêté les clubs, et essaie de se forger une carapace, en se disant que cela passera, qu’elle est forte et qu’elle peut surmonter cela, et elle se réfugie dans son univers manga, imaginant la vie en cases noir et blanc. Mais cette situation est très difficile à vivre pour elle.

Seule joie et seul répit dans la semaine, c’est quand elle se rend dans un bar à chats où elle voit son chat préféré. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’elle va rencontrer par hasard Hana, une jeune fille qui a arrêté le lycée, et avec qui elle va commencer à se prendre d’amitié. Grâce à Hana et à son soutien, Emi commence à reprendre goût à la vie, et à redresser la tête.

Mais dans un monde où les apparences comptent beaucoup, Emi va découvrir que tout n’est pas forcément comme on pourrait le penser.

J’ai eu un coup de cœur pour ce roman formidablement bien écrit, qui arrive à mettre en avant le poids des traditions au Japon, permet d’en savoir un peu plus sur les différentes coutumes (visites et prières au temple, temps forts de l’année, les kimonos des geishas, les yakuzas, les préjugés sur certaines catégories de personnes…), met en avant la beauté de l’éphémère, et montre la force et le pouvoir de l’amitié.

Et on découvre seulement dans la dernière partie du roman pourquoi donc le titre s’intitule « Chère Fubuki Katana », et qui est cette personne à qui une entreprise envoie des lettres.

Un roman qui montre que le Japon est un pays aux traditions et mentalités bien différentes de l’Occident, et qui montre la vérité derrières les apparences. Un coup de cœur à lire !

Un extrait : 

Quelles que soient les influences, on était toujours libre de penser différemment. Mais où puisait-on la force de le faire ? Qu’est-ce qui faisait qu’on était capable, ou non ?

Partager cet article
Repost0

 Trylle, 3 – Royale 

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 3 – Royale » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Le roi Oren commence à commettre de plus en plus d’exactions, et Wendy n’a plus vraiment le choix. Elle doit se marier avec Tove, qu’elle considère comme un ami, afin de pouvoir consolider le pouvoir des Trylles. Et peut-elle devra-t-elle-même se sacrifier…

Mon avis : Ce tome 3 est enfin à la hauteur de mes attentes concernant l’intrigue. Les événements se précipitent, et Wendy doit apprendre à évoluer très vite, car cela devient une question de vie ou de mort. Car le roi Oren, qui se révèle être aussi son père, devient de plus en plus menaçant pour les Trylles, dont il souhaite dominer le royaume.

Wendy continue de se préparer, s’entraînant fortement pour maîtriser ses pouvoirs, et prenant de plus en plus de décisions politiques, sa mère étant gravement malade, et pouvant mourir rapidement. Elle décide de porter un coup fatal aux Vittras, quitte à mourir pour que son royaume et ses habitants restent libres.

Seul bémol, les relations amoureuses prévisibles de l’héroïne et le happy end sirupeux qui terminent l’histoire.

Au final, c’est une série qui ne me laissera pas forcément un grand souvenir, mais qui pourra plaire. En tout cas, les couvertures sont attirantes.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Trylle, 2 – Indécise

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 2 – Indécise » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Wendy découvre qu’elle est au cœur d’enjeux qui la dépassent, convoitée aussi par les Vittras qui veulent la kidnapper. Elle comprend qu’elle va devoir faire des choix difficiles pour pouvoir sauver son peuple.

Mon avis : Dans ce tome 2, Wendy va en apprendre plus sur son passé, mais aussi sur la raison de son retour précipité chez les Trylles. Le roi des Vittras, Oren, veut tout faire pour qu’elle soit avec lui, y compris l’enlever. Wendy comprend alors qu’elle a peu de choix, car Oren souhaite entrer en guerre contre les Vittras.

Elle doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs, tout en acceptant un mariage avec Tove, un noble de haut rang, pour pouvoir espérer sauver le royaume, car sa mère la reine s’affaiblit de jour en jour. Mais sa raison et son cœur luttent, car elle a des sentiments pour Finn, et apparaît Loki, un Vittras qui l’a aidée à s’échapper, pour qui son cœur bat aussi…

L’action est plus présente dans ce tome 2, même si la romance prend encore beaucoup de place, avec l’apparition d’un nouvel homme qui fait battre le cœur de Wendy. En dehors de l’amour qui est un peu parfois pénible, le récit prend plus de consistance, et Wendy commence à mûrir peu à peu face aux circonstances et aux épreuves.

A voir comment cela se termine dans le tome 3.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Trylle, 1 – Echangée

Publié le par Doc Bird

« Trylle, 1 – Echangée » d’Amanda Hocking, éditions Castelmore

Résumé : Wendy vit avec son frère et sa tante depuis que sa mère a tenté de la tuer le jour de ses 6 ans, disant qu’elle n’était pas sa fille. L’année de ses 17 ans, Wendy découvre que sa mère avait peut-être raison. Un nouvel élève de sa classe, Finn, lui annonce qu’elle est en fait une Trylle, et qu’elle doit désormais vivre dans sa vraie famille. Quel choix fera Wendy ?

Mon avis : Voici un tome 1 d’une trilogie qui ressemble fortement à un mélange entre surnaturel, romance et découverte de la vie de princesse.

Wendy va découvrir à 17 ans qu’elle a été élevée dans une famille humaine, car c’est la tradition, mais qu’elle est en fait la fille de la reine des Trylles, et qu’il est assez urgent qu’elle rejoigne son royaume et sa vraie mère ! C’est une terrible révélation pour Wendy, qui comprend enfin pourquoi elle se sentait si différente des autres, et peut-être aussi pourquoi sa mère la détestait au point de vouloir la tuer. Mais malgré tout, elle est très attachée à son frère Matt et à sa tante Maggie, et ne souhaite pas forcément les quitter.

Mais tout va basculer lorsqu’elle va se faire agresser par d’autres personnes, qui en veulent aussi à sa personne. La voilà donc emmenée par Finn dans son royaume, où elle va devoir apprendre rapidement la vie de princesse, qu’elle ne connaît pas du tout ! D’autant plus que peu d’informations lui sont données, qu’on lui cache des choses, que l’accueil de sa mère est plutôt froid, et qu’elle tombe aussi amoureuse de Finn, qui n’a pas le droit de l’aimer…

Ce tome 1 est un mélange des genres qui fait penser à d’autres livres déjà parus, et qui pourra attirer les lectrices. Mais il ne m’a pas laissé un grand souvenir, me lassant assez rapidement des attitudes d’enfant gâtée de l’héroïne, de ses atermoiements amoureux qui semblent être un passage obligé. J’espère que la suite sera un peu plus dynamique.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

Journal d’un dégonflé, 14. Ça déménage !

Publié le par Doc Bird

« Journal d’un dégonflé, 14. Ça déménage ! » de Jeff Kinney, éditions du Seuil

Résumé : Greg et sa famille découvrent qu’une vieille tante leur a légué de l’argent. Chacun a des idées pour le dépenser. Mais la mère de Greg décide : ce sera l’extension de la cuisine. Mais rien ne se passe comme prévu…

Mon avis : Mais où l’auteur trouve-t-il toutes ses idées ? Car loin de lasser, il réussit toujours à renouveler les aventures de l’inénarrable Greg.

Cette fois-ci, les aventures tournent autour de la maison de la famille de Greg, car des travaux vont permettre d’agrandir la cuisine. Mais entre les bourdes des ouvriers, le nid de guêpes dans le jacuzzi, les invasions d’insectes et de souris, ou les murs vermoulus, rien ne se passe comme prévu. La famille en vient même à penser à déménager ! Mais pourront-ils revendre leur maison ?

Comme à chaque fois, on passe un bon moment à la lecture de la série, entre les réflexions de Greg et les diverses situations cocasses.

Publié dans Lectures-romans

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2