Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jeu du maître, 1. La partie infinie

« Le jeu du maître, 1. La partie infinie » de James Dashner, éditions Pocket jeunesse

 

Résumé : Dans un monde où le virtuel a plus d’importance que le réel, Michael se rend chaque jour sur le VirtNet, y passe de nombreuses heures, et s’y fait deux amis, qu’il n’a jamais rencontré en vrai. Tout bascule le jour où il assiste au véritable suicide d’une jeune femme qui meurt aussi dans la vraie vie, et quand la brigade du VNS l’enlève pour lui demander de l’aider à retrouver un certain Kaine, qui serait à l’origine de ces morts. Michael accepte de se lancer dans l’aventure, et y entraîne ses deux amis.

 

Mon avis : Après avoir dévoré la trilogie du « Labyrinthe », j’étais plutôt impatiente de mon lancer dans le nouvel opus de James Dashner.

 

Mais hélas, l’étincelle qui m’avait fait vibrer avec les aventures douloureuses des tocards n’a pas fonctionné cette fois-ci.

 

Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour que l’histoire soit appréciable : un monde où le virtuel prend le pas sur le réel, une mission à accomplir, un trio d’amis volontaires et courageux.

 

Mais hélas cette fois-ci la recette n’a pas pris. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs, malgré des chapitres courts, que le suspense était très léger, et que la quête des héros n’était pas suffisamment haletante. C’est seulement dans les 30 dernières pages que j’ai trouvé de l’intérêt, car il y a certaines révélations, même si le mystère plane encore.

 

Peut-être est-ce parce que l’on entre abruptement dans l’univers de jeux vidéos, ou parce je n’ai pas réussi à me mettre dans la peau du héros, en tout cas, c’est un roman qui ne m’a pas captivée et que j’ai failli ne pas lire jusqu’au bout.

manou 20/04/2017 09:33

C'est toujours embêtant quand il y a des longueurs dans un roman pour ados...Mais peut-être que eux, arriveront à se mettre dans la peau du héros !

Doc Bird 20/04/2017 09:56

Oui, j'ai trouvé que ce roman était vraiment beaucoup moins prenant que la trilogie du "Labyrinthe". Mais comme tu dis, peut-être que les jeunes verront moins les longueurs que moi et le trouveront plus passionnant.

Bernieshoot 19/04/2017 18:56

c'est vrai que c'est souvent le rythme de l'histoire qui fait la différence

Doc Bird 19/04/2017 18:57

Oui. Et ici, c'est souvent trop long et prévisible...