Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blue gold

« Blue gold » d’Elizabeth Stewart, éditions Bayard

 

Résumé : Fiona vit en Amérique. Un soir, elle envoie depuis son smartphone une photo dénudée à son petit ami. Mais cette dernière se retrouve bientôt diffusée sur les réseaux sociaux. Les conséquences pour sa réputation seront terribles.

Sylvie vit en Afrique dans un camp de réfugiés, depuis qu’elle a fui le Congo, où son père a été tué à cause du conflit autour du coltan, qui est utilisé dans la fabrication des smartphones. La vie y est très difficile, et Sylvie va devoir faire des choix : se marier ou fuir ?

Laiping vit en Chine, et arrive dans la ville de Shenzen pour devenir ouvrière dans la fabrication de smartphones. Très vite, elle va comprendre que les conditions de travail sont extrêmement difficiles et épuisantes, et qu’il ne faut pas contester.

 

Mon avis : Ce roman fait se rejoindre les voix et les destins de trois jeunes filles, qui sont toutes reliées par un objet, le smartphone : en Occident avec l’usage négatif qui peut en être fait et le harcèlement, en Afrique où des personnes sont violées et massacrées à cause des conflits autour des minerais qui entrent dans la constitution des smartphones, et en Asie, où les conditions de vie des ouvriers dans les usines de fabrication des smartphones sont esclavagistes.

 

Chaque chapitre fait alterner les voix de chacune des jeunes filles, Fiona en Amérique, Sylvie en Afrique, et Laiping en Chine. Même si elles ne se connaissent pas, ces trois jeunes filles vont voir leur destin se croiser.

L’auteur a fait le choix d’alterner les voix de chacune des jeunes filles dans chaque chapitre.

 

Le lecteur arrive facilement à s’identifier aux personnages, tellement le récit de leurs souffrances est intense.

 

Fiona découvre avec horreur le harcèlement via les réseaux sociaux, et paye chèrement sa bêtise, un peu forcée par les sollicitations de son petit ami. Elle va devoir faire preuve de force pour réussir à dépasser cette situation très compliquée. En même temps, elle va découvrir que l’entreprise de son père n’est peut-être pas pour rien dans les conflits au Congo liés au minerai du coltan.

 

Sylvie a vécu l’horreur à cause des conflits et des guerres pour le coltan, montant les populations les unes contre les autres, et mettant en avant les personnes qui sont prêtes à tout pour gagner de l’argent et avoir le pouvoir. Violée, ayant vécu le traumatisme d’avoir aussi perdu son père, elle espère un avenir meilleur peut-être au Canada, mais son frère se retrouve à travailler pour la pègre du camp, et son destin semble se refermer sur elle.

 

Laiping arrive à Shenzen pleine de la joie de pouvoir travailler dans une usine et de pouvoir envoyer de l’argent à ses parents, restés à la campagne. Mais elle va vite déchanter, car les conditions de travail sont très difficiles, les cadences infernales, et la répression terrible pour les contestataires.

 

On suit avec fièvre le destin de ces trois jeunes filles, vivant dans des mondes très différents, mais devant lutter pour pouvoir réaliser leur vie.

 

Ce roman peut permettre aux jeunes, mais aussi aux adultes de comprendre les enjeux cachés derrière la possession d’objets de consommation électroniques, et peut-être entraîner une prise de conscience pour des achats un peu plus éthiques et responsables.

 

Car comme le dit l’auteur :

 

Posez-vous la question : « La fabrication de ce produit a-t-elle causé des souffrances à qui que ce soit ?

Mimi 04/02/2019 13:01

Un très bon roman pour comprendre l’envers du décor ! Rien de tel pour bien toucher du doigt le progrès et ses dérives bien trop souvent cachées.

Doc Bird 04/02/2019 15:45

Ce roman montre bien les conséquences concrètes de l'achat d'objets électroniques : esclavage dans les usines, guerres pour les métaux rares, mauvaise utilisation des réseaux sociaux... Peut-être permettra-t-il de réfléchir avant de consommer...

manou 04/02/2019 12:54

Un roman à plusieurs voix bien ancré dans l'actualité. Très intéressant à faire lire aux ados et à découvrir nous -aussi, et en tous les cas, porteur d'infos et de messages à ne pas occulter. Merci pour cette découverte. Bon début de semaine

Doc Bird 04/02/2019 15:46

Adultes comme ados devraient lire ce roman surtout s'ils sont dans la frénésie d'achat de nouveautés, car cela a des conséquences dramatiques dans différents pays du monde. Une conscience écologique et humaniste peut peut-être en naître...