La Faucheuse, Livre 1

Publié le par Doc Bird

« La Faucheuse, Livre 1 » de Neal Shusterman, éditions Robert Laffont, collection R

Résumé : Dans un futur où le Thunderhead régule toutes les activités humaines et pourvoit aux besoins de chacun, et où l’humanité a vaincu la mort, seuls les Faucheurs permettent de limiter l’expansion démographique des hommes. Ils sélectionnent des humains et les fauchent pour qu’ils meurent. Citra et Rowan, deux adolescents se retrouvent en apprentissage chez Maître Faraday, et vont découvrir le monde des Faucheurs.

Mon avis : J’ai entendu parler de cette trilogie, et j’ai été attirée par la couverture où une allégorie de la mort vient faucher des gens en pleine vie. La quatrième de couverture était aussi intrigante, avec ses commandements relatifs aux Faucheurs, commençant par « Tu tueras ».

Je me suis alors retrouvée au sein d’un monde où la maladie et la mort n’existent plus, où chacun peut vivre des centaines d’années, se régénérant quand il le souhaite.

Le Thunderhead, ce que nous appelons aujourd’hui le cloud, est une intelligence artificielle conçue par les hommes qui est devenue le régulateur de la société, les gouvernements ayant disparu, inutiles. Il pourvoit aux besoins de chacun, et permet à la société de vivre en harmonie.

Seul bémol, dans une société où les hommes sont devenus immortels, il a fallu créer la caste des Faucheurs, une confrérie qui doit limiter le nombre d’hommes sur terre, en en tuant un certain nombre par an, selon des critères. Les Faucheurs sont à la fois craints et vénérés, et sont totalement indépendants du Thunderhead, qui les voit, mais ne peut agir par rapport à eux.

C’est dans ce monde que Citra et Rowan, deux adolescents qui ne se connaissent pas, mais qui ont rencontré le Faucheur Faraday venant tuer, vont être choisis pas Maître Faraday pour devenir ses apprentis. Seul l’un des deux deviendra Faucheur, et l’autre reprendra son ancienne vie.

Ils vont découvrir un nouveau monde, à travers les leçons, mais aussi en observant des Faucheurs lors des Conclaves où ils se réunissent. Le fait que Maître Faraday ait pris deux apprentis va faire parler, et un autre Faucheur, Maître Goddard, va réussir à faire en sorte que celui qui deviendra Faucheur tue l’autre le jour de son intronisation. Commence alors pour Citra et Rowan une descente aux Enfers, car ils deviennent les enjeux d’une situation qui les dépasse…

Et surtout, chacun d’entre eux va découvrir que la société des Faucheurs commence à être corrompue, et que certains deviennent des Tueurs qui prennent plaisir à tuer et à voir la peur et la souffrance dans le visage de leurs victimes. Citra et Rowan vont alors être séparés, et promis à un destin funeste, l’un devant tuer l’autre…

Ce roman dystopique est à la fois fascinant et effrayant, montrant une société qui est devenue immortelle, mais qui a perdu le sens de la vie, et où l’ennui apparaît inéluctablement.

L’entité Thunderhead intervient dans la vie des hommes, mais ne peut en aucun cas interférer avec la juridiction des Faucheurs, qui commence à être rongée d’un mal intérieur, où certains devenus avides de sang, souhaitent faire régner leur loi et leur terreur.

Face à ces enjeux, Citra et Rowan vont être l’objet de manipulation, et vont devoir apprendre à résister et à écouter leur cœur et leur morale, mais y parviendront-ils ?

Le récit alterne entre les aventures qui arrivent à Citra et Rowan, et des extraits des journaux de Faucheurs, permettant de mieux comprendre leur philosophie.

Voilà un roman qui se laisse dévorer, et donne à réfléchir sur la quête d’immortalité, le sens de la vie, les valeurs des gens qui ont le pouvoir. Les rebondissements sont nombreux et souvent imprévus, tenant en haleine. 

A lire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je l'avais bien aimé pour l'originalité de son thème mais j'ai aussi trouvé trop de longueurs. Ça m'avait rebuté à lire la suite...
Répondre
D
J'ai moi aussi trouvé le thème original, mais l'histoire m'a tellement happée que je n'ai pas vu les longueurs. Et du coup, je suis dans la lecture du tome 2 :)