Ces liens qui nous séparent

Publié le par Doc Bird

« Ces liens qui nous séparent » d’Ann Brashares, éditions Gallimard jeunesse

 

Résumé : Sasha et Ray se partagent la même chambre depuis qu’ils sont tout petits, mais ils ne se sont jamais croisés. Car le père de Sasha et la mère de Ray ont divorcé difficilement avant leur naissance, et se partagent le week-end et les vacances la même maison familiale. Mais cette année, ils pourraient bien se rencontrer, grâce à un coup de pouce du destin, et à la volonté de leurs sœurs.

 

Mon avis : Quand j’ai vu ce titre à la médiathèque, j’ai tout de suite eu envie de l’emprunter, car j’ai adoré la série de « Quatre filles et un jean », écrite par Ann Brashares. Le résumé de l’histoire était attirant également, ce qui a achevé de me convaincre.

Mais cette fois-ci, le charme n’a pas vraiment opéré, et je ressors de cette lecture un peu désappointée.

 

Les liens familiaux entre les différents personnages sont tout de suite expliqués avant même le début du récit, et j’ai eu du mal à m’y retrouver. Aussi, la lecture du début de l’histoire a été plutôt laborieux, car j’avais un peu de mal à m’y retrouver.

Ensuite, le récit fait alterner dans chaque chapitre les différentes voix des personnages, mais sans que cela soit marqué par la typographie. Du coup, j’ai eu aussi du mal à comprendre à certains moments quel personnage s’exprimait.

Si on rajoute que Saha et Ray intervertissent un moment leurs prénoms, cela a achevé de me troubler.

 

Hormis ces difficultés, l’histoire est intéressante, montrant que la séparation douloureuse et houleuse d’un couple peut avoir des répercussions sur la vie de leurs enfants, mais aussi sur celle de leurs enfants qui ne sont pas encore nés. On frôle l’absurde quand on découvre que Saha et Ray, à 17 ans, ne se sont jamais rencontrés.

 

Ce roman mêle les multiples points de vue des de Ray, Sasha et de leurs trois soeurs communes, qui chacun à leur façon, vont se mettre à réfléchir à leur vie, essayer de se comprendre, ou décider de faire face aux difficultés. Certains moments sont beaux, d’autres pathétiques, d’autres encore douloureux, mais la souffrance semble nécessaire pour pouvoir avancer.

 

Au final, un roman dont j’ai apprécié les thématiques, mais qui a eu du mal à me convaincre du fait de la multiplicité des personnages.

A vous de le lire pour vous faire un avis.

 

Quelques extraits :

C’est ça qui est triste dans la nature humaine : on a tendance à se focaliser sur ce que l’on n’a pas plutôt que sur ce que l’on a.

Est-il seulement possible de saisir la beauté du moment présent ? Ou est-il nécessaire d’avoir le recul, le sentiment de la perte, une certaine nostalgie pour l’apprécier ?

C’était le défi de sa vie. Ne pas reculer devant la souffrance. Ne pas la nier, l’affronter plutôt. Lui donner une voix si besoin. L’accepter.

Publié dans Lectures-romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mimi 28/03/2019 08:55

Oui dommage car le thème est très actuel : familles décomposées et recomposées et les enfants au milieu essayant de trouver leur place !

Doc Bird 28/03/2019 09:17

Le thème était très intéressant, et c'est vraiment dommage. Et la série des "Quatre filles et un jean" avait mis la barre très haute, du coup il était peut-être difficile de rester dans cette qualité d'écriture.

manou 28/03/2019 07:52

Dommage, moi-aussi j'ai aimé cet auteur. C'est parfois difficile de trouver le ton juste même si le sujet est intéressant...Bonne journée et merci pour ton ressenti

Doc Bird 28/03/2019 08:19

Cela arrive en effet, mais c'est peut-être aussi parce que j'avais adoré la série "Quatre filles et un jean". Bonne journée