Celle que je suis

Publié le par Doc Bird

« Celle que je suis » d’Anne Loyer, éditions Slalom

Résumé : Anoki, 16 ans, mène à New Dehli une vie tranquille, dans une famille qui pousse ses enfants à réussir leurs études. Mais sa vie bascule brutalement quand elle comprend que les femmes ne peuvent pas choisir leur avenir comme les hommes.

Mon avis : Voici un roman dont j’avais beaucoup entendu parler sur la condition des femmes en Inde.

Le récit met en avant Anoki, qui vit dans une famille qu’elle pense moderne, vivant avec insouciance ses jeunes années. Mais elle va découvrir que la réalité n’est pas aussi rose qu’elle le croyait : sa belle-sœur ne peut pas travailler en tant qu’infirmière malgré son diplôme, car les hommes de la maison pensent qu’il est normal qu’une femme reste au foyer et s’occupe de son mari.

C’est le choc pour Anoki quand elle entend les réactions de son frère et de son père, et encore plus quand elle comprend que sa mère est d’accord avec ces paroles. Son monde s’effondre, et elle commence à se révolter, tout comme sa petite sœur Lila.

Et Anoki n’est pas au bout de ses surprises, car elle découvre que son envie de faire des études de journalisme est refusée par ses parents, et que ces derniers lui cherchent un futur mari, alors qu’elle est amoureuse d’un autre garçon.

Elle peut heureusement écrire à son autre frère parti en France faire des études, et qui évolue mentalement en s’ouvrant au monde occidental.

J’ai trouvé ce roman sur les difficultés de la condition féminine en Inde très fort, avec une héroïne qui se pensait libre et qui se retrouve rattrapée par les traditions. Elle va découvrir que les hommes, mais aussi les femmes, ne se posent pas de questions et souhaitent suivre les traditions, et que le concept de réussite et de bonheur personnels y sont bien étrangers. Elle va aussi découvrir qu’elle n’est pas la plus à plaindre, et que d’autres femmes subissent bien pire.

Le roman se termine sur une note positive, mais il faut comprendre que toutes les femmes n’ont pas le courage d’Anoki, à l’image de sa meilleure amie.

Un roman indispensable à lire pour faire avancer la cause des femmes.

Publié dans Lectures-romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Le titre me faisait penser à l'une des BD de Vanyda... Rien à voir, apparemment.<br /> (s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola
Répondre
D
Je connais cette BD, et en effet rien à voir au niveau des thématiques.
M
En effet c'est indispensable et le chemin est long pour faire changer les mentalités et surtout les traditions...merci de nous en parler
Répondre
D
Oui, le chemin est long, et il est important d'en parler pour essayer de faire évoluer les mentalités...