The promised neverland, 11

Publié le par Doc Bird

 

« The promised neverland, 11 », scénario de Kaiu Shirai, dessin de Posuka Demizu, éditions Kazé

Résumé : Emma se retrouve avec ses amis face à Leuvis, le dernier monstre à éliminer, et le plus puissant. Parviendront-ils à le vaincre pour sauver les enfants de Goldy Pond ?

Mon avis : Une fois de plus, je me suis retrouvée happée par l’histoire, avec le dernier acte qui pourrait permettre de sauver définitivement les enfants de Goldy Pond.

Emma se retrouve face au chef des monstres, Leuvis, et a la joie de voir apparaître Ray et M. l’inconnu, qui viennent leur apporter leur aide. Tous sont mobilisés et espèrent que le plan pour éliminer Leuvis va fonctionner.

Les valeurs de solidarité sont une fois de plus mises en avant, en faisant un point fort de la série. En unissant leurs forces, leurs espoirs, leurs talents et leurs idées, les enfants comprennent qu’ils peuvent s’en sortir et espérer réussir, sans laisser personne derrière. Et ils espèrent pouvoir modifier les règles de jeu pour permettre l’arrivée d’un monde meilleur.

Petit bonus, on découvre en fin de volume comment s’appelle en fait M. l’inconnu, et pour les fans d’ « Assassination classroom », M. Koro est caché dans une des cases (il y avait aussi des éléments à retrouver cachés dans chaque volume auparavant). Eh bien pour le moment, je ne l’ai pas trouvé, prise par l’histoire. Il va falloir que je relise le tout ;)

Finalement, après relecture, je ne l’ai toujours pas trouvé L. Il est bien caché.

Publié dans Lectures-mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Et bien si toi tu ne l'as pas trouvé, les élèves vont devoir aiguiser leur sens ! Merci de lire pour nous cette suite aux belles valeurs...la solidarité est parfois tellement oubliée dans notre monde. Belle semaine
Répondre
D
Je pense que je vais demander aux élèves de chercher, et peut-être qu'ils trouveront ;)<br /> C'est vrai que la solidarité est parfois oubliée, et qu'il y a beaucoup de repliement individualiste, mais j'espère que cela va changer.