Colonisation, 1. Les naufragés de l’espace

Publié le par Doc Bird

« Colonisation, 1. Les naufragés de l’espace », scénario de Denis-Pierre Filippi, dessin de Vincenzo Cucca, couleur de Fabio Marinacci, éditions Glénat

Résumé : XXIIIème siècle. Avec l’aide de la civilisation extraterrestre des Atils, les humains ont réussi à coloniser d’autres mondes de l’espace. Mais bien auparavant, des nefs spatiales étaient parties pour explorer le monde et le coloniser, mais ne sont jamais revenues. La mission de Milla et de son équipe est de les retrouver.

Mon avis : Embarquement immédiat pour le futur avec cette série BD, qui nous emmène loin en avant, dans un monde où l’homme s’est allié à des extraterrestres aux technologies très avancées pour coloniser d’autres espaces.

Mais l’enjeu immédiat est de récupérer les derniers colons partis bien avant à bord de nefs, et de les ramener. Mais la tâche est ardue, car des pilleurs cherchent aussi ces nefs, et rapatrient aussi les capsules où se trouvent encore des colons, dans on ne sait quel but… C’est pour cela que des équipes sont formées, comme celle de Milla, qui va vivre sa première mission de récupération…

Cette BD fourmille d’événements et de scènes futuristes, où je me suis trouvée un peu, voire beaucoup perdue, car le scénariste nous laisse exprès dans le flou, sans que nous, lecteurs, puissions tout comprendre. Il y est question d’Architecte, de procédures d’émergences, de mondes rêvés (ou pas ?) parallèles…

Un tome 1 qui ne dévoile pas tout, et perd un peu son lecteur. Les fans de récits futuristes et de mystères y trouveront sûrement leur plaisir !

Publié dans Lectures-BD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

manou 01/03/2021 08:29

Dommage en effet si dès le premier tome le lecteur est perdu. Ce n'est pas facile de camper un décor qui se tienne dans une BD de Science-fiction mais les fans s'y retrouveront sans doute comme tu le dis...Belle journée et merci de ce partage

Doc Bird 01/03/2021 18:31

J'ai vraiment été perdue dans la BD. A réserver aux fans du genre donc...