Norman n’a pas de super-pouvoir 

Publié le par Doc Bird

« Norman n’a pas de super-pouvoir » de Kamel Benaouda, éditions Gallimard jeunesse

Résumé : Dans un monde où chacun développe un pouvoir, plus ou moins utile, Norman va devoir passer un test, car le sien n’est pas encore apparu, et ce test va permettre de découvrir son pouvoir caché. Mais Norman sait qu’il n’a aucun pouvoir. Alors ses amis vont l’aider à tricher…

Mon avis : Ce roman est issu d’un concours du premier roman organisé par les éditions Gallimard jeunesse, RTL et Télérama. En 2013, « La Passe-Miroir » de Christelle Dabos, avait gagné ce prix, et son roman avait été un coup de cœur. « Norman n’a pas de super-pouvoir » est le roman gagnant de 2018.

Dans un monde où chacun a un pouvoir, Norman comprend très vite qu’il est une exception, car il n’en a aucun, et a peur d’être l’objet d’expériences si on le découvre.

Alors ses amis se proposent de l’aider en trichant pour que son test donne un résultat. Norman pensait avoir un petit pouvoir pas trop voyant, mais le test lui dit que son pouvoir est qu’il a une mémoire photographique et qu’il retient tout ! C’est la catastrophe, car ce pouvoir est très voyant et Norman va devoir encore compter sur ses amis pour tenter de faire illusion. D’autant plus que les cours concernant les pouvoirs vont commencer, et qu’il a peur que sa professeur se doute de quelque chose.

Norman va vite perdre le contrôle de la situation, et va aussi découvrir que son absence de pouvoir est aussi recherchée par un mystérieux CK. Comment va-t-il pouvoir se sortir de toute cette affaire ?

Voici un roman intéressant qui parle de la différence, et de l’acceptation de celle-ci par les autres. Norman vit dans un monde où tout le monde possède un pouvoir, aussi ridicule et inutile soit-il. Et ces pouvoirs peuvent permettre à certains de pouvoir exercer un métier glorieux à l’Académie. Norman souhaiterait tellement être comme les autres, et avoir un pouvoir, même tout petit. Avec ses amis, il va devoir tricher, et va aussi découvrir d’autres secrets cachés sur sa sœur, ses parents…

Il va ainsi comprendre que les apparences sont parfois trompeuses, qu’avoir un pouvoir n’est pas toujours une bénédiction, mais peut être parfois gênant, voire carrément dangereux. Mais il sait aussi qu’il peut compter sur le soutien indéfectible de ses amis, et qu’ensemble on est plus fort.

Un roman intéressant pour parler de la différence, de la peur de l’autre, de l’amitié et de ce qui fait de chacun de nous un héros du quotidien.

Quelques extraits :

La première des conditions pour réussir quelque chose, c’est de croire qu’on va y arriver. Voilà une vérité simple qu’on oublie trop souvent.

Ce qui est difficile, ce n’est pas d’accomplir des actes héroïques, mais de savoir quand renoncer. 

 Les vrais amis, c’est un peu comme des élastiques. Lorsqu’ils sont solides, on peut tirer dessus, malgré les disputes et les désaccords, ils reprennent facilement leur forme initiale, intacts.

Le problème, ce n’est pas mon pouvoir, mais la manière dont je vis avec. Il faut que j’apprenne à le contrôler, à accepter l’imperfection du monde et de ceux qui m’entourent.

Publié dans Lectures-romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un sujet toujours intéressant surtout pour les ados qui ont du mal à s'accepter comme ils sont et se sentent souvent différents des autres. J'avais adoré aussi "la passe-miroir"... Merci pour cette nouvelle chronique
Répondre
D
C'est en effet un roman qui devrait les intéresser car c'est à cet âge qu'on se sent très différent.<br /> Et j'ai moi aussi adoré la série "La passe-miroir" :)