Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A silent voice, tome 5

 A silent voice, tome 5

« A silent voice, tome 5 » de Yoshitoki Oima, éditions Ki-Oon

Résumé : Shoya veut que Shoko intègre le projet de film, malgré les différends du groupe sur le projet. Quand il doit aller demander à son ancienne école une autorisation pour tourner une scène du film, son passé commence à le rattraper, et lorsque Miki révèle un pan du passé de harceleur de Shoya, la situation lui échappe complètement….

Mon avis : Le ton change totalement dans ce tome 5, qui devient dramatique.

Alors que Shoya fait tout son possible pour que Shoko soit intégrée dans le projet de film, ses amis se répartissent les tâches et les rôles en étant souvent en désaccord. Naoka revient et veut prouver à Shoya qu’elle a changé, mais ses interventions pour l’aider mettent celui-ci encore plus en difficultés.

Le passé de Shoya revient sur le devant de la scène, et par petites touches, le registre devient de plus en plus sombre pour basculer dans le tragique.

Shoya semble être emprisonné dans le tourbillon de son passé qui ne le laisse pas tranquille, comme s’il devait toujours payer pour ses actes passés. En même temps, certaines de ses réactions éloignent les autres, ce qui fait qu’il redevient vite solitaire. Et le passé des autres n’est peut-être pas aussi lisse qu’il y paraît, la culpabilité pourrait bien être partagée. Et Shoko semble se rendre responsable de tout ce qui lui arrive.

La fin laisse le lecteur en plein suspense, et donne envie de très vite lire la suite !

Un tome 5 qui relance la série et tient en haleine. Une vraie réussite !

Un extrait : « Les gens ont beau penser qu’ils se sont repentis, à un moment donné, il faut payer l’addition ! »